Voici les 7 commandements pour bien vivre ta parentalité

mother meditate

Voici les sept commandements pour bien vivre ta parentalité.

#1  Choisir tes batailles, tu feras

Si ton enfant veut une assiette orange et sa tranche de pain coupé en carrés et non en triangles, fais-le donc. Ce n’est pas compliqué et ça va t’éviter une crise de bacon. Ton enfant ne deviendra pas un enfant-roi à cause de ça. Du haut de ses cinq pommes, ton ado en devenir est dans l’âge de comprendre qu’il a lui aussi droit à son opinion. Il comprend maintenant qu’il peut faire des choix et se faire entendre. Il bâtit sa confiance en soi et ça, c’est plus que merveilleux.

#2  Le ménage, tu t’en c%?$&seras

S’il y a une chose qui fait du bien au moral, c’est quand tu te rends compte que tu n’as plus aucun contrôle sur le ménage pis que tu n’en n’as rien à foutre. Je te dis pas de laisser ta maison se transformer en soue à cochons mais plutôt de ne plus stresser avec le ménage. C’est normal de ne pas avoir le dessus sur cet élément-là de ta vie quand tu as des enfants. Tu es une maman qui porte une cape en tentant de faire un paquet de choses qui devraient se faire en quarante-huit heures dans une journée de vingt-quatre; slaque-toi donc le pompon la mère. Le ménage va t’attendre, il n’est pas attendu nulle part.

#3  De l’opinion des autres, tu te foutras

Biberon ou allaitement ? Couches lavables ou jetables ? Le 5-10-15 ou le réconfort ? La suce ou le pouce ? Peu importe ce que les autres diront, c’est toi la mère, c’est à toi les oreilles. Prends les conseils qui font ton affaire, jette le reste et souris à tous ceux qui essaient de te convertir et fais ton propre chemin dans la parentalité. Tu t’en porteras beaucoup mieux et tes enfants aussi.

#4  Du temps pour toi, tu prendras

Peu importe ce que les gens en penseront, jure-moi de prendre du temps pour toi. Parce que, moralement ça fait du bien de décrocher de la routine, du quotidien et que oui, tu as le droit de penser un peu à toi. Une belle journée au spa ou un souper entre filles, ça peut sauver des vies, alors fais-le.

#5  De petites siestes, tu feras

Toi aussi, tu as le droit d’être fatiguée un samedi après-midi parce que ta semaine a été rough ou parce que tu as été au chevet de ton enfant toute la nuit parce qu’il faisait trente-neuf de fièvre. Quand tes enfants font leur sieste d’après-midi, profites-en pour en faire une en même temps qu’eux. On ne se le cachera pas, ton sommeil est affecté depuis que tu as des enfants alors, il faut ce qu’il faut et tout le monde va être gagnant parce que ça va faire du bien à ta patience. Crois-moi !

#6  De ton couple, tu t’occuperas

Parce que ça aussi, c’est important. Votre vie d’amoureux, à ton chum et toi, ne s’est pas arrêtée au moment où vous avez décidé d’avoir des enfants. Prenez du temps pour vous retrouver et plus qu’une fois par année. Vous êtes toujours amoureux l’un de l’autre; vous avez simplement mis de côté cet amour avec le temps. Des parents heureux = une famille heureuse. Il faut prendre soin de cette petite flamme entre vous deux.

#7  Rester zen, tu essayeras

Parents pressés = enfants stressés. Déloge de ton cerveau les impuretés du quotidien et gâte-toi. Des fois, il ne faut pas grand-chose pour se faire du bien. Prendre des cours de yoga à tous les lundis, une coupe de vin à chaque vendredi soir ou manger tes émotions avec une bonne poutine. Fais-le. Un parent ZEN = des enfants heureux. Et ça, c’est le plus important.

Delta
DELTA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *