Je suis la deuxième Maman

two mothers with baby

Je suis la deuxième Maman.

Non, je ne suis pas la nouvelle blonde, ou l’amie, ou la sœur qui traîne dans le coin. L’enfant que ma blonde a porté dans son ventre, c’est ma fille. La petite chouette qui bave dans ses bras, c’est la mienne.

Je suis la deuxième Maman.

Je sais qu’elle ne me ressemblera jamais physiquement et qu’elle n’aura sans doute jamais mes yeux, ou mon nez. Mais ce qui ne fait aucun doute, c’est qu’elle aura mes valeurs et ma main dans la sienne pour affronter le monde.

Je suis la deuxième Maman.

Je sais que pour beaucoup, la différence entre père et géniteur est un concept difficile à accepter, mais ma famille, c’est une famille moderne. Ma fille n’a pas de père; elle a un oncle formidable et un grand-père admirable qui l’accompagneront dans la vie et lui permettront d’avoir de bons modèles masculins dans son entourage.

Je suis la deuxième Maman.

Ma fille a deux mamans. Deux mamans qui ne fournissent plus de la couvrir d’amour, de sourire, de câlins. Deux mamans qui seraient prêtes à tout pour elle. Deux mamans qui la regardent dormir le soir avec des larmes de joie dans les yeux.  Deux mamans qui se tiennent la main et se disent des ‘’Je t’aime’’ au travers des couches, des biberons, des premiers sourires, et malgré les pleurs et les nuits d’insomnie.

Je suis la deuxième Maman.

Mon bébé a deux mamans qui ont bûché pour réussir à la tenir dans leurs bras, ce petit trésor-là. Deux mamans qui défient les regards et les commentaires lors de chacune de leurs sorties en famille. Deux mamans qui ne comprennent pas toujours la haine qui se dégage de certains humains, mais qui sont toujours impressionnées par l’ouverture d’esprit des autres qui trouvent cela donc bien génial, deux mamans. Deux mamans qui ne comprennent pas toujours que pour certains, c’est si facile d’avoir des enfants… et qui ont de la difficulté à regarder autant de parents prendre leurs enfants pour acquis.

Je suis la deuxième Maman.

Notre famille n’est pas conventionnelle, mais nous avons voulu notre fille pendant des années. Nous avons planifié son arrivée et l’avons attendue avec impatience. Nous nous sommes tenu la main lors des échographies et tous les autres rendez-vous. Nous avons expliqué notre processus des centaines de fois avec le sourire aux lèvres devant les curieux.

Alors, lorsque vous me regardez avec un air surpris quand je mentionne que je suis l’autre maman, sachez qu’au bout de la journée, dans le confort de mon foyer, l’amour de ma vie et notre trésor m’y attendent et qu’auprès d’eux, les commentaires entendus et les regards déplacés n’ont plus d’importance.

Nous sommes une famille différente, nous somme une famille moderne qui, tout comme vous, vit ses hauts et ses bas, rit aux éclats à certains moment, et éclate en sanglots à d’autres.

Mais au bout de la journée, lorsque bébé est au lit, et que sa maman dort paisiblement dans mes bras, j’ai toujours la certitude que je n’échangerais rien contre cette vie-là.

Crédit : AndreyUG/Shutterstock.com
Stéphanie Asselin
STÉPHANIE ASSELIN

15 thoughts on “Je suis la deuxième Maman

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *