Voici 6 jugements que tu porteras forcément sur une autre mère cet été

mother watch cellphone at playground

#1  Peu importe l’âge de mon enfant, même s’il a dix, douze ou quatorze ans et une barbe naissante, tu feras un commentaires dès que je le laisserai dans la voiture pour aller payer mon gaz, même si l’air climatisé roule dans le tapis ou que la fenêtre est grande ouverte et que je ne serai absente plus de deux minutes.

#2   Lorsque j’irai porter mon enfant au camp de jour “au lieu de profiter du temps de qualité avec lui” pour me reposer, clancher le ménage de la maison ou m’offrir une journée à moi de moi, tu te passeras forcément un commentaire, omettant de réaliser que cette pause me permettra d’être fraîche et dispose lorsque j’irai le chercher.

#3  Quand j’irai faire l’épicerie en pyjama parce que j’aurai beaucoup trop accumulé de brassées de lavage et que rien de propre ne se trouvera dans mon placard, tu prétendras que je ne prends pas soin de moi et/ou que je me laisse aller et/ou que je ne suis pas un bon exemple pour mes enfants.

#4  Si je vais à la plage avec mes petits, tu jugeras fort probablement le fait que je ne leur mets pas assez souvent de crème solaire et qu’ils n’ont pas toujours de chapeau sur la tête.

#5  Lorsque je vais aller au parc et que je passerai plus de cinq minutes sur mon cellulaire, regardant sporadiquement mes petits s’amuser, tu me reprocheras forcément silencieusement de ne pas être à quatre pattes en train d’attendre que mon petit ait descendu la glissade pour la vingtième fois.

#6  Si j’ai envie de donner des gaufres avec des bonbons en paillette pour déjeuner, du Kraft Dinner pour le dîner et de fêter l’heure du souper avec des crêpes, tu prétendras que je faillis à mon devoir maternel.

Peu importe la situation, j’aimerais que tu comprennes que personne n’a raison, que personne n’a tort et que les perceptions font partie d’un grand fléau de la vie lorsqu’elles sont exprimées à tout vent : le jugement.

Cet été, laisse le tien de côté, garde ton gros bon sens pas trop loin derrière tes nombreuses politiques de maman et profite de la vie avec tes p’tits plutôt que de t’attarder à celle des autres.

Merci.

Julie Beauvais
JULIE BEAUVAIS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *