10 choses à ne pas dire à un couple qui a du mal à avoir un enfant

couple infertility concept

Certaines phrases ou commentaires sont à proscrire quand tu jases avec un couple qui a du mal à avoir un enfant.

#1  “Pis, c’est pour quand?”

Si on le savait, on vous le dirait.

#2  “En tous cas, la fille du frère au cousin de mon mari, elle est tombée enceinte quand sont partis dans l’Sud, faut juste t’arrêtes d’y penser”

Arrêter d’y penser quand au jour un de ton cycle, tu dois appeler la clinique de fertilité pour prévoir ton écho endovaginale pour vérifier combien tu as de follicules et l’épaisseur de ton endomètre; à ton jour dix jusqu’au jour treize de ton cycle, tu dois prendre des hormones; à ton jour quatorze jusqu’à ton jour seize, tu dois tester si tu ovules; à ton jour quinze tu dois te piquer, etc. Ouin ok, je vais essayer d’arrêter d’y penser…

#3  “Ma belle-sœur elle peut te comprendre, elle a fait deux fausses couches”

Ouin, mais non. Désirer si fort un petit être pendant des années, ça ne se compare pas à une fausse couche. Porte les mêmes souliers que nous et à ce moment précis, tu pourras comprendre.

#4  “As-tu essayé de faire brûler de la sauge pour tomber enceinte?”

Non, en effet, j’ai pas essayé ça, parce que c’est un peu de la marde ce que tu dis.

#5  “Je comprends ta peine, moi ça a pris six mois avant que je tombe enceinte du premier”

Ouin, j’avoue que tu peux en effet me comprendre. Not.

#6  “Ben là, c’est pas si long que ça trois ans à s’essayer”

Ok, trente-six cycles à espérer, à pleurer, à se morfondre, à avoir le cœur serré, à être découragés, à en vouloir tellement à la vie, à avoir envie de tout lâcher. Finalement, en effet, c’est pas long trois ans…

#7  “Essaie telle ou telle affaire pour tomber enceinte”

Ok, dans un couple, ça le dit, on est deux. Donc, deux sources d’où le problème de fertilité peut tenir son origine. Est-ce que quelqu’un a déjà dit à un homme de se balancer les testicules à gauche ou à droite pour féconder? A-t-on déjà dit à un homme d’éjaculer dans le sens contraire des aiguilles d’une montre ou tout autre truc débile qu’on donne aux femmes? Je ne crois pas.

#8  “Ah, que mes enfants me tombent sur les nerfs!!!”

Surtout, non, ne me dis pas ça à moi qui donnerais un poumon pis un rein pour pouvoir assister à une crise de bacon “live”!

#9  “Je suis enceinte, mais c’est un accident, il a pas éjaculé en dedans pourtant”

Un indice : Cours de FPS, secondaire 1 : étude des moyens de contraception.

#10  “Ben, c’est pas si grave, vous ferez des voyages à la place d’avoir des enfants”

Cette phrase-là, ça brise le coeur parce qu’aucun couple qui veut avoir un enfant n’est prêt à mettre une croix là-dessus.

Aujourd’hui, notre petit homme a 16 mois, est en parfaite santé et chaque jour je pense à tout ce qu’on a traversé (et notre parcours en fertilité ne fait pas partie des plus laborieux) pour avoir la chance de l’avoir dans nos vies. Nous sommes enfin récompensés d’avoir cette merveille à nos côtés.

Madame Truc Nuche
MADAME TRUC NUCHE

5 thoughts on “10 choses à ne pas dire à un couple qui a du mal à avoir un enfant

  1. Lola Répondre

    Ça nous a pris 3 ans et la vie nous a récompensé car grave à la fécondation nous avons eu des feux jumeaux. Les gens n’ont pas conscience de la débilité qui sort de leur bouche. Mais ça permet de faire le tri entre ceux qui en valent la peine ou pas… bref si on ne le vit pas on ne peut pas comprendre mais y a aussi des gens qui ont de l’empathie et d’autres pas ! Courage à tous les parents qui liront ce post. Ne baissez pas les bras et fermez la bouche à ceux qui pensent savoir mieux que vous 😉

  2. Suzanne Pleau Répondre

    J’aurais envie de mettre un bémol sur le #3… Certes, perdre un bébé ou ne pas être capable d’enfanter ce n’est pas la même situation, mais il y a de la douleur dans les 2 cas. Je ne voudrais pas que la douleur d’une fausse couche soit minimisée.
    Je n’ai pas moi-même vécu de fausse-couche, mais ça fait 4 ans que je suis en essais bébé, et je ne voudrais pour rien au monde échanger ma place contre celle d’une femme qui a vécu une ou plusieurs fausses-couches…

    1. Cyn Répondre

      En effet. Moi je tombe enceinte facilememt mais je les perds presque tous. J’en ai perdu 2 avant d’avoir mon fils. Et après mon fils j’en ai perdu 5 autres. Pour moi, je suis dans le même bateau que celles qui n’arrivent pas à être enceinte. Un test positif pour moi ne signifie plus rien. Tant que je ne verrai pas un coeur à l’echo, c’est l’équivalent de ne pas être enceinte, car je sais que je vais probablement encore le perdre. Tsé, quand faire des fausses couches est rendu aussi banal que d’avoir ses règles… 🙁

    2. Agathe Répondre

      Je suis d’accord… c’est peut-être pas la même peine, mais c’est une peine indescriptible de perdre un bébé. Ça m’a prit plus d’un an tomber enceinte donc peut-être pas 3 ans, mais ça reste que perdre un bébé est LOIN d’être facile… tu l’as pas plus ton bébé au bout du compte.

  3. Léonie Répondre

    Il y a une remarque qui m’a particulièrement énervée; “c’est parce que tu y penses trop”..🙄
    Non mais vraiment!? Quand tu veux un enfant, que t’essaies depuis des semaines, des mois, des années, pis que même ton chum est découragé chaque fois que tu tombes dans ta semaine, je ne vois pas comment éviter de “trop” y penser. En faisant l’amour, tu te forces même pour ne pas penser que tu fais ça aussi souvent pas par désir de faire l’amour mais pour le besoin viscéral d’avoir un enfant. Mon plus grand a maintenant près de 8 ans et je m’efforce d’être une oreille compatissante et non une voix remplies de petites phrases toutes faites et sans-cœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *