À toi, le parrain extraordinaire

godfather and little boy on couch

Quand on a su qu’un petit nouveau se pointerait bientôt dans notre famille, on a tout de suite conclu que tu allais en être le parrain. C’était une évidence. En fait, on n’a même pas eu besoin d’en discuter puisque c’était déjà décidé avant même d’apprendre la grande nouvelle. Depuis ce jour, tu joues ton rôle avec brio et je voulais te remercier.

Merci de faire briller des étoiles dans les yeux de notre enfant avec toutes tes niaiseries et tes petites attentions. Le temps que tu passes à jouer à quatre pattes avec lui, à le chatouiller, à lui apprendre toutes sortes de conneries, à l’agacer et même à le brasser un peu vaut tout l’or du monde. Quand tu entres dans une pièce et qu’il y est, on sent vos personnalités connecter. C’est quasiment électrisant de vous voir aller.

Merci de prendre du temps pour lui malgré le brouhaha de ton quotidien. Quand tu viens le chercher pour aller patiner, pour aller manger une crème molle ou pour faire un tour, juste comme ça, sans raison, il nous en parle pendant trente-quatre jours avec ses petits yeux brillants.

Merci aussi de lui apprendre à se dépasser, à vaincre ses peurs et à être fier de lui. Merci d’être présent pour les grands et les petits moments de sa vie. D’être là pour écouter ses histoires, ses prouesses et ses peurs.

Merci d’être là quand il le faut. C’est toute une chance pour lui d’avoir un parrain comme toi, qui le rend fier et sur qui il pourra compter pour la vie, dans les bons comme dans les moins bons moments et je souhaite que cette flamme et cette magie entre vous ne s’éteignent jamais parce que rien ne me fait plus plaisir que de les regarder scintiller.

Merci d’être là, merci d’être toi.

Josianne Robichaud
Josianne Robichaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *