Si t’as une conscience sociale, merci de bien vouloir faire vacciner tes p’tits

kid vaccine

ATTENTION : La Dure-Mère est la nouvelle couverture controversée utilisée par toutes les mamans qui ont envie de partager leurs opinions les plus arrêtées sur la maternité. Fracassante, sans nuances, aux limites caricaturales, La Dure-Mère juge, dérange, choque, soulève les passions et suscite des débats. Vous l’aimerez jusqu’au jour où vous ne l’aimerez plus parce qu’elle aura effleuré un sujet qui vous tient à coeur sans partager votre vision. Mais plutôt que de sortir de vos gonds, pourquoi ne pas utiliser sa couverture pour défendre votre opinion à votre tour ?

Dans la vie, je suis le genre de mère qui respecte l’opinion des autres, je suis bien loin de croire que ma façon de faire est meilleure que celle de la voisine pis j’ai pour mon dire que tu peux ben faire pis penser ce que tu veux parce qu’on vit dans un monde libre. Mais quand tes valeurs et tes décisions mettent la vie des miens en danger parce que tu décides de ne pas faire vacciner tes enfants, y’a quelque chose dans la notion de liberté qui prend le bord au profit de la sécurité pis la santé des p’tits êtres que j’aime le plus au monde pis de la planète au grand complet. Ça fait que si t’as une conscience sociale, merci de bien vouloir faire vacciner tes p’tits.

Si tu fais partie de la gang qui clame que les vaccins, c’est le mal incarné, laisse-moi te demander de quelles précieuses informations tu disposes dont tous les médecins, formés pendant plus de dix ans, qui font la promotion des vaccins ne disposent pas ? Mais écoute, si tu le dis; peut-être aussi que la terre est plate, que le gras ne bouche pas les artères et que le soleil ne donne pas le cancer de la peau. Au diable les études sérieuses prouvant l’efficacité des vaccins; mieux vaut te référer à une page web codée en HTML dont les propos rédigés en police Courrier sont aussi bourrés de fautes que de fausses informations, t’as ben raison; ton esprit critique m’émeut.

Au risque de te décevoir, le web pullule de propagandes et de désinformation et ce serait bien que tu ne prennes pas tout ce que tu lis pour du cash (même pas ce texte-là, écoute). Actuellement, il circule un tel flot de menteries contre la vaccination sur internet que les propriétaires et gestionnaires de réseaux sociaux ont été fortement invités à s’impliquer pour en réduire l’ampleur. Depuis, Instagram s’est engagé à supprimer toute publication anti-vax et YouTube a cru bon de rappeler que la propagande anti-vax allait à l’encontre de sa politique prohibant le contenu violent et dangereux. Ça en fait du monde dans le champ, hen ? Tu as des questions concernant la vaccination ? Fine, chapeau à toi de vouloir être bien renseignée. Mais réfère-toi donc à ton médecin plutôt qu’à “www.jesuisunantivax.com”.

Si tu fais partie de la gang qui clame que les vaccins sont une conspiration de l’industrie pharmaceutique pour faire du cash alors que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en fait la promotion, laisse-moi te demander si tu crois aussi que les gyms et les épiceries bio ont versé des pots de vin à l’OMS pour faire la promotion de l’exercice et des bienfaits des légumes, question de se remplir les poches, eux autres aussi ? Peut-être que finalement, pour être en forme, on devrait manger des chips pis vacher dans notre divan ? Après tout, comment peut-on faire confiance à l’OMS, hen ?

Entre toi pis moi, si on ne peut plus faire confiance à aucune entité sous prétexte qu’elle fait de l’argent, ce qui n’est d’ailleurs pas le gars de l’OMS by the way, aussi bien se boucher les oreilles, se laver une fois par trois semaines et retourner vivre dans une caverne. Ce qui fait avancer le monde, nous garde en forme et prolonge notre durée de vie, c’est la recherche et le développement et l’efficacité des vaccins a été prouvée depuis longtemps; arrête de cracher dessus, tu nous ralentis. By the way, à l’origine, il est bon de se rappeler que les vaccins ont été inventés pour éradiquer des maladies mortelles, pas pour faire une passe de cash; google Louis Pasteur à temps perdu.

Si tu fais partie de la gang qui clame que tout le monde a le droit de faire ses propres choix, je suis au regret de t’apprendre que c’est ben vrai tant que tes décisions n’affectent pas les autres, mais que c’est une toute autre game quand tu mets la vie de tout le monde en jeu. Que tu refuses un médicament ou un traitement qui pourrait te sauver la vie t’appartient, mais que tu refuses un vaccin permettant d’éviter le retour d’un virus ou d’une bactérie mortel qu’on a enfin éradiqué grâce à la vaccination, au risque de mettre la vie d’un paquet de bébés, d’enfants et d’adultes à risque en jeu, ça ne me va pas.

L’Organisation Mondiale de la Santé a récemment décrété que la méfiance à l’égard des vaccins fait présentement partie des dix menaces les plus importantes pour la santé mondiale. Ça fait qu’à moins d’avoir un enfant dont la condition précaire fait en sorte que ton médecin te déconseille la vaccination, j’espère que tu me comprends bien quand je te dis que faire vacciner tes p’tits, c’est une responsabilité sociale (pis là, ben non, je ne te parle pas du vaccin de la grippe mais des vaccins qui protègent des maladies mortelles) et refuser de le faire en invoquant des études douteuses, des risques qui n’existent pas et en discréditant l’ensemble des spécialistes qui oeuvrent chaque jour à s’assurer de la santé de tous, c’est compromettre la vie des gens.

Tu as des inquiétudes ? Je te feel. Personne n’aime l’idée de donner des médicaments à ses p’tits ni de les voir recevoir une dose de tu-ne-sais-pas-quoi dans le bras pis c’est ben safe de vouloir te renseigner. Mais plutôt que de vivre dans la peur et de t’informer auprès de sources aussi crédibles que Raël et ses disciples, parles-en donc à ton médecin.

Tu trouves que je te juge et que mes propos sont culpabilisants ? Pour la première et la dernière fois, tu as parfaitement raison : je ne respecte pas ton choix parce que ton choix ne respecte pas la collectivité.

Dans l’espoir que tu aies compris et que tu n’aies pas à tenir ton bébé de trois mois agonisant pour cause de rougeole dans tes bras. Ni moi le mien, faute d’avoir fait vacciner le tien.

Parce que je ne te le pardonnerais pas et tu ne te le pardonnerais pas non plus.

Ce texte a été rédigé par La Parfaite Maman Cinglante sous le couvert de La Dure-Mère afin d’annoncer clairement les intentions du texte. 

La Dure-Mère
LA DURE-MÈRE

2 thoughts on “Si t’as une conscience sociale, merci de bien vouloir faire vacciner tes p’tits

  1. Mme Frou Répondre

    À toi, la parfaite maman cinglante. Si tu as un minimum de conscience sociale, il te faudra recevoir tous les rappels prévus au calendrier vaccinal pour tous les vaccins, et surtout ton ROR parce que tu n’es plus couverte depuis belle lurette. Tu mets toi-même tout le monde à risque en ne t’immunisant pas correctement. Et, surtout, si tu as une conscience sociale, tu iras donner un coup de main aux mamans d’enfants qui ont subi des blessures vaccinales graves et qui doivent aujourd’hui s’occuper de leur enfant maintenant handicapé seules et sans ressources. Surtout, si tu as une conscience sociale, tu accepteras qu’on endommage et qu’on détruise la santé et l’avenir de tous les enfants pour qui la vaccination a mal tourné afin de protéger d’autres enfants dont la santé et l’immunité est compromise. Tu accepteras qu’il s’agit d’une forme de sacrifice et tu assumeras que c’est maintenant la norme sociale. Tu accepteras également que les accidents vaccinaux sont tous des coïncidences et que toutes les informations mettant en doute l’innocuité des vaccins sont des fakes news. Surtout, surtout, tu accepteras de considérer chaque parent qui s’oppose à la vaccination telle qu’elle est prévue par nos autorités sanitaires est un idiot incapable d’esprit critique et sous-éduqué. Tu accepteras également que des lois soient votées pour forcer chaque citoyen à se livrer à un acte médical sans son consentement. Tu accepteras que tous les enfants reçoivent la même dose, nonobstant leurs particularités physiques et génétiques. Tu accepteras la censure, les exactions politiques et l’élimination de toute démarche scientifique visant à infirmer la théorie selon laquelle les vaccins sont sûrs et efficaces, malgré que cette théorie ne se vérifie pas dans la pratique. Tu accepteras qu’un enfant qui a mal réagi à un vaccin donné soit revacciné de force et contre le gré des parents. Tu accepteras quoi d’autre après tout ça?

    1. tsegha Répondre

      Preuve sinon fake.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *