Lettre à mon chum qui part souvent travailler au loin

father say goodbye to kids

Mon amour,

Toi qui voyages pour le travail, toi qui mets ta vie familiale sur pause la moitié du temps, toi qui es pratiquement toujours sur la route, tu es si fort, si brave et si généreux.

La vie m’a amenée à toi. Elle a décidé que je ne devais pas être une “ennuyeuse”, que je devais savoir me débrouiller seule pour tondre la pelouse, changer une ampoule ou même chauffer le poêle et que je devais être une mère et un père à la fois lorsque tu pars loin de moi.

Tu manques plusieurs anniversaires,  tu n’es pas toujours là pour consoler les enfants quand ils font un cauchemar, ni pour trier les bonbons d’Halloween ou emballer les cadeaux de Noël en cachette, pratiquer un exposé oral, pour préparer les bagages pour nos vacances, m’aider à faire le ménage quand j’ai perdu le contrôle, aller à l’hôpital la nuit quand les rhumes se transforment en bronchite ou simplement pour nous serrer dans tes bras quand  tu as besoin d’un peu d’amour. Sache cependant que tu es dans nos pensées le jour comme la nuit et que nous t’incluons dans tout ce que nous faisons sans toi. Tu n’es jamais bien loin dans notre tête, dans nos paroles ou dans notre assiette.

Une partie de nous part tous les mois, mais nous savons que l’important est de la retrouver et que, sans cette partie, rien ne serait plus pareil. Je sais me débrouiller seule mais je ne me passerais pas de toi pour autant; le tout que nous formons à chaque retour à la maison est ce que j’ai de plus précieux, car les deux petits superhéros qui foulent le plancher de leurs petits pieds sont là grâce à notre amour.

Chaque fois que nous te voyons arriver avec tes valises par la fenêtre du salon, le regard des enfants s’éclaire devant leur idole qui revient à la maison, créant un moment magique. Une fois de retour à la routine familiale, je perds mon rôle de super maman pour faire place à l’équilibre parental; je fais tellement tout durant ton exil que j’oublie parfois que tu dois toi aussi te reposer à ton retour et que tu as besoin d’une pause dont j’ai aussi envie. Mais même si notre vie n’est pas de tout repos, l’équipe que nous formons l’emporte pour moi parce que tu es toute ma vie.

Avec le temps, nous nous sommes adaptés. Je me suis adaptée. Oui, tu t’ennuies. Oui, tu manques plusieurs choses. Mais tu le fais pour nous offrir une belle qualité de vie et nous t’en sommes reconnaissants. Mais au-delà de tout ça, tu n’oublies pas l’important, tu ne nous oublies pas.

Merci de te concentrer sur nous quand tu es présent. D’être là que pour nous. De rattraper le temps perdu. De faire de toi le meilleur père qui soit. Parce que malgré tes absences répétées, c’est ta présence que les enfants garderont en mémoire.

Sache que même si notre mode de vie est atypique, j’aime la vie que nous menons et je suis et serai toujours heureuse tant que je serai avec toi même quand des centaines de kilomètres nous séparent.

Amélie Madore Côté
AMÉLIE MADORE CÔTÉ

Une réflexion sur “Lettre à mon chum qui part souvent travailler au loin

  1. Andréanne Leboeuf Répondre

    Bonjour Amélie! Je trouve ta lettre tellement belle.. je me doute qu’il y a beaucoup de travail derrière cet équilibre, mais aussi beaucoup d’amour. Mon conjoiny débute une nouvelle carrière qui l’ame à quitter 28 jours consécutifs. Nous avons une petite fille de 2 ans et un nouveau en route.
    Puisque nous en sommes à nos debuts dans cette aventure, j’aurais aimé avoir tes trucs pour arriver à trouver un sens à tout cette situation de vie particulière et difficile à comprendre pour l’entourage. Bref, sentir que je ne suis pas seule me ferait le plus grand bien!
    Bonne journée 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *