Et si tu partais pour mieux revenir, petite maman

woman alone lake

Et si tu partais pour mieux revenir, petite maman ?

Et si tu t’en allais dans cet endroit qui te fait rêver depuis si longtemps? Qui te fait sentir l’esprit libre et qui ferait de toi la femme que tu veux être?

Et si tu retournais aux sources un court instant revivre cette vie de réflexion, de fêtes et de liberté?

Et si tu t’exilais dans ce lieu qui te fait vibrer pour oublier un bref moment la maman que tu es, le temps de redevenir cette femme pleine d’énergie et d’ambition que tu étais ?

Et si pour une fois tu ne comptais pas les kilomètres qui te séparent de la maison, que tu laissais ton cœur s’emballer, que tu faisais la fête jusqu’à l’aurore sans tes enfants ?

Et si pour un court laps de temps, tu n’étais qu’une femme ordinaire et que tu oubliais les responsabilités qui pèsent sur tes épaules ?

C’était pourtant si facile, il n’y a pas si longtemps, alors que ton corps t’appartenait complètement, que tu n’avais qu’à penser à toi et que ta maison était l’endroit où tu te retrouvais.

Et si cette distance dont tu rêves te faisait prendre conscience de cette vie de maman que tu as. Cette nouvelle vie parfois si difficile, mais si enrichissante à la fois. La distance te rappellerait peut-être pourquoi tu as choisi de faire pousser des enfants avec leur père dont tu es éperdument amoureuse.

Et si cette distance te donnait l’envie de rentrer à nouveau à la maison et de faire un gros câlin d’ennui à ta marmaille. Cet ennui que tu as oublié depuis un bon moment à travers cette perpétuelle routine.

Et si cette distance te faisait prendre conscience que tu l’aimes, cette vie de train-train, de planchers constamment sales, des maladresses d’enfants et de brassées de lavage interminables, parce que malgré tout, ce quotidien qui peut parfois être si étouffant te manque tout de même après seulement quelques heures.

J’ai envie de te dire de partir. De partir où tu pourras savourer ce moment de liberté. Où tu ne te demanderas pas ce que les personnes qui te sont chères sont en train de faire. Jusqu’à ce que, sur le chemin du retour, tu réalises à quel point tes amours sont maintenant toute ta vie. Jusqu’à ce que tu te rappelles avec une lucidité sans pareil pourquoi tu as choisi cette vie.

Parce que finalement, le plaisir de partir n’est-il pas celui de revenir?

Julie Gagnon
JULIE GAGNON

Une réflexion sur “Et si tu partais pour mieux revenir, petite maman

  1. Mélissa Répondre

    Merciii merciii merciiiii grace a toi mon chum a compris tu a utiliser les mot que je netais pas capable de prononcé merci 1 million de foisss xxxxxxxx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *