Ce soir, pendant le bain, tu as posé ta petite tête chevelue sur mon ventre

mother and baby in bath

Ce soir, pendant le bain, tu as posé ta petite tête chevelue sur mon ventre. Bercée par les vagues apaisantes de l’eau et dans un silence rassurant, j’ai réalisé à quel point l’amour qui lie un enfant à sa mère est irremplaçable.

Dans ce moment de sérénité, peau à peau, toi examinant minutieusement tous mes grains de beauté et moi mémorisant tous les traits de ton magnifique visage, j’ai compris que l’amour entre nous est tout, tout en étant rien à la fois; il n’exige aucun vêtement, ni de jouets, ni tous ces autres biens tangibles qui encombrent nos vies.

Notre amour se traduit par des sourires et des regards complices, une reconnaissance mutuelle, des moments de douceur. Il est présent au quotidien, dans les moments les plus ordinaires.

Notre amour est perceptible sans le moindre contact physique, ni même un “je t’aime” audible. Il est abstrait et concret à la fois, réel et palpable. Il se taille et se définit au fil des épreuves et de nos apprentissages. Il se tisse à travers le temps.

Ce soir, nous étions là, blottis l’un contre l’autre alors que nos respirations suivaient le même rythme et j’ai ressenti notre amour suivre chacune de nos pulsions cardiaques, chaque globule rouge transporté dans nos veines, chaque expiration. À ce moment précis, j’ai même osé croire que nous pourrions vivre de ce lien sans plus avoir besoin de rien d’autre.

Cet instant de tendresse m’a ramenée à tes premières minutes de vie, où la douce infirmière t’avait déposé dévêtu sur mon corps encore chaud du travail accompli et ce souvenir m’a permis de réaliser à quel point notre amour est grand car depuis ton premier souffle, mon cœur n’a fait que croître d’amour pour toi.

Je t’aime.

Josée Ouellette
JOSÉE OUELLETTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *