Mon enfant, ne m’en veux pas de t’empêcher de grandir trop vite

enfants dehors vintage

Mon enfant, ne m’en veux pas de t’empêcher de grandir trop vite.

Depuis quelque temps, tu m’ignores si un ami est présent, tu débarques avec des expressions remplies d’une attitude digne d’un vidéoclip de hip-hop, tu veux aller magasiner tes vêtements dans les boutiques pour ados et tu veux ton propre cellulaire.

J’essaie vraiment fort de comprendre la réalité de votre génération, mais je dois te dire que je trouve ça triste de voir que tu ne profites pas de ton enfance pour être un enfant. Un enfant qui vit dans l’imaginaire. Un enfant qui joue à la Barbie en cachette jusqu’à treize ans. Un enfant qui va jouer au parc pour grimper partout et non pas pour ”traîner”. Un enfant qui chante les chansons de Disney en se promenant à travers la maison déguisé en son personnage préféré. Un enfant qui invite ses amis à la maison et qui ne se retrouvent pas tous autour d’un cellulaire à regarder un vidéo YouTube de quelqu’un qui déballe un Kinder Surprise.

Mon enfant, ne m’en veux pas de t’empêcher de grandir trop vite.

Je trouve ça triste de constater que les boutiques de linge pour enfants vendent maintenant des vêtements ultra-sexy en grandeur 7-8 ans. J’essaie, comme mère, de t’amener à développer ton style vestimentaire selon tes goûts et tes valeurs sans être vulgaire et dans le respect de toi-même. Quand tu ne pleureras plus la nuit parce qu’une ombre de toutou te fait peur dans ta chambre, tu pourras porter des crop top, OK ?

Mon enfant, ne m’en veux pas de t’empêcher de grandir trop vite.

Je comprends également que tu veux toucher à toutes les technologies violentes ou addictives possibles, comme tes amis d’école. Mais, ça ne te tenterait pas de jouer à Zelda ou Mario? Peut-être que si la quête de ton jeu était de délivrer une princesse en usant de ta logique plutôt que d’exploser la tête de gros toughs de gangs de rue à coups de mitraillette, je te laisserais jouer aux jeux vidéo plus souvent. Peut-être que si les filtres de snapchat et instagram te mettaient des drôles de chapeaux au lieu de te mettre du faux maquillage et une boucle d’oreille dans le nez, je te laisserais jouer avec mon cellulaire plus souvent sans crainte que les orteils me frisent en voyant les selfies que tu as enregistrés en jouant avec.

Mon enfant, ne m’en veux pas de t’empêcher de grandir trop vite.

La vie va vite, ton enfance passera comme un éclair et tu en garderas des souvenirs magiques toute ta vie.

Profites-en au maximum.

Comme un enfant.

Maman

Marilyne Paquette
MARILYNE PAQUETTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *