À toi, la maman d’un enfant demandant, je ne sais pas comment tu fais

angry young girl

À toi, la maman d’un enfant demandant, je ne sais pas comment tu fais.

Pour être tout à fait honnête, je ne sais pas où tu trouves la patience de faire de la discipline sans arrêt, non-stop, du lever au coucher; les avertissements, les “chances”, les punitions et les crises s’enchaînent sans arrêt chez toi et tu n’en sembles pratiquement pas affectée. Chaque matin, tu te lèves avec le sourire tout en sachant que ta journée risque de ressembler à un camp de l’armée. On va se le dire, la gestion de chaos, tu connais ça.

À toi, la maman d’un enfant demandant, je ne sais pas comment tu fais.

Je ne sais pas comment tu parviens à jouer les intermédiaires entre les spécialistes et intervenants de l’école et ton p’tit. Tout le monde a son opinion sur lui, tout le monde a son point de vue sur la meilleure façon de faire pour corriger la situation. Mais ce n’est pas tout le monde qui s’occupe de lui chaque soir à la maison; c’est toi. C’est toi qui gères toutes sortes de situations auxquelles tu n’étais pas préparée. Toi qui dois faire des suivis de rendez-vous et assister à des rencontres spéciales et des évaluations. Toi qui reçois des coups de téléphone et des notes dans l’agenda de ton enfant de façon pratiquement quotidienne.

À toi, la maman d’un enfant demandant, je ne sais pas comment tu fais.

Je ne sais pas comment tu arrives à ne pas péter un câble en gérant tout ça tout en travaillant à temps plein ni comment tu parviens à garder ton calme quand c’est la troisième crise de bacon en cinq minutes que ton petit te fait en plein centre d’achats, que c’est la cinquième fois qu’il pousse un ami au parc et que ses parents commencent à t’enligner d’un mauvais œil ou que tu répètes à ton p’tit de rentrer dans le véhicule au lieu de courir autour pour la huitième fois.

À toi, la maman d’un enfant demandant, je ne sais pas comment tu fais.

Ce sont loin d’être tous les parents qui vivent le même quotidien que toi et tu y fais face avec une sérénité qui me scie les jambes. Parce qu’au-delà de tout ce qui t’incombe au quotidien, tu ne sembles pas réaliser à quel point ton p’tit est plus demandant que la moyenne et tu n’en fais pas tout un plat.

Oui, il y a des jours où tu voudrais le vendre pour pas cher, mais, crois-moi, ça arrive à tout le monde. Mais il y a aussi une majorité de journées au cours desquelles tu es fière et heureuse de ta famille, de ton enfant et de ton rôle de maman.

Tu fais une job de feu et tu es une source d’inspiration et un modèle pour bien des mamans.

À toi, la maman d’un enfant demandant, je ne sais pas comment tu fais.

Mais sache que je t’admire et que je considère que nous avons beaucoup à apprendre de la mère que tu es.

Une Mère d'Encre
UNE MÈRE D'ENCRE

4 thoughts on “À toi, la maman d’un enfant demandant, je ne sais pas comment tu fais

  1. Julie Répondre

    Ça me fais pleurer ce matin… Merci! Je fais tellement du mieux que je peux. Et parfois je ne sais plus quoi faire tellement les conseils qu’on me donnent vont dans toutes les directions. Mais je l’aime tellement…tellement

  2. Sev Répondre

    Pas simple en effet quand on a l’impression d’avoir tout essayé pour que cet enfant se sente bien dans ses baskets et qu au final les progrès sont trop lents, il y a toujours le regard des autres qui nous rappelle qu’il y a une différence avec d’autres enfants, plus calmes, eux…, qui écoutent du premier coup, qui ne courent pas tout le temps dans tous les sens. Cette fin de journée où tout est allé de travers pour lui, qu’il a l’impression de ne pas avoir d’amis, mais on s’accroche car c’est le notre, aussi demandant qu’il soit, et qu’on veut lui rendre la vie moins compliquée, même si la nôtre est loin d’être simple.

  3. Julie Piacente Répondre

    Par amour tout simplement! J’en ai deux et même si certains jours, je trouve sa dure, je fais de mon mieux. Je me donne à 100%.

  4. Quiguer Répondre

    Merci, très dur pour moi avec 3 enfants sur 4 avec un tdah et pour faire encore plus simple ils ont aussi des troubles dys et une peine en plus en étant eip, je me bats tout les jours à leur côté pour qu’ils soient juste des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *