Je fais partie du village et j’ai le droit d’intervenir auprès de ton enfant

mother scold kids

Je suis le genre de personne qui ne va pas hésiter à reprendre un enfant, même le tien, s’il fait quelque chose que je ne juge pas correct. Qu’on s’entende bien, je reste à ma place et si je vois qu’un autre adulte plus légitime intervient, ça fait bien mon affaire. Mais si ce n’est pas le cas, je vais me manifester.

Si ton enfant pousse un autre enfant pour passer devant lui devant la grande glissade du parc d’à côté et que tu ne lui dis rien, moi je vais le faire même si ce n’est pas mon enfant qui a été lésé. Je ne vais pas me transformer en harpie sauvage et humilier ton p’tit ni qui que ce soit; je vais juste lui faire remarquer dans le calme et avec respect que son action n’est pas correcte. Ça ne va certainement pas lui plaire parce que ce n’est pas plaisant de se faire dire qu’on a fait quelque chose de mal, mais je pense que c’est important de le faire.

Je t’entends me répondre “vivre et laisser vivre” et je pense que ce serait un bien beau principe si tout le monde était raisonnable. Sauf que tout le monde ne l’est pas, et en particulier les enfants. Tous les enfants ont envie de glisser le plus vite possible; ce n’est pas toujours facile pour eux de respecter les règles sociales. Ce n’est déjà pas facile pour nous, avec nos cerveaux d’adulte de se faire dire qu’il faut attendre quand on a très envie de quelque chose, alors avec un cerveau moins mature, c’est normal que les enfants aient moins de patience et plus de misère et c’est à nous de veiller à ce qu’ils respectent les règles du bon savoir-vivre ensemble.

Penses-y. Il t’arrive régulièrement de te fâcher quand c’est ton enfant qui est lésé, mais tu t’insurges beaucoup moins fort quand tu es le parent de celui qui “coupe la file”. À la limite, tu es probablement fière de ton petit qui sait s’imposer et tu te dis que la “victime” n’a qu’à se défendre. Pour ma part, j’estime que ce n’est pas à la “victime” de savoir se défendre, mais que c’est à chaque adulte de montrer que l’attaque n’est pas permise. Nos enfant ne sont pas des chiens, ne laissons pas l’esprit de meute les guider.

Ne crois pas qu’en intervenant auprès de ton enfant, je vous juge, toi et l’éducation que tu donnes à ton p’tit. Je sais bien qu’en tant que maman, tu n’as pas des yeux partout tout le temps (surtout quand tu as plusieurs enfants à surveiller) et que tes petits ont cette fâcheuse tendance à mal agir quand tu ne les vois pas faire. Ils le font tous.

Je sais aussi qu’en tant que mère, tu es probablement fatiguée et que ça fait potentiellement quarante douze mille fois que tu répètes à ton enfant d’attendre son tour, mais qu’il s’en moque. Ou bien qu’il a passé la journée à faire des crises et à taper alors tu te dis que ce n’est pas si grave, qu’il faut choisir ses batailles. Si c’est le cas, il y bien des chances pour que mon intervention soit plus efficace que la tienne; t’sais, moi je sais que je ne suis pas un tyran qui lui veut du mal, mais lui non.

Je ne te juge pas parce que ça m’arrive aussi, et que mon enfant n’est pas parfait. Le mien aussi essaie parfois d’outrepasser les règles et je ne le vois pas toujours faire. Dans ce cas, j’espère bien que toi, la mère qui l’aura vu faire, tu ne le laisseras pas non plus “vivre” et que tu interviendras pour lui faire comprendre que son action est mauvaise.

N’oublie pas que nous faisons partie d’un même village et ce village tout entier est indispensable pour élever ton enfant comme le mien.

Elodie
ELODIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *