Tes amies moms

two mothers friends

Toute ta vie, tu as vécu tes plus grandes expériences avec des amies qui vivaient les mêmes choses que toi au même moment. À l’école, tu as parlé des travaux longs, des professeurs et du voyage de fin d’année avec celles qui partageaient la même classe que toi. Au travail, tu as ventilé sur ton boss et jasé des vacances qui s’en venaient avec tes collègues de travail préférées. Quand tu es devenue maman, pendant l’espace d’un instant, tu t’es demandé à qui tu pourrais maintenant te confier et la réponse est venue d’elle-même : tes amies moms.

Tes amies moms voient tes cernes et en comprennent la signification avant même que tu les aies remarqués. Elles savent aussi quand tu as passé une bonne nuit de sommeil et comprennent ton high quand tu clanches la vaisselle, deux brassées de lavage et une batch de muffins avant 8h00 le matin.

Tes amies moms ont de l’empathie quand tu fais un badtrip parce que ton p’tit ne se tient pas encore assis tout seul, qu’il ne marche pas à quatre pattes ou qu’il ne gazouille pas autant qu’il le devrait, tel que stipulé dans le questionnaire que le médecin vient de te faire passer.

Tes amies moms trouvent la situation complètement normale quand, pendant une sortie au parc, tu vas t’installer entre deux sapins et tu lèves ton chandail pour mettre ton bébé au sein.

Tes amies moms ne te jugent pas quand tu cries de joie comme une malade et tu pleures ta vie parce que ton bébé vient finalement de se retourner du dos au ventre et du ventre au dos sur son tapis d’éveil.

Tes amies moms ne considèrent pas que tu leur casses les oreilles quand tu parles du nombre d’onces que ton bébé a bu dans les dernières vingt-quatre heures, de la couleur inattendue du caca que tu as retrouvé dans le fond de sa couche, de la fois où tu as oublié de mettre un filtre dans le mouche-bébé ni de ton sentiment de fierté d’avoir réussi à faire un après-midi purée en tête-à-tête avec ton mélangeur.

Tes amies moms se soutiennent entre elles et te soutiennent parce qu’elle savent que vous vivez toutes les mêmes combats, les mêmes défis et les mêmes émotions avec vos enfants et vous vous comprenez pour former la plus belle des équipes.

Alexandra Dallaire
ALEXANDRA DALLAIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *