À Jamel Myles qui n’aurait jamais dû se suicider à 9 ans

Ce texte a été rédigé suite à l’annonce du décès de Jamel Myles, un garçon de neuf ans harcelé par ses pairs après qu’il leur ait annoncé son homosexualité.

Aujourd’hui, j’ai mal au coeur.  Mal au coeur parce qu’il est en miettes et que la société me dégoûte. Il y a des centaines de choses qui nous effraient en tant que parents et assurément la plus grande crainte de tous est la mort.

Et comme si perdre ses enfants n’était pas assez douloureux, dans certains cas, c’est l’enfant même qui s’enlève la vie. Quatre jours après sa rentrée scolaire, Jamel, neuf ans, s’est enlevé la vie après avoir avoué, fièrement, son homosexualité à ses camarades de classe.

Mon beau Jamel, je m’excuse, je m’excuse pour cette société qui n’a pas su te protéger.  Je m’excuse pour la méchanceté dans le coeur de certains. Je m’excuse que tu aies vécu une si grande douleur dans un si jeune corps.  Je m’excuse que tu aies pensé que ta vie ne valait pas la peine.

Petit coeur, si beau, si fier, comment des étrangers ont-ils pu réduire ton estime à zéro.  Comment, dans ta petite tête d’enfant, tu as pu élaborer un plan pour éteindre la vie qui brûlait en toi.  Je pense à ta maman, je sais que tu as aussi pensé à elle. Tu as essayé d’être fort Jamel, je sais que tu n’aurais jamais voulu blesser ta maman.  Tu en avais juste assez d’être blessé, toi.

Grand garçon Jamel, j’ai peur, j’ai peur car j’ai aussi des enfants.  J’ai peur quand je pense à l’avenir, j’ai peur des jugements et de la violence. J’ai peur de l’intimidation.  J’ai peur du manque de soutien. J’ai peur que d’autres enfants prennent cette même décision fatale, cette même décision sans retour.

Après la mort d’un enfant, comment continuer, comment persévérer ? Comment penser que le meilleur est à venir, quand le meilleur de notre vie est maintenant sous terre ?

Jamel, j’ai envie de dire à ta maman d’être forte, même si, j’en suis certaine, l’envie d’aller te rejoindre est grande. J’ai envie de lui dire de rester, de rester ici pour honorer ta mémoire.

J’ai déjà lu quelque part qu’il ne faut pas élever nos enfants en les endurcissant afin de faire face à un monde cruel et sans coeur; il faut les élever  de façon à rendre ce monde un peu moins cruel et sans coeur.

Élevez les vôtres dans le respect, dans l’amour, dans la tolérance et dans l’acceptation, s’il vous plaît.

Émilie Verret
ÉMILIE VERRET

2 thoughts on “À Jamel Myles qui n’aurait jamais dû se suicider à 9 ans

  1. Catherine Tremblay Répondre

    My god… les enfants peuvent être tellement méchants! J’étais harcelée il y a 30 ans de cela, juste parce que je n’étais pas grande… toute petite fille que j’étais, je me faisais traiter de nom! Ça me hante encore 🙁
    Aujourd’hui… j’essaie de transmettre à mes enfants la notion de courage qu’ont les LGBT de se tenir debout devant un monde qui ne fait que les juger et encore leur permettre une place restreinte dans la communauté.
    Ça ne prend qu’un mot pour détruire l’estime de quelqu’un, pauvre petit, je trouve ça triste et cruel pour une maman qui va devoir continuer de vivre sans son rayon de soleil!

  2. jane gagné Répondre

    OHHHH ouiSVP FAISONT DE CETTE VIE POUR EUX un havre de sincérité de bonheur de respect…… mais ne leur cachons pas la vérité je crois sincèrement que les gens ne réalisent plus a quel point ils utilisent tout pleins de lois pour se “protéger” “se faire respecter” quand fondamentalement ce sont simplement des valeurs que nous devrions tous avoir. Soyons honnête quand on fait plus de place aux extrémistes religieux toutes religions confondus plus qu’à l’être humain lui même , quand dans les écoles ont bourre la tête des enfants de cours d’éthiques et cultures religieuses tout simplement à la place de faire un enseignement de respect de soi des autres des différences en commençant pas les bases comme la taille, la grandeur, l’orientation sexuel……LE SENS DE LA VIE HUMAINE AU SENS LARGE …..Jamel tu as sacrifié ta vie pour des humains avec une pauvre âme qui ne méritaient pas ton amitié, tu voulais les faire grandir, ils n’ont rien compris…… de tout coeur avec ta maman de tout coeur avec ton âme trop grande pour cette déshumanisé!!société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *