À toi, mon amie, ma confidente

women hug

À toi, mon amie, ma confidente, celle sur qui je peux compter à tout moment pour me vider le cœur, merci.

Quand je tʼappelle et que je viens de me chicaner avec mon homme, merci de mʼécouter sans jugement et de me laisser délirer sur mes déboires amoureux.

Quand jʼen peux plus et que jʼai besoin de ventiler, merci de ne jamais utiliser ces mots, qui sortent souvent trop vite de ma bouche, contre la personne concernée.

Quand ma famille mʼenvahit un peu trop, merci de me laisser mʼemporter contre ceux que jʼaime, sans croire que mon amour pour eux sʼest envolé.

Quand jʼai lʼimpression que je porte le monde sur mes épaules, merci de me laisser pleurer à en perdre le souffle, en continuant de me penser forte malgré tout.

Quand mes enfants sont turbulents et que je perds patience, merci de me rassurer sur mon rôle de mère.

Quand je dépasse le bon sens et quand tu sais que mes mots nʼauront plus de sens demain, merci de me remettre à ma place.

Quand tu sais que mon angoisse prend le dessus sur ma raison, quand tu comprends que je ne suis plus rationnelle, merci dʼêtre toi et dʼêtre là, sans jugement.

Sandra Bergeron
SANDRA BERGERON

Une réflexion sur “À toi, mon amie, ma confidente

  1. Magaly Martinez Répondre

    Vous avez toujours les mots justes pour exprimer ce qui se retrouve dans l’intimite de nos pensées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *