À la nouvelle blonde du père de mon enfant, voici ce que j’aimerais te dire

kid with woman and man

À toi, la nouvelle blonde du père de mon enfant,

Il faut que je te dise, ça me fait quelque chose que tu sois là. À dormir dans mon ancien lit, à manger à mon ancienne table, à relaxer au soleil dans mon ancienne cour, à vivre dans cette maison où je me suis sentie chez moi et dans laquelle j’ai mis tant d’énergie à rendre jolie et chaleureuse. Ça me fait aussi un petit pincement au cœur de te savoir dans les bras de celui sur qui j’ai tant misé. Celui que j’ai cru être le bon pendant un long moment.

Il faut aussi que je te dise que mon deuil est fait. Ça été dur, je ne te le cacherai pas. Ce n’est pas rien de voir s’envoler le rêve d’une vie, une famille unie. Mais aujourd’hui, j’ai compris que ton homme et moi n’étions pas faits pour être ensemble. Nous avons vécu les aventures que nous devions et la vie étant ce qu’elle est, nos chemins se sont séparés. Donc, tiens-toi le pour dit, je ne serai jamais une menace pour ton histoire d’amour. Jamais.

Par contre, bien que nous vivions chacun nos vies, nous avons toujours la même mission lui et moi : le bien-être de notre enfant. Cet enfant dont je ne partagerai que la moitié de la vie. L’autre moitié étant pour vous, toi et son père. Et ça, ça me fait mal parfois quand j’y pense. Mais je veux que tu saches que je ne t’en veux pas pour ça.

Parfois, je me mets à penser au futur et je nous imagine, tous les quatre réunis pour célébrer des anniversaires, des fêtes, des réussites scolaires et sportives. Je nous vois rire ensemble, parfois de ton (mon ancien) chum. Une belle complicité. J’imagine participer à ton shower pour la venue du petit frère ou de la petite sœur de mon enfant. Organiser des gros partys de famille élargie où règnent l’harmonie, la franchise et le bonheur. J’aimerais ça, tu sais. Il est encore un peu trop tôt, mais j’aimerais ça.

Il faut aussi que je te dise que mon enfant t’aime. Elle me parle souvent de toi. Bien qu’à ton arrivée dans sa vie, mon cœur était fragile, aujourd’hui, je le vis très bien. Tu la fais rire, tu lui apprends plein de choses, tu lui montres l’importance d’être active et tu l’accompagnes dans les tout débuts de sa féminité en lui mettant du vernis et en lui achetant des robes. Il faut un village pour élever un enfant, tu en fais partie et je t’en remercie.

Il y aura sûrement certains moments où je te mettrai à l’écart. Que ce soit pour les décisions importantes concernant son éducation, sa santé ou ses coupes de cheveux (de grâce, juste le toupet OK?). Sache que ce n’est pas contre toi et probablement qu’il y a certains aspects de la maternité que tu seras bien contente de ne pas vivre. J’essaierai aussi, pour son bien, de faire des activités seule avec elle et son père. L’esprit familial, c’est si beau et pour moi, des parents qui s’entendent, c’est la base. Nous avons la chance, faute d’avoir fait durer note relation, d’avoir brillamment réussi notre rupture alors je compte bien profiter de la présence de cet ami qui s’avère être le meilleur ex et papa du monde entier.

Je souhaiterais que tu me considères comme une ex cool toi aussi. Que tu ne me considères pas comme une intruse ou une menace. Que tu n’aies pas peur de moi. Des relations froides, dans l’environnement de ma fille, non merci. Mais de toute façon si son père t’a choisie, lui qui est un si bon humain, j’imagine que c’est parce que tu l’es aussi.

N’oublie jamais que tu as entre tes mains les deux personnes les plus importantes de toute mon existence; l’homme, le seul, avec qui j’ai cru passer toute ma vie et ma fille, à qui je l’ai donnée.

Bref, je voulais juste te dire que c’est OK. Que tout est beau.

Bienvenue, dans ma vie. Enchantée de te connaître.

J’espère que tu prendras soin de mon ancien cocon. De ma famille et de ma maison qui maintenant sont à toi.

À bientôt.

Margaux MacKay
MARGAUX MACKAY

Une réflexion sur “À la nouvelle blonde du père de mon enfant, voici ce que j’aimerais te dire

  1. Mario Prévost Répondre

    Beaucoup de sagesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *