Je ne te donnerai pas de mélatonine, mon enfant

kid in bed opened eyes

ATTENTION : La Dure-Mère est la nouvelle couverture controversée utilisée par toutes les mamans qui ont envie de partager leurs opinions les plus arrêtées sur la maternité. Fracassante, sans nuances, aux limites caricaturales, La Dure-Mère juge, dérange, choque, soulève les passions et suscite des débats. Vous l’aimerez jusqu’au jour où vous ne l’aimerez plus parce qu’elle aura effleuré un sujet qui vous tient à coeur sans partager votre vision. Mais plutôt que de sortir de vos gonds, pourquoi ne pas utiliser sa couverture pour défendre votre opinion à votre tour ?

21h32, tu ne dors pas encore. On est mardi. Demain matin, il va falloir que tu te lèves à 6h30 et probablement que je vais devoir te réveiller et que tu vas avoir une attitude de merde. Tu vas me faire une crise parce j’ai coupé ta toast en triangles au lieu d’en carrés ou tu vas hurler ta vie parce tu ne veux pas mettre ton chandail de Peppa Pig même si tu l’adores normalement. C’est selon. Bref, tu n’auras pas assez dormi.

C’est comme ça souvent, pas juste le mardi. Tu me niaises avec tes demandes incessantes d’avant dodo. Un pipi, un câlin, un bisou, un toutou, un bobo, tu vois des monstres ou ta veilleuse n’allume pas assez. Je te mentirais si je te disais que je n’ai pas hâte que tu dormes pour avoir la paix. Tu sais des fois, en tant que parent, passé 19h00, on veut juste la sainte paix.

Vouloir, je pourrais l’avoir vite. Je pourrais te donner trois ou quatre gouttes de mélatonine dans la bouche et tu sombrerais dans le sommeil assez rapidement merci. Mais tu sais quoi? Je ne le ferai pas. Pourquoi? Parce que la job de parent, ce n’est pas d’avoir la paix et il faut l’assumer. C’est la vie. J’ai décidé de t’avoir, envers et contre tous, pour le meilleur et pour le pire. Je t’aime, je suis ta mère et ce n’est pas vrai que je vais te droguer sans ton consentement pour assumer avec plus de légèreté mon rôle de mère.

Tu ne dors pas pis quand je pense à ça, c’est probablement ma faute et celle de mon manque de rigueur dans notre routine de dodo. Je ne te couche pas toujours à la même heure, je ne tamise pas la lumière quand il le faut, la télé est ouverte et tu es sensible à la lumière bleue. Bref, je ne t’aide pas, j’en suis consciente et je me verrais bien mal te droguer avec de la mélatonine. Tu ne souffres pas de TDAH, d’anxiété ni de TSA; ta maman manque simplement de rigueur, de constance et d’énergie par moments et il n’y a pas lieu d’y pallier avec une quelconque substance.

J’ai réalisé que quand je prends le temps de préparer ton dodo comme il faut, tu sombres vite. On tamise les lumières, je coupe les écrans, une histoire, un massage avec de la crème qui sent bon, de la musique douce et hop! Quinze minutes et tu es partie. Il faut juste prendre le temps et je crois sincèrement que les enfants sans difficulté, comme toi, ne devraient pas être assommés le soir parce leurs parents sont tannés.

Je l’avoue, mea culpa, souvent, je n’ai pas envie de prendre le temps. J’ai eu une grosse journée, je me suis tapé le trafic en revenant de la job, j’ai couru à l’épicerie avant de venir te chercher, j’ai dû faire le souper, t’écouter me raconter ta journée et donner ton bain, et j’en passe.

Mais c’est ça, avoir un enfant. La petite vie tranquille et pénarde, c’est terminé et aucun parent ne devrait tenter d’abréger le moment de veille de son enfant avec des pilules sans la recommandation d’un spécialiste. Ce qu’il faudrait, c’est qu’il prenne le temps de comprendre pourquoi il ne dort pas.

21h32, tu ne dors pas encore. On est mardi.

Mais je ne te donnerai pas de mélatonine, mon enfant.

Ce texte a été rédigé par Margaux Mackay sous le couvert de La Dure-Mère afin d’annoncer clairement les intentions du texte. 

La Dure-Mère
LA DURE-MÈRE

17 thoughts on “Je ne te donnerai pas de mélatonine, mon enfant

  1. David Lussier Répondre

    Bravo !!

  2. Kathy Répondre

    Pour le meilleur et le pire ? Ben prend le temps de la faire la routine du dodo au lieu de chialer et culpabiliser que si tu l’avais fait,il dormirait déjà. Avoir une rigueur,si c’est pour avoir la paix et que ton enfant soit reposé le lendemain, bain c’est moins demandant mentalement il me semble…

  3. G. Répondre

    Je comprends l’essence du texte, mais je ne pense pas qu’on puisse qualifier de drogue la mélatonine puisque le corps la produit et certaines personnes en produisent moins que d’autres.
    Moi, j’en donne à ma fille, parfois. Non parce que je suis tannée (comprenez, je le suis des fois, beaucoup), mais parce qu’elle, elle l’est. Elle est tannée d’être fatiguée, de manquer d’énergie et de ses pensées qui tournent dans sa tête. Je lui donne de la mélatonine quand elle ne s’endure plus. Je lui donne le sommeil qu’elle demande. Je lui permets de se reposer. Mais je n’ai jamais eu l’impression de droguer ma fille.

    1. Jessika Répondre

      Tellement d’accord avec ton commentaire! J’ai une routine du dodo super constante à chaque soir et malgré tout, j’ai un petit anxieux qui a énormément de difficultés à s’endormir parce que ses peurs tourbillonnent dans sa tête lorsqu’il se couche. Le cerveau a besoin de sommeil pour bien se développer! Et mon garçon, lui, est souvent fatigué et irritable à force de pas réussir à s’endormir assez tôt, peu importe les 38 autres moyens que j’ai essayés pour que ça fonctionne. Et si je me couche à côté de lui pour l’aider à s’apaiser et s’endormir, y’en a une autre gang qui vont me reprocher de lui donner de mauvaises habitudes. Mais jle fais quand même! Mais ça ne fonctionne pas toujours! Alors, avec l’accord de son médecin, il m’arrive de lui donner de la mélatonine pour l’aider (et non pour me donner un break 😉). Je le fais le moins souvent possible, mais il m’arrive de le faire. Je pense que les gens commentent fortement vos articles parfois parce que vous manquez souvent de nuance et vous vous fiez seulement à votre réalité pour décider de ce qui est bien et de ce qui ne l’est pas, sans penser que les gens ont peut-être des réalités différentes de la vôtre et qu’ils ne sont pas des monstre ou de mauvais parents pour autant! Par contre, il y a plusieurs de vos articles que j’ai apprécié.

    2. Anne-marie Perron Répondre

      Merci pour votre commentaire, je partage tout à fait ce point de vue.

  4. Elisabeth Répondre

    Cest nimporte quoi tu assume ton role de mere a moitier moi je pense pcq tu veux assumé juste la partie qui fais ton affaire…. de pas lui donné de melatonine se qui est correct mais tan qua moi 1 manque de sommeil est pire que de lui donné dela melatonine… tu parles comme si tu etais pardonné du fais que ton enfants est pas “drogué” mais tu fais pire que sa tu lui pffre pas une routine reguliere donc une vie heureuse comme tu le dis elle ne dors pas elle bougonne elle pleure…. tu pense que cest mieux…. assume ton enfant tu la voulu fais la routine pis tamise tes lumieres… si tu ecrit un texte sur le sujet cest pcq cest quelques chose qui arrive souvent chez toi.. alors a place de parler de melatonine parle du fais que tu assume pas ton enfants pcq ta pas le gout de faire se quil faut pour quelle sois en bonne santé mentale et physique

  5. Mélanie Répondre

    La mélatonine n’ est pas une drogue mais bien une substance qui est sécrété dans notre corps quand le soleil se couche. C’ est un produit tout naturel qui doit être employé pour les bonnes raisons.

  6. Sylvain Giroux Répondre

    La mélatonine, n’est pas un médicament? C’est un produit naturel qui fait relaxer, apaise et nous place en disposition au sommeil. À l’école stimuliation avec des écrans ordinateurs, et TBI, la pluie juste avant les fêtes cette année, réduit le temps à l’extérieur.

    1. Bob Répondre

      Ben oui le Canabis est Naturel, a y penser vous pourriez en donner aussi au enfant…

      1. Léonie

        La mélatonine est une hormone que le corps sécrète pendant la nuit qui favorise l’endormissement.

        On ne parle aucunement d’une plante qu’on fait pousser…

  7. Sophie Répondre

    Ben moi j’en donne a une de mes filles, des dodo a minuit un heure du matin qui empêche toute la maison de dormir et quand tu es sur le bord d’assomer ton enfant parce-que ça fait plus d’un mois que tu ne dors pas et que ses sœurs songe a l’étouffée Ben un moment donné tu songe a une solution avant que toute la maisonnée face une dépression. Alors le petit jugement de cette dame qui dit qu’il faut prendre notre rôle de parents Ben elle peut bien ce le foutre ou je pense. Et une routine elles en on toujours eu une mes filles mais avec elle rien ne fonctionne.

  8. Anne-marie Perron Répondre

    Je crois que le manque de sommeil chronique d’un enfant en pleine croissance est bien pire que de lui donner quelques ml d’une substance que son organisme ne sécrète pas en quantité suffisante. L’intention des parents qui le font est loin d’être inconsciente et individualiste comme le prétend ce texte. Dans notre cas, notre fils est un préado et toutes ces années ont usé toute la famille, à commencer par lui.. Quand il dort bien, ses journées sont moins pénibles. Et comme il a des difficultés d’apprentissage, eh bien nous faisons ce que nous croyons est le MIEUX POUR LUI. Je n’en reviens pas du manque de perspectives de la personne qui a écrit ce texte. Les préjugés de ce genre n’ont rien de bon pour personne.

  9. Geneviève Morel Répondre

    Avec tout mon respect, apprenez-donc à écrire sans faute quand vous envoyez chier quelqu’un c’est plus crédible 😉

  10. Karine Répondre

    Je comprends l’idée d’instaurer une routine du sommeil…et je suis bien d’accord avec vous sur ce point! Par contre, je trouve que vous y allez vraiment fort en comparant la mélatonine à une drogue!! Celle-ci étant une hormone naturelle déjà produite par le cerveau humain. D’après mon pharmacien, Il arrive parfois notamment chez les adolescents, que cette hormone soit moins produite ou produite de façon discontinue durant une certaine période. Prise pendant l’une de ces périodes, la mélatonine peut grandement aider à rétablir un cycle de sommeil normal et régulier! Véhiculer le fait que c’est “droguer” son enfant que de lui permettre d’obtenir un sommeil réparateur en période difficile de stress ou autre…je trouve ça aberrant! Par contre, si ce supplément est donné à un jeune enfant afin d’éviter d’avoir à se forcer pour lui inculquer une routine saine…voilà ce qui est innacceptable! Pour moi, ce texte manque gravement de nuances…

  11. Karine Répondre

    Je comprends l’idée d’instaurer une routine du sommeil…et je suis bien d’accord avec vous! Par contre, je trouve que vous y allez vraiment fort en comparant la mélatonine à une drogue!! Celle-ci étant une hormone naturelle déjà produite par le cerveau humain. D’après mon pharmacien, Il arrive parfois notamment chez les adolescents, que cette hormone soit moins produite ou produite de façon discontinue durant une certaine période. Prise pendant l’une de ces périodes, la mélatonine peut grandement aider à rétablir un cycle de sommeil normal et régulier! Véhiculer le fait que c’est “droguer” son enfant que de lui permettre d’obtenir un sommeil réparateur en période difficile de stress ou autre…je trouve ça aberrant! Par contre, si ce supplément est donné à un jeune enfant pour éviter d’avoir à se forcer pour lui inculquer une routine saine…voilà ce qui est innacceptable! Pour moi, ce texte manque gravement de nuances…

  12. Suzie Lachance Répondre

    Je lis des textes comme celui-là et j’enrage…Si le seul problème que vous avez est que votre enfant s’endort tard le soir…pardonnez-moi l’expression, mais vous êtes “gras dûr” madame! Mon fils a maintenant 3 ans et dormait plus lorsqu’il était nourrisson et se réveillait aux 3 heures pour prendre son biberon que maintenant. Il a été diagnostiqué par son pédiatre comme souffrant de troubles du sommeil sévères et oui, oh combien je suis indigne, j’ai essayé la mélatonine. Sous recommandation de son médecin, j’étais rendue à 3 ml chaque soir et ÇA NE FONCTIONNE PAS DU TOUT! C’est tellement pas un médicament la mélatonine, encore moins une drogue…ça m’enrage de voir du monde parler comme ça à travers leur chapeau sans savoir réellement de quoi ils parlent…c’est loin d’être une drogue, si c’en est une, elle n’a en tout cas AUCUN effet sur mon fils. Son trouble du sommeil est tel, que même en prenant un vrai somnifère, et bien il ne dort pas plus! Donc résultat des courses, maman ne dort pas non plus, essayez vous ma chère dame de vaquer à vos occupations, à votre travail tout en ne dormant que 3 heures par nuit, et pas en continu…non non, ce serait déjà beaucoup mieux, non, par bouts…bien honnêtement ma chère, si vous avez des solutions miracles qui me permettraient de faire dormir mon enfant à poings fermés, sans que je ne sois obligée de recourir à des médicaments, je suis plus qu’ouverte à vos suggestions, mais en attendant, je vais continuer de m’en remettre aux vrais spécialistes, j’ai pas vraiment d’autres choix non plus…

  13. Léonie Répondre

    Mes deux garçons sont très énergiques, nerveux et je pourrais les laisser veiller jusqu’à minuit qu’ils se lèveraient à 5h00 du matin quand même. Suite à ma séparation, j’en étais rendue à prendre ma douche à 23h00, suite à une multitude d’aller-retour entre le salon/cuisine et leur chambre. Une amie m’a d’abord renseignée sur la mélatonine puis après une consultation chez le médecin qui m’a donnée son approbation, le premier soir avec 0.5 ml de mélatonine donnée à chacun, les deux m’ont demandé d’aller se coucher à 20h00. Surprise! Ce n’était pas une feinte, ils dormaient à poings fermés 15 minutes plus tard. À noter qu’un millilitre de mélatonine en vente libre contient seulement 3 milligrammes de mélatonine concentrée. Un article est aussi paru dans La Presse la semaine dernière à ce sujet, je le partage avec vous :
    http://plus.lapresse.ca/screens/550dfbb1-eec0-477a-a90e-a5cf9834f8b4__7C___0.html

    Renseignez-vous avant de démoniser n’importe quoi, prenez vos informations auprès de sources fiables et compétentes en la matière. On fait tous de notre mieux pour nos enfants, mais il n’y a pas une méthode meilleure que l’autre puisque chaque enfant est différent; chaque parent aussi d’ailleurs. ❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *