8 choses qu’on ne t’a pas dites sur les joies du post-partum

stressed mother with newborn

Quand t’es enceinte, tu entends souvent des histoires d’accouchement mais peu sur ce qui se passe après. Voici donc huit choses qu’on ne t’a probablement pas dites sur les joies du post-partum.

#1  Tu vas saigner

À la seconde où tu finis de pousser ta précieuse cargaison hors de ton corps, le grand nettoyage commence et ton corps expulse une quantité de sang particulièrement impressionnante. Pour couronner le tout, tu dois appeler l’infirmière pour qu’elle vienne examiner tes caillots et ton estime peut en prendre un coup lorsque tu la vois examiner tes pertes, les deux mains dans la toilette.

Petit conseil : achète-toi des couches pour adultes, c’est plus confortable que les grosses patches de l’hôpital. Bye bye l’amour-propre, bonjour le confort.

#2  Tu vas continuer à avoir des contractions après l’accouchement

Si tu pensais en avoir fini de cette douleur insupportable en mettant bas, il est possible que tu sois un peu déçue car tu vas te rendre compte assez vite que ces coquines ne se font pas oublier si facilement.

Petit conseil : accepte les pilules anti-douleur qu’on t’offre.

#3  Tu vas avoir une relation amour-haine avec le Mieux-vivre

De retour chez toi, il est fort probable que tu réalises que cette belle brique qu’on t’a remise alors que tu étais enceinte est basée sur une moyenne et que ton enfant ne suit pas toujours (ou pas pantoute) ladite moyenne. Ceci étant, la période des grandes inquiétudes commence quand ton précieux ne suit pas le chemin tout écrit de cette grande bible de la maternité.

Petit conseil : stresse pas, c’est juste un guide; tu peux en faire ce que tu veux et tu peux même le sacrer aux vidanges et te fier au bon vieux guide qui existe depuis la nuit des temps : ton instinct.

#4  Tu pourrais expérimenter une perte de cheveux massive

On te l’a dit, les hormones sont déréglées un brin quand vient le temps du post-partum et c’est tout à fait envisageable que ce dérèglement s’en prenne même à ta tignasse. Pas de panique, il n’y a rien que tu puisses faire contre cela à part attendre que ça repousse (et paniquer pareil).

Petit conseil : si tu es une chanceuse dont la chevelure n’est pas atteinte pendant son post-partum, ne le dis pas, tu vas faire des jalouses.

#5  Tu pourrais devenir la bête de nuit que tes amies t’on toujours reproché ne pas être

Avant, t’étais le genre de fille qui ne veillait jamais tard, qui partait toujours en premier des partys parce que t’étais fatiguée ? Je te conseille de remplir ta liste Netflix de séries et de films, car c’est possible qu’à partir de la naissance de ton p’tit, tu passes des nuits debout. Quoi de mieux qu’une série enlevante pour te donner hâte à ta prochaine nuit d’insomnie?

Petit conseil : malgré la fatigue, ces premiers moments avec ton bébé sont précieux. Fais le plein d’amour et de tendresse nocturnes; ton enfant ne voudra plus se faire bercer quand il aura quinze ans.

#6  Tu vas virer folle (littéralement!)

Avant d’accoucher, tu jugeais secrètement les mamans de ton fil d’actualité Facebook qui mettaient beaucoup trop de photos de bébé en considérant qu’elles capotaient un peu trop ? Tu ne seras jamais aussi loin de la vérité; tu vas vite te mettre à prendre des milliers de photos et à faire des “shooting” avec des concepts quétaines toi-même.

Petit conseil : laisse-toi aller dans ta frénésie photographique (calendriers, tasses, chandails), Mamie sera sûrement enchantée d’avoir la bouille de ton enfant sur sa tasse à café.

#7  L’hypersensibilité pourrait bien frapper à ta porte

Jusqu’ici, tu étais une “femme forte” qui pleurait rarement? Suite à ton accouchement, c’est possible que tu deviennes un peu, beaucoup, trop sensible et que tout devienne prétexte à pleurer, que ce soit la beauté de ton p’tit dernier, son premier rire, ses premiers «bis» pleins de bave ou une annonce de Cotonnelle.

Petit conseil : profites-en! C’est toujours mieux de pleurer de douceur et de beauté que de peine.

#8  Tu vas penser que tu es à nouveau enceinte

Tous tes p’tits gaz intestinaux pourraient bien te faire croire que tu te fais kicker les organes à nouveau; cette impression d’être encore “habitée” pourrait durer plusieurs mois.

Petit conseil : ne te garroche pas à la pharmacie pour acheter un test de grossesse à chaque fois; fais juste essayer de péter un bon coup. Le feeling d’être à nouveau enceinte devrait partir en coup de vent.

Énormément de points positifs et négatifs pourraient être ajoutés à cette liste. Mais avant de partir en peur avec les points négatifs ou de t’en faire, rappelle-toi que sans eux, ton p’tit ne serait pas là.

Myriam St-Gelais
MYRIAM ST-GELAIS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *