7 romans de mère à lire

Entre deux brassées de lavage ou pour occuper les cinq minutes de lousse que tu as entre le moment où ta journée finit et celui où tu t’évanouis dans ton lit, v’là sept romans de mère à lire sans modération parce que des fois, à défaut de pouvoir changer d’air physiquement, ça fait du bien de changer d’air mentalement.

#1  Maman est partie chercher du lait – Maude Goyer

“Maman est partie chercher du lait” raconte l’histoire d’Isabelle, une mère qui en a par-dessus la tête de la charge mentale et qui décide de sacrer son camp en char au bout du Canada, loin de toutes ses responsabilités et du poids qui repose sur ses épaules à l’année longue. Plutôt que de raconter son voyage à proprement parler, l’auteure, Maude Goyer, t’amène plutôt dans le passé pour mieux comprendre ce qui a fait débordé le vase de l’héroïne à qui bon nombre de mamans risquent de s’identifier. Si le livre te parle, son blogue, Maman 24/7 risque de te parler aussi !

maman est partie chercher du lait

#2  Bébé Boum (tomes 1, 2, 3 et 4) – Josée Bournival

“Baby Boum”, c’est l’histoire de quatre filles aux vies bien différentes qui tombent enceintes et dont les destins vont se croiser pour en faire des bonnes chums qui vivront ensemble les hauts et les bas de la parentalité. De la dépression à l’adultère en passant par les nausées du premier trimestre, l’accouchement et les allergies aux protéines bovines du nourrisson, tout y passe dans ces quatre tomes savoureux et très réalistes qui te rejoindront forcément tôt ou tard en tant que mère.

bébé boum

#3  Ici, ailleurs – Matthieu Simard

“Ici, ailleurs”, c’est l’histoire d’un couple qui fuit le passé dans une ville fantôme. Le contexte et les faits n’y sont pas particulièrement importants; c’est l’ambiance qui s’en dégage et les émotions qu’elle génère qui le sont. Un roman à lire le coeur ouvert, comme un poème.

Ici ailleurs

#4  Chanson douce – Leïla Slimani

Le premier chapitre de “Chanson douce” laisse entrevoir une scène d’horreur; celle de deux enfants retrouvés morts dans un appartement suite à quoi le ton change et on découvre l’histoire d’une famille dont les parents débordant d’ambition décident d’engager une nounou qu’ils prendront beaucoup trop rapidement pour acquise. Un regard critique porté sur la place que les parents accordent au travail, mais aussi sur les classes sociales à l’ère où on ne réalise pas que l’écart est toujours palpable.

chanson douce

#5  1 week-end sur 2 (tomes 1 et 2) – Geneviève Cloutier

“1 week-end sur 2” raconte l’histoire d’une mère de deux enfants qui vient de se séparer et qui décide de se faire aller avec un p’tit jeune pour reconnecter avec la femme qu’elle était avant d’être maman. C’est bon, c’est léger, c’est divertissant et ça risque de faire du bien au coeur de bien des mamans séparées.

1 week-end sur 2

#6  89 mois – Caroline Michel

Dans “89 mois”, Jeanne, l’héroïne, est complètement obsédée par l’idée de devenir maman et elle est prête à tout pour y arriver même si elle n’a ni chum ni prospect. Même sans avoir avoir vécu la situation telle qu’elle la décrit, cette obsession d’être mère que bon nombre de mamans ont ressenti avant de le devenir, est palpable tout au long du roman et on s’y reconnaît à coup sûr.

89 mois

#7  # La Mère coupable (tome 1 et 2) – Caroline Fourment

La Mère Coupable, c’est l’histoire de la maman de quarante de trois enfants qui court comme une poule pas de tête. À saveur française, ce livre, disponible en format numérique au Québec, risque de parler à bien des mères. Pour plus de contenu, va jeter un coup d’oeil à sa page Facebook. 

# la mère coupable

Pis toi, c’est quoi ton roman de mère préféré ?

logo parfaite maman cinglante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *