17 signes que tu es due pour des vacances sans les enfants

tired mother sleep

Si un minimum de trois de ces quinze signes te parlent, c’est le temps de prendre des vacances sans tes p’tits. De rien.

#1  Tu n’as aucun souvenir de la dernière fois où tu as dormi huit heures d’affilée sans te faire réveiller pour cause de biberons à donner, de lits à changer, de rhumes à soigner ou de monstres à chasser.

#2  Toutes les fois que tu réussis à trouver dix minutes pour lire le roman que tu espères finir depuis quatre ans, tu relis la même phrase huit fois parce que, d’une fois à l’autre, tu n’as aucun souvenir de ce que tu viens de lire.

#3  Quand tu parviens à boire une gorgée de café chaud, des fois, tu ressens un frisson d’extase.

#4  La dernière fois que tu t’es couchée plus tard que neuf heures et demie remonte à plus d’un an.

#5  Le samedi à 10h00, tu commences à avoir hâte au lundi matin pour retourner travailler.

#6  Après la moitié d’un verre de vin, tu es pompette et après un verre de vin complet, tu dors sur le divan avec la bouche grande ouverte.

#7  En attendant à la caisse à l’épicerie, tu shakes fréquemment ton panier comme si c’était une poussette même si ton bébé est à la maison.

#8  Si tu portes des lunettes, il t’arrive régulièrement de les chercher même si tu les as dans la face.

#9  Tu continues d’écouter les dessins animés de tes p’tits même s’ils ont quitté la pièce depuis une demi-heure.

#10  La dernière fois que tu as fait l’amour avec ton chum, c’était une petite vite dans le noir une fois les p’tits couchés pendant laquelle tu as fixé la porte de la chambre tout le long (trois minutes) par crainte de voir ton plus vieux retontir.

#11  Après avoir jasé de job, de ton chum et de tes p’tits, tu as épuisé tous les sujets de conversations possibles.

#12  Quand tu passes à travers toute ta barge de linge sale et que tu vois le fond du panier, tu te dis que ton plus grand rêve s’est enfin concrétisé.

#13  Toutes les fois que tu prends ta douche, tu entends un bébé pleurer.

#14  La fin de semaine, il t’arrive fréquemment de regarder l’horloge en croyant qu’il est quatre heures de l’après-midi, mais de constater qu’il est neuf heures du matin.

#15  Tu attends l’heure de la sieste avec la même frénésie que tu attendais Noël quand t’avais six ans; tu vois en cette petite heure de liberté l’opportunité de faire TOUT ce que tu veux, mais tu finis toujours par plier du linge ou passer le balai.

#16  Au moins une fois par mois, tu dois repartir la même brassée de lavage trois ou quatre fois après l’avoir oubliée dans la laveuse.

#17 Ton dernier repas chaud remonte à plus de deux semaines et c’était une toast mangée en vitesse sur le bord du comptoir.

Bonnes vacances là.

logo parfaite maman cinglante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *