À toi que j’aime et qui nous as quittés, sache que tu ne sombreras jamais dans l’oubli

mother and baby at cimetery

À toi que j’aime et qui nous as quittés, sache que tu ne sombreras jamais dans l’oubli.

Ton âme voulait bien rester, mais ton corps n’en pouvait plus de se battre et c’est lui qui a eu le dernier mot sur ta vie. Tu as été un vrai guerrier contre cette maladie qui s’est révélée être ton adversaire le plus redoutable et qui ne t’a pas laissé de chance; tu l’as affrontée avec droiture et fierté, ne manquant pas de te tenir debout jusqu’à la fin.

À toi que j’aime et qui nous as quittés, sache que tu ne sombreras jamais dans l’oubli.

Je ne te cacherai pas que de te voir partir a aussi été une délivrance car je souffrais moi aussi de te voir souffrir; tu étais devenu si différent de celui que j’avais connu. Lorsque tu as reçu ton diagnostic, j’aurais tout fait pour te garder avec nous le plus longtemps possible mais à la fin, j’ai prié pour qu’on vienne te chercher.  Je n’en pouvais plus. Je voulais que l’on te libère de ce mal qui t’a tué bien avant que tu rendes ton dernier souffle. Ce mal qui a éteint à petit feu ton sourire. Tu n’étais plus le même et je ne me serais jamais contentée d’une demi-mesure.

À toi que j’aime et qui nous as quittés, sache que tu ne sombreras jamais dans l’oubli.

Tu nous as laissé des tonnes de souvenirs, à moi, mais aussi à tous ceux qui t’aiment. Des souvenirs riches de bonheur et d’amour. Des souvenirs qui seront toujours et de loin, notre plus bel héritage. Des souvenirs de sourires qui en disaient long sur notre bonheur de partager la vie ensemble.

À toi que j’aime et qui nous as quittés, sache que tu ne sombreras jamais dans l’oubli.

Tout au long de ton existence, tu as laissé des traces dans ma vie, mais trop peu dans celle de mes enfants, et c’est terriblement douloureux de penser qu’un jour, les souvenirs qu’ils auront de toi seront flous. Personne ne souhaite tomber dans l’oubli et puisque tu les as tant aimés, je te promets que j’évoquerai ton nom le plus souvent possible pour que tu restes bien vivant dans leur cœur. Je ferai honneur à ton passage sur la terre et dans nos vies. Je prononcerai ton nom, le plus souvent avec joie, mais parfois avec tristesse, signe que l’ennui aura parfois eu le dessus sur mes émotions.

À toi que j’aime et qui nous as quittés, sache que tu ne sombreras jamais dans l’oubli.

Tu es parti depuis peu de temps, mais le temps est terriblement long depuis ton départ; parce que tu me manques, chaque seconde paraît durer une éternité.

Mais chaque fois que l’ennui prend trop de place, je prends et prendrai toujours une feuille et un crayon pour te promettre, une fois de plus, que tu ne sombreras jamais dans l’oubli.

Roxanne Lavoie
Roxanne Lavoie

3 thoughts on “À toi que j’aime et qui nous as quittés, sache que tu ne sombreras jamais dans l’oubli

  1. Marie Lourdes Price Répondre

    Merci d’avoir rédigé les mots qui sont gravés sur mon coeur depuis le 20 Janvier 2017, Quand mon frère Yves Pierre Badin est dédédé.
    Que le Seigneur te bénisse, toi et ta famille, et qu’il console vos coeurs🙏🏾

  2. Roxanne Répondre

    Mon bébé arc-en-ciel

    Perdre un enfant est une des pires situations que l’on peut vivre dans la vie. C’est un deuil tellement difficile à vivre qu’on a l’impression que notre corps et notre esprit se meurt. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps pendant si longtemps! Je ne voulais qu’un seul enfant et lui donner mon amour infini. Je me suis laissé du temps pour vivre mes émotions et après un certain temps je suis retomber enceinte de mon bébé arc-en-ciel. Ce fut une grossesse difficile et stressante mais c’était si épanouissant de voir ce petit être grandir en moi.

    Quelques jours avant sa naissance, je me suis poser tellement de questions! Vais-je revivre ce que j’ai vécu avec mon premier? Est-ce qu’il va lui ressembler? Est-ce que je vais l’aimer autant que mon beau Alexis? Est-ce que je suis vraiment prête à être mère finalement? Car j’ai si peur de l’inconnu et j’ai si peur de revivre mon passé. Mon bébé a 2 mois et je peux finalement répondre à toutes mes questions. Thomas ressemble tellement à son grand frère mais est si différent en même temps. Je l’aime éperdument jusqu’à ce que mon cœur cesse de battre. J’aime aussi tellement son grand frère qui est au ciel mais d’une autre façon. J’ai compris que l’amour d’un enfant à l’autre ça ne se divise pas mais se multiplie. J’étais dû pour être maman car je sais que j’excelle dans mon rôle même si ce n’est pas toujours facile. Mon beau Thomas a mis un baume sur ma douleur et m’a redonner cette joie de vivre mais jamais je n’oublierais mon petit ange. Je vais continuer à le pleurer jusqu’à la fin de ma vie chaque fois que “la date” arrivera. On évolue avec les événements que l’on vit…

  3. Elly Répondre

    Tout simplement merci 😊 depuis le décès de mon père le mois dernier je cherche les mots et je réalise que ton texte est totalement ce que je ressens 😞 merci énormément d’avoir mis l’es mot que je n’arrivais pas à mettre sur mes pensées 😭

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *