Toute la vérité sur ton système éducatif illogique et désuet

angry student

ATTENTION : ce texte reflète l’opinion de son auteure et non l’opinion de la plateforme de La Parfaite Maman Cinglante dont le but n’est pas de prendre position mais d’offrir une tribune à toutes les mamans souhaitant faire part de leur vision de la maternité ainsi que de leur expérience personnelle. Par ailleurs, si vous souhaitez écrire un texte en réponse à ce billet, notez que vous pouvez le faire en tout temps et le faire parvenir à [email protected]

Mon fils,

Bientôt tu entreras à l’école. Par la même occasion, tu commenceras peu à peu à comprendre comment fonctionne le monde des grands.

D’abord, on te demandera d’apporter cinquante-deux crayons de bois, trente-quatre cahiers Canada et vingt-six duo-tang rouges alors que tu n’en utiliseras même pas la moitié durant ton année scolaire. Si tu te dis que tu les utiliseras l’année prochaine, sache que tu ne pourras probablement pas non plus car cette fois, on te demandera des duo-tang bleus et des cahiers spirales parce que ton professeur aura décidé que c’est beaucoup plus pratique que des cahiers Canada. On te remettra également un bel agenda de trois cents pages tout neuf format géant dans lequel tu n’auras rien à écrire du tout puisque tous tes devoirs me seront envoyés par courriel. Paradoxalement, on t’enseignera l’importance de prendre soin de notre planète et des arbres qui se font abattre de plus en plus chaque jour au péril de nos magnifiques forêts et de la faune qui s’y abrite.

Au cours de l’année scolaire, tu apprendras à faire une tonne de choses qui ne te serviront probablement jamais à rien dans la vie comme calculer la somme des angles d’un triangle isocèle ou savoir le nom de l’inventeur du téléphone dans le but que tu vois quels sont tes intérêts et tes points forts afin de t’aider à choisir le métier que tu voudras faire plus tard. Le seul problème à tout cela mon amour, c’est que tu devras être bon dans tout. Pas forcément excellent, mais il est plus important d’être passablement bon dans toutes les matières plutôt que d’être un génie des mathématiques et de la science qui n’a aucun talent en sport et en histoire. Parce que tout le monde sait que pour être un grand sportif, il faut aussi être bon en grammaire et que pour être un grand philosophe, il faut d’abord avoir été bon en géométrie.

Lorsque tu arriveras à la maison le soir, ta journée ne sera pas terminée car tu devras faire tes devoirs. Ça mon coeur, c’est un peu comme faire des heures supplémentaires sans rémunération. Les chances que tu ne sois pas en mesure d’effectuer ces tâches tout seul sont grandes donc tu devras demander l’aide de l’un de tes parent qui sera « on ne peut plus content » de passer ce beau temps de qualité avec toi parce qu’honnêtement, tout le monde sait que les adultes n’ont vraiment pas grand-chose d’important à faire le soir et qu’il n’y a rien de plus amusant dans la vie que de pratiquer le verbe « être » au participe présent.

La matin, il faudra aussi préparer ta boîte à lunch et tes fameuses collations « santé » qui se résument à des fruits, des légumes ou des produits laitiers. Cependant ton professeur aura le droit de te donner du chocolat cinquante fois durant l’année scolaire sans demander l’avis de tes parents mais tes parent eux, n’auront pas le droit de t’envoyer à l’école avec une barre tendre aux fruits puisque ce n’est pas une collation favorable à l’apprentissage et au développement du cerveau. Tu ne pourras pas non plus apporter de noix, de kiwis et d’oeufs parce que Martin, Joséphine et Benjamin y sont allergiques. Tu devras donc te contenter de manger des bâtonnets de carottes (sans trempette) et des bâtonnets de fromage (sans biscuit) deux fois par jour, à tous les jours pour la prochaine année. La bonne nouvelle, c’est que si un jour tu dois séjourner à l’hôpital, tu seras déjà habitué à la nourriture fade et répétitive qu’on y sert.

Finalement, on t’enseignera à faire des choses qui parfois ne feront pour toi aucun sens. Tu apprendras à être un bon petit mouton de berger et à suivre le troupeau coûte que coûte.

Pour terminer, j’ai envie de te dire ce que tous les parents disent à leurs enfants : « C’est pour ton bien mon amour! ». Ne t’en fais pas et reste attentif malgré les non-sens du système scolaire car au final, la réalité n’est malheureusement pas très loin de ce que l’on t’enseignera à l’école. Quand on y pense, l’avantage, c’est que tu te seras préparé tout doucement à vivre le reste de ta vie dans un système qui n’a ni queue ni tête.

Lisez aussi « À toi, la maman qui détient la vérité sur le système scolaire » rédigé par une enseignante en réponse à ce texte.

Crédit : Leah-Anne Thompson/Shutterstock.com
Miss Sin
MISS SIN

40 thoughts on “Toute la vérité sur ton système éducatif illogique et désuet

  1. […] En réaction au texte “Toute la vérité sur ton système éducatif illogique et désuet&#... https://parfaitemamancinglante.com/2018/09/01/29748

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *