Je t’ai accompagné vers la mort

hospital bed dying

Je t’ai accompagné vers la mort.

Je me suis laissé guider par tes envies, tes émotions, tes désirs et ton amour.

J’ai voulu être là près de toi pour ressentir chaque respiration, chaque souffle qui devenaient lentement comptés.

J’ai voulu, égoïstement, profiter de chaque moment auprès de toi.

J’ai voulu que tes dernières volontés soient exaucées comme si elles étaient les miennes.

J’ai voulu capturer mentalement toutes les dernières fois avec toi.

Je me suis accrochée à toi, comme tu t’es accroché à moi pour que nous parcourions ensemble le chemin de ton dernier voyage.

Ce fut le moment le plus éprouvant de ma vie, mais aussi celui le plus rempli de l’amour et de la sincérité que nous éprouvions l’un pour l’autre.

Car en route vers la fin, il n’y a pas de place pour les reproches, les regrets, mais seulement l’amour qui prend possession de tout l’espace.

Il n’y a de la place que pour les rires et les pleurs sincères, les caresses, les baisers, les accolades et les paroles empreintes de vérité.

Nous n’avons pas eu le choix de nous laisser bercer au rythme des minutes qui sont passées, pleinement conscients de l’instant présent qui ne reviendrait pas.

J’ai mis ma vie sur pause même si elle continuait à vivre autour de moi.

Je t’ai accompagné avec une force qui m’était jusqu’alors insoupçonnée.

Cette force intérieure, qui m’a permis de ne pas passer mes journées à pleurer devant toi, mais plutôt à te guider vers la lumière de cet au-delà dont on ne sait rien.

Je savais que le crash serait grand quand tu ne serais plus là, que quand serait venu le moment du grand départ, toutes mes forces m’abandonneraient d’un seul coup.

Mais je voulais être là près de toi pour t’accompagner au bout du chemin, là où tout prend abruptement fin, sachant que chaque histoire a une fin et que nous ne sommes pas éternels.

Et maintenant que tu es parti, je veux garder de toi tous les bons souvenirs; je veux te faire revivre à travers une odeur, un paysage, une chanson, un orage, un soleil, un sourire, une larme.

Parce que les gens qui nous quittent ne partent jamais vraiment; ils sont ancrés en chacun de nous.

Parce que de t’accompagner m’aura permis de m’ancrer encore plus profondément dans la vie.

Parce que tu es finalement parti pour le plus grand voyage de ta vie, sereinement, entouré d’amour et de bienveillance et que ça, ce sera ma plus grande fierté à jamais d’avoir su t’accompagner comme tu le méritais, à la hauteur de la personne que tu étais.

Parce qu’ironiquement, la vie a besoin de la mort pour exister et pour apprendre à l’apprécier.

Parce qu’au moment où la mort a surgi, j’ai compris que tu ne partirais jamais vraiment.

Ta présence me manque, mais je sais que tout au long de ma route, tu seras toujours là, autrement, mais toujours là.

Josiane Francoeur
JOSIANE FRANCOEUR

36 thoughts on “Je t’ai accompagné vers la mort

  1. Chantale Lavoie Répondre

    Je l’ai vécue avec ma mère en juin de cette année, tout une épreuve à passer ( surtout que mon papa est décédé aussi deux jours avant) mais ils seront toujours près de moi! ❤️❤️

    1. Chantal Répondre

      En août ma petite maman d’amour nous a quitté et ce fût jusqu’à ce jour la plus grande peine de ma vie. Ce qui me console cest d’avoir été à ses côtés et de l’avoir accompagné jusqu’à son grand départ. Je lui serai toujours reconnaissante de m’avoir donné la vie et d’avoir été cette merveilleuse mère . Elle sera toujours dans mon coeur💗

  2. André Binette Répondre

    Je t’aime
    André

  3. Jean-Pierre Turgeon Répondre

    Merci pour ce beau texte, il ma fait du bien…Moi, mon pères et mes deux soeurs avons accompagné notre mère vers sont dernier voyage, il y a 3 mois…ses exactement se que nous avons vécu et vivons…Merci 🙂

  4. Martin Doucet Répondre

    Tout simplement réconfortant, vraiment un magnifique texte. Je suis ému

  5. Guirand Répondre

    MG! C’est tellement touchant ces paroles…j’ai accompagnée mes parents vers ce voyage également….enfin c’était si pénible!!!

  6. Guylaine Pérusse Répondre

    En lisant, je revivais des moments avec mon mari et je n’ai pu m’empêcher de verser des larmes. C’est vraiment ce que j’ai vécu au mois d’avril 2019, tellement vrai ce que vous dites. Cette force intérieur que nous avons pendant cette période difficile,

  7. Dupont Louisette Répondre

    Ce texte décris très exactement, tous les moments et toutes les émotions, ce que fut pour moi le départ de mon mari René.
    Décédé le 14 décembre 2016.
    Merci à vous

  8. Léa-Michelle Répondre

    beaucoup!
    Les mots , les façon d’être sont tellement ce que j’ai ressenti que mes souvenirs d’un seul cMercioup sont revenus après 20 ans! J’ai eu l’impression que cela venait tout juste de se produire! Quelle peine immense m’a envahie! Maman , je ne t’oublierai jamais et je suis fière d’avoir été là près de toi même si quelques fois c’était très difficile! J’avais l’impression que je ne voulais pas prendre ma place même si j’étais exténuée de fatigue! Je vous kais être là près de toi pour ton dernier départ! Cela a extrêmement été difficile et encore aujourd’hui, des choses ne se ferrais pas de la même façon!
    Maman je t’aime , je t’aimerai même au delà de tout!! Xoxo

  9. Karyne ostertag Répondre

    Bonjour j écrie un livre Sur les proches aidant me permettiez vous de mettre votre texte et votre nom à l’intérieur?

    1. Josiane Répondre

      Sans problème , pas contre vous devez entrer en contact avec celle qui tient le blogue pour les droits d’auteurs.

  10. Sophie Répondre

    Merci de votre partage.

  11. Marilyn Desbiens Répondre

    Bonjour Josiane,

    Ton texte me touche énormément, je crois que j’aurais pu l’écrire en parlant de la fois ou j’ai accompagné mon père dans ces derniers mois, derniers jours, dernières heures, dernières minutes. Bien que le temps passe autour de nous, il s’arrête entre nous. Comme tu le mentionnes, quand une personne est en fin de vie, il n’y a plus que l’amour qui compte, son bien être et ses derniers moments qui nous habite.

    Bonne journée !
    Marilyn Desbiens

  12. Josée Répondre

    Et voilà tout à été dit …jai nous avons partager sa avec mon papa d amour déjà 3 ans 😔💖💖

  13. Jeannette Girard Répondre

    Super bon texte….. quelle vérité! C’est ainsi que je l’ai vécu.

  14. Nicole Tremblay Répondre

    Vraiment beau ce texte j ai vecu aide a mourir avec mes soeurs mes niece s
    1 aout a 10h00 .c est la premiere de ma vie que je regardais heure et j ai vecu ces 10 jours avec elle chaque moment minute je savais que je la reverrais plus.c etait ces volonte et je l ai acvompagner
    Nicole

  15. Nancy Lemieux Répondre

    Et la vie continue…

  16. Julie Répondre

    Merci pour ce magnifique texte, le 25 août dernier j’ai accompagné mon père dans ses derniers instants, jusqu’à son dernier souffle. J’ai l’impression de l’avoir écrit. Merci

  17. Lorraine Charbonneau Répondre

    Tellement vrai

  18. Isabelle Roch Répondre

    Wow quel beau texte tu m’a fais revivre chaque instant passer auprès de ma mère parti il y a presque 2 ans déjà, je ne l’ai pas lâcher du moment ou j’ai sue qu’il n’y avais plus rien a faire pour elle, nous avons passer 1 mois et demi ensemble, a rire pleurer jaser se coller se promener et moi je l’examinais dormir je voulais garder en mémoire chaque trait d’elle sachant très bien que le jour le fameux jour allais arriver… merci car effectivement je vais garder en mémoire toute m’a vie se que j’ai vécu , ses dernier moment si précieux auprès de ma cher maman ❤️

  19. Pauline Benoit Répondre

    Tellement vrai et c’est ce que j’ai vécu cette année 2019 et maman en janvier et papa parti à son tour rejoindre sa bien aimé en juin je pleure mais je sais qu’ils sont ensemble je vous aime

  20. Christine Duchesne Répondre

    Je ne pouvais pas trouver plus belles descriptions des que je ressentais en ce moment, merci mille fois, le plus texte de ma bien!!!❤️❤️❤️

  21. Francyne Répondre

    Magnfique ce texte!

  22. Julie Répondre

    Très touchant. Difficile de ne pas pleurer. Ma mère est partie il y a plus de 6 mois et le texte me va droit au coeur.
    Merci

  23. Gisele Répondre

    Pour avoir accompagné mon conjoint j’au écrit les mêmes paroles, messages avec autant d’amour ça me touche vraiment merci ❤️💕❤️

  24. Sara Lessard Répondre

    Merci d’avoir traduit en mots ce que tant d’entre nous avons vécu et ressenti. C’est exactement ça!

    1. Josiane Répondre

      💜merci.

  25. Catherine Plante Répondre

    Tellement vrai

  26. Muriel Répondre

    Merci tellement pour ton magnifique texte❣️
    Tu as su écrire ce que j’ai vécu en accompagnant mon père le 13 août dernier. Il sera toujours dans mon coeur❤️🌺❣️

  27. Françoise Répondre

    Tres vrai,ce sont les plus belles paroles entendues et lies dans les moments les plus difficiles.

  28. Claire Répondre

    Magnifique texte…merci
    J’ ai accompagné ma fille pendant 15 ans jusqu’à son dernier souffle le 16 février dernier…
    Amitiés à tous

  29. michelle demers Répondre

    ce texte est exactement tout que j`ai vécue la fin de vie de maman tout l`amour que nous lui avons donnée avant sont départ tout le tamps toutes les années 3 ans de sa maladie la démence nous l`avons gardée chez elle et pris soin a avec amour jusqu` a la fin c`est les plus beaux moments de ma vie elle est partie sereine et avec tout l`amour que nous ses enfants avions pour elle .

  30. Ariane Douguet Répondre

    Magnifique témoignage … vécu avec mon défunt mari

  31. FRANCOISE TISSIER Répondre

    Je t’ai fais écouter tes chansons préférées j’ai chanté doucement près de toi le dernier jour de ta vie papa j’ai regretté de ne pas avoir eu ce temps pour maman.
    À présent vous vivez en moi tout près. Je vous parle, vous m’accompagne partout et ça m’apporte une douceur sans fin quand une plume blanche tombe à mes pieds je sais que vous êtes la mes Amours. Je suis en paix 🕊️😇😇💕

  32. Guillemot Cécile Répondre

    Ton texte, tes mots, tout !!!
    C’est tout à fait ce que j’ai vécu pendant plusieurs mois et donc jusqu’à la véritable fin.
    L’épuisement moral et physique je l’ai ressenti. D’autant + que j’avais mes 3 enfants, 7 ans, 4 ans et 6 mois à ne pas délaisser.
    Mais il fallait être forte et avancer pour ma Maman. Je la voulais la + sereine possible pour le grand départ.
    Nous avons organisé toutes les 2 ses obsèques, jusqu’aux choix de sa dernière tenue, des chansons lors de la cérémonie.
    Elle était encore + forte que tous y a pas à dire ! Elle disait ne pas avoir peur de partir, elle nous préparait au « après, sans elle ».
    Combien de fois j’ai eu la gorge serrée, les larmes prêtes à couler. Je lui organisais des surprises, des petits mots de tout son entourage, des visites surprises. Des moments importants avec ses petits enfants. Chaque jour.
    J’avoue, j’ai honte, une fois m’être dit qu’il fallait vite que tout s’arrête, que je ne pourrais plus tenir longtemps. Mais ce n’est pas ce que je voulais j’avais déjà conscience qu’ensuite je ne pourrais plus profiter de ses joues à embrasser, me serrer contre son cœur.
    Elle était tellement pour moi, mon moteur, ma confidente, mon réconfort, toujours les bons mots.
    Le jour de ses obsèques une foule énorme, l’église débordait de monde. J’étais émue et fière d’elle. Elle était tellement aimé qu’au final ce n’était pas étonnant.

    Mais après, je n’ai pas pu craquer non plus. Il y a avait mon père et ma petite sœur qui se sont raccrochés à moi. J’étais devenue le nouveau pilier de la famille….

    Merci pour ton texte qui nous fait d’autant + réaliser le chemin parcouru et l’amour qu’on avait l’une pour l’autre

  33. Johanne daraiche Répondre

    Cest exactement ce que j ai vecu lors du grand depart de mon mari le 10 aout 2019. Jusqu a la derniere respiration que j ai aspirer de tout mon être pour te garder le plus longuement a l interieure de moi. Tres beaux texte!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *