À toi, l’adulte dérangé par la crise de mon enfant

kid angry cry

À toi, l’adulte dérangé par la crise de mon enfant,

Ben oui, mon enfant fait des crises, pis ?

Toi, quand quelque chose ne fait pas ton affaire, tu chiales et mon enfant de quinze mois fait pareil à une différence près : il ne sait pas s’exprimer et encore moins gérer ce qu’il ressent.

Donc à toi, l’adulte qui peine à gérer ses propres émotions quand ça ne fait pas son affaire, merci de t’abstenir de tout commentaire et/ou conseil quand mon p’tit fait une crise.

Tu n’as non plus à essayer de m’aider à mettre le doigt sur la raison pour laquelle mon enfant s’époumone. Ben oui, ça peut être parce qu’une dent perce. Ben oui, ça peut être parce qu’il est fatigué. Ben oui, ça peut être parce qu’il a soif. Des raisons, il y en a des milliers mais pour être bien honnête, je ne cherche pas à connaître ton point de vue sur la question; je connais mon enfant et j’ai déjà une bonne idée de ce qui ne va pas, laisse-moi gérer ça par mes propres moyens.

Personne n’aime entendre un enfant qui crie, qui pleure ou qui chiale, je le sais très bien. Mais ce que je sais aussi, c’est que je n’ai pas besoin de croiser ton regard de travers, d’entendre tes commentaires plates ni de sentir la pression que tu me mets sur le dos parce que mon enfant te “dérange”.

Malgré toute la bonne volonté du monde, la mienne et la tienne, un enfant restera toujours un enfant, alors à toi, l’adulte mature qui peine à endurer un enfant pleurer, gère-toi en silence, je m’occupe du reste.

Sabrina Lapensée
SABRINA LAPENSÉE

Une réflexion sur “À toi, l’adulte dérangé par la crise de mon enfant

  1. Julie G Répondre

    Cest a cause des gens comme ceux a qui ca s’adresse, que les femmes ressentent une pression sur les epaules.

    Moi chaque fois que je suis en public ou que je suis chez moi et que ca poyrrait deranger que mon fils fasse une crise, j’angoisse terriblement. Je devient plus irritable envers mon fils, alors que cest pas de sa faute. J’entend dans ma tete, une petite voix qui me repete, ” Vas-tu, y faire fermer sa boite, ca juste pas de sens”. Je le ressent encore mais jessaie de travailler sur ma cobfiance en moi, de me foutre des jugements des autres.

    Mais si je n’ avais pas toute cette pression, je crois que je men mettrais mlins sur mes epaules et jaurais plus denergie a faire plus dactivites, moins irritable et donc prendre moins de medicaments.

    Bref cest un sujet si delicat pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *