Voici ce que c’est d’être parent

mère père enfant bébé être parent

Être parent, c’est de penser, de s’imaginer, de faire le choix de faire des enfants, dans le sillage d’un amour vrai et profond, qui durera ou non.

Être parent, c’est avoir le désir de faire pousser des petites parcelles de soi, c’est l’une des plus grandes responsabilités qu’une grande personne puisse porter. C’est la continuité de ses racines, c’est le désir d’avoir à jamais ce reflet de soi dans ce que nous avons de plus beau à offrir. C’est de planter des petits bouts de nous dans le jardin de la planète. C’est d’avoir assez d’espoir pour croire en son embellissement et notre capacité de freiner son réchauffement.

Être parent, c’est accepter que beaucoup de choses changent. C’est souhaiter que tout se passe bien, que ses enfants aient les mêmes valeurs que soi, qu’ils aient nos qualités sans avoir nos défauts. Qu’ils poussent droit et la tête fière.

Être parent, c’est souhaiter que ses petits se forgent un bonheur aussi solide que du béton dans l’avenir sans souffrir.

Être parent, c’est permettre à contrecoeur à ses enfants de rencontrer des épreuves, de douter et de se relever. De les voir réussir. De rêver de leur avenir.

Être parent, c’est souhaiter vivre infiniment à l’intérieur des pas de ses petits. De ne jamais cesser de tenir leur main au fil de leurs réussites, de leurs échecs, de leurs expériences, de leurs pleurs et de leurs fous rires.

Être parent, c’est regarder ses enfants évoluer d’une si belle manière et de prier pour que ça continue parce que malgré leurs erreurs, leurs chicanes, la maladie et les diagnostics, ils sont le prolongement des battements de notre coeur.

Être parent, c’est aussi faire pousser des grands-parents, des oncles, des tantes, des sourires et de la joie de vivre.

Être parent, c’est parfois lourd et terrorisant. C’est passer difficilement à travers certaines journées et certains mois. C’est de faire cuire une pizza congelée un soir de semaine et se sentir indigne.

Être parent, c’est de tellement aimer que ça en fait mal. C’est s’imaginer le pire, de nuit blanche en nuit blanche. C’est de réaliser qu’il est impossible de protéger ses enfants une fois qu’ils ont quitté leur nid douillet.

Être parent, c’est se questionner continuellement à savoir si ses enfant vont bien, ce qu’ils vont devenir et rêver à eux toutes les fois qu’on ferme les yeux.

Être parent, c’est bercer ses petits pour la vie, dans ses bras puis dans son coeur.

Être parent, c’est aimer, c’est nourrir, c’est s’inquiéter, c’est espérer. C’est grandir à travers une myriade d’étoiles, de la petite enfance à l’âge adulte en passant par l’adolescence. C’est revivre ses propres expériences en se projetant dans un passé qui n’est pas si loin.

Être parent, c’est prendre soin de ses enfants comme on aimerait que l’on prenne soin de nous. C’est soigner, c’est moucher, c’est essuyer, c’est attraper toutes les gastros et les rhumes comme si la vie voulait qu’on soit encore plus emphatique qu’on ne l’est déjà, c’est d’être confronté dans ses faiblesses.

Être parent, c’est pleurer de joie et de tristesse sans toujours savoir pourquoi. C’est vouloir abandonner certains jours et se questionner encore et encore pour éviter les erreurs. C’est s’améliorer à chaque souffle même si on est essoufflé.

Être parent, c’est souhaiter ne jamais vieillir pour s’assurer de ne pas perdre une seule seconde de la vie de nos enfants mais réaliser que c’est impossible.

Être parent, c’est s’imaginer, c’est sourire devant ses enfants, c’est donner de l’amour inconditionnel et sans définition parce que même les plus grands dictionnaires ne contiennent pas de mots assez forts pour définir ce sentiment.

Christina Caouette
CHRISTINA CAOUETTE

2 thoughts on “Voici ce que c’est d’être parent

  1. Claudette Répondre

    Comme c’est profond. Tout à fait cela.

  2. Ginette Steffen Répondre

    Merci pour ce beau texte rempli de vérités…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *