Quand tes enfants vont partir, qu’est-ce qu’il va rester de toi ?

parents play with kids in bed

Quand tes enfants vont être partis, qu’ils vont voler de leurs propres ailes, qu’est-ce qu’il va rester de toi ?

Ils sont le centre de ton univers, depuis tellement d’années. T’aurais continué à en pondre à l’infini si ton corps ou ton mari n’avait pas refusé. Tu les as tellement aimés et ils t’ont tellement rendue fière que t’as pas eu besoin de t’aimer toi parce que tu les avais, eux.

Tu t’es tellement valorisée en les aidant à grandir, en soignant leurs bobos et en les regardant devenir des adultes, que t’as oublié que toi, tu ne devenais rien ou du moins pas ce que tu aurais toujours voulu.

T’as tellement veillé à leur avenir que t’as oublié de planifier le tien.

Il semble si loin, le jour où ils seront partis, c’est comme si ça n’arrivera jamais.

T’as tellement voulu leur bien que tu es restée dans une relation “correcte” pour ne pas qu’ils souffrent.

T’as tellement eu peur qu’ils manquent de quoi que ce soit, que t’as accepté un travail qui cadrait avec leur horaire et leurs besoins, parce que comme ça, ils pouvaient connaître la stabilité.

T’as capturé chaque moment avec ton téléphone au lieu de les vivre parce que tu es hantée par la peur d’oublier. Tu as peur d’oublier leur rire franc et sincère, oublier combien un enfant qui dort c’est beau et ça n’a pas de soucis. Oublier les phrases qu’ils ont dites ou la façon qu’ils avaient de marcher.

T’as tellement été heureuse d’être mère que t’aurais eu des enfants encore et encore pour que jamais ça ne s’arrête.

Pis ce soir, ta maison est vide et silencieuse.

Pis ce soir, tu es assise et tu ne sais pas quoi faire.

Pendant toutes ces années, t’as sincèrement pensé que tant qu’ils étaient heureux, toi, tu l’étais aussi.

Mais t’as oublié qu’il y avait un après.

Un jour, ta maison va être Spic and Span, ton lavage va être à jour pis tu vas veiller le téléphone dans l’espoir qu’ils t’appellent.

Tu ne vas peut-être plus avoir de mari parce que tu vas avoir négligé ton couple et toi-même au passage. Si t’es chanceuse, il va te rester un chien ou un chat que tu n’aimeras pas tant parce que tu l’auras choisi pour les enfants et ce n’est pas impossible que tu deviennes un fardeau pour tes enfants qui vont culpabiliser de ne pas avoir envie de s’occuper de leur mère.

Si tu t’es reconnue au passage, prends soin de toi maman.

Parce que c’est un service que tu te rends à toi et à tes enfants.

Geneviève Groulx
GENEVIÈVE GROULX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *