À toutes les nouvelles mamans

mother with newborn

À toi, nouvelle maman, qui t’observes dans le miroir pour la première fois depuis ton accouchement;

À toi qui dénombres pour la première fois les nombreuses vergetures qui te tatoueront l’abdomen pour le reste de ta vie;

À toi qui dois se promener les seins nus malgré ton malaise parce que tes mamelons sont gercés par l’apprentissage de l’allaitement;

À toi qui se trouves on ne peut moins jolie dû à tous les changements de ce nouveau corps de maman;

À toi qui as encore mal au ventre et aux déchirures;

À toi qui as le baby blues et les hormones dans le tapis;

À toi, qui parmi toutes ces nouveautés, trouves que la plus difficile à accepter est de voir ton ventre mou, mais surtout ton ventre vide;

Pendant neuf mois, tu t’es adaptée à cette petite graine de vie qui poussait en toi. Tu avais si hâte d’accoucher pour rencontrer cette belle fleur que tu as créée à partir de rien. Hâte parce que tu n’étais plus confortable peu importe la position, à bout de souffle et enflée de partout.

Mais maintenant tu regrettes cette hâte, parce que tu aimerais ravoir ton bébé rien que pour toi encore un tout petit peu, partager cette connexion que personne d’autre n’aura jamais avec lui encore quelques minutes, sentir une dernière fois ses coups sous ta peau, mais il est trop tard pour en profiter une dernière fois.

À toi qui réalises à quel point ces détails qui te semblaient parfois insignifiants à force de les vivre quotidiennement étaient finalement précieux et importants, dis-toi que d’autres comme ceux-ci vont venir et passer;

À toi qui ne reconnais plus le concept d’une journée, car ton rythme doit s’adapter à celui de ton nouveau-né qui pleure et qui a besoin d’être cajolé;

À toi qui trouves si difficile de le partager avec les visiteurs qui ne comprennent plus tes limites;

Dans les moments difficiles et ceux de grande fatigue, dis-toi qu’un jour tu t’ennuieras de ce tout petit bébé qui n’était bien que dans tes bras. Tout le monde te l’a déjà dit ; ils grandissent tellement vite. Bientôt, ta petite fleur va fêter sa première semaine, son premier mois et son deuxième. Alors donne-toi le droit de reprendre ton souffle, de pleurer, de mettre un genou à terre et de demander de l’aide, mais assure-toi de profiter de chaque instant, même ceux ardus, car même si tu as hâte qu’ils se terminent, il y a toutes les chances du monde qu’une fois qu’ils seront derrière toi, ces moments aussi te manqueront.

Maude Forget
MAUDE FORGET

Une réflexion sur “À toutes les nouvelles mamans

  1. Mel Répondre

    Le dernier paragraphe me touche … il semble avoir écrit tout spécialement pour moi aujourd’hui… ❤ ça me fait du bien. Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *