Voici pourquoi la mère d’à côté ne fait pas les choses comme toi et que c’est ben correct

mother at playground with unhappy kid

En tant que mère, on a beau passer son temps à dire que le jugement entre mamans, c’est de la chnoute, on juge toutes, tôt ou tard, la façon de faire de la mère d’à côté. Dans l’espoir qu’on slaque ça pour de bon voici pourquoi la mère d’à côté ne fait pas les choses comme toi et que c’est ben correct.

#1  Parce que personne vient de le même place

Si chaque pays a ses mœurs, chaque région a aussi les siens. Comme si c’était pas assez, chaque famille a son histoire pis de cette histoire-là naissent ben des affaires incluant la vision de la famille, de l’éducation pis même celle du bien et du mal, c’est pas peu dire, t’sais. Ça fait que ce qui tombe sous le sens pour toi ne tombe pas forcément sous le sens pour ta voisine et c’est pas parce qu’elle se sacre de ses petits ou qu’elle fait les choses de travers. Je sais que ce que les autres mères ne font pas comme toi vient te chercher dans tes valeurs ben profondes, mais rappelle-toi que ce que tu fais vient aussi chercher quelqu’un d’autre tout aussi profondément. Ça fait que dans la mesure où la sécurité et la santé des p’tits ne sont pas compromises, je vois mal de quel droit tu pourrais prétendre que ta technique est meilleure que celle de la mère d’à côté. Je dis ça de même.

#2  Parce que chacune a des limites différentes

La patience, c’est quelque chose de ben relatif. L’endurance pis la fatigue aussi. Pis tout le monde ne naît pas avec la même jauge de bonne humeur. Ça fait que c’est ben possible que ta cousine perde patience plus vite que toi avec ses p’tits au même titre que c’est possible qu’elle ait l’air de la belle au bois dormant après une nuit blanche alors que tu as l’air d’un raton laveur en manque de sommeil quand tu dors moins de huit heures consécutives. À chacun ses limites. Dans la mesure où la sécurité et la santé des p’tits ne sont pas compromises, je vois mal de quel droit tu pourrais prétendre que ta technique est meilleure que celle de la mère d’à côté. Je dis ça de même.

#3  Parce que ton opinion pis ta façon de faire changent souvent dépendant de l’aide que tu reçois

Fortunée ou avec un compte de banque dans le rouge. Avec une mamy gâteau pas loin toujours prête à garder ou au beau milieu de la campagne sans support ni ami. Greyée d’un chum qui passe la moppe ou d’un vieux modèle qui pense que c’est la femme qui tient la maison malgré le progrès. Ton opinion, ta façon de faire pis tes limites risquent inévitablement de varier en fonction de l’aide que tu reçois. C’est ben facile de prétendre savoir très exactement ce que tu ferais si tu étais dans les souliers de la mère d’à côté, mais laisse-moi te dire que tu pourrais faire un méchant step si tu te retrouvais dans ses runnings demain. Dans la mesure où la sécurité et la santé des p’tits ne sont pas compromises, je vois mal de quel droit tu pourrais prétendre que ta technique est meilleure que celle de la mère d’à côté. Je dis ça de même.

#4  Parce que tout le monde n’a pas les mêmes priorités

Fanatique de sport, rat de bibliothèque, fan de voyage ou fan finie de ses p’tits, chaque mère est différente et ses priorités varient en fonction de ce qui l’anime. Si tu es du genre à te dévouer à tes enfants nuit et jour et que c’est ce qui te comble, c’est ben parfait. Autant que ça l’est de consacrer une couple d’heures par semaine à l’entraînement pendant que papa s’occupe des p’tits. L’important, c’est d’être bien dans ce que tu fais et de te rappeler que si le monde qui te juge te pue au nez, tu pues aussi au nez du monde que tu juges. Dans la mesure où la sécurité et la santé des p’tits ne sont pas compromises, je vois mal de quel droit tu pourrais prétendre que ta technique est meilleure que celle de la mère d’à côté. Je dis ça de même.

#5  Parce que c’est pas de tes affaires

J’ai pour mon dire que dans la vie, tu ne devrais pas perdre ton temps avec des affaires qui ne te donnent et/ou ne t’enlèvent rien. Ceci étant, peux-tu ben me dire ce que ça te fait, que la voisine n’allaite pas son bébé ? Ou que ta sœur tripe sur les couches lavables ? Ou que ta troisième voisine de droite tripe sur l’éducation bienveillante. Ça se peut-tu que ce ne soit tout simplement pas de tes affaires ? Dans la mesure où la sécurité et la santé des p’tits ne sont pas compromises, je vois mal de quel droit tu pourrais prétendre que ta technique est meilleure que celle de la mère d’à côté. Je dis ça de même.

Venir en aide au monde dans le besoin, c’est louable. Vouloir donner un coup de main à ceux qui le demandent, c’est smart. Mais en vouloir à la façon de vivre d’une famille heureuse, c’est aussi inutile que ridicule. Parce que entre toi pis moi, ce qui compte en bout de ligne, c’est que tout le monde soit heureux.

logo parfaite maman cinglante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *