Aux mamans qui confient leurs enfants aux monitrices de terrain de jeux

happy girl at day camp

À toi qui m’as confié tes enfants cet été,

Je me souviens des premiers matins : tes enfants n’étaient pas certains de vouloir passer la journée avec moi et mes collègues. Ils avaient entendu parler à quel point le camp de jour était plate, qu’on ne pouvait pas faire ce qu’on voulait puis toute. Bref, les premiers temps, je me doute que tu as dû les amener de force au camp de jour et je savais que je devais être au top de ma forme et de ma bonne humeur pour eux.

L’été s’achève et je voulais prendre le temps de te remercier d’avoir eu confiance en nous pour nous confier la prunelle de tes yeux pendant l’été. Si tu savais à quel point cet été avec tes petits m’ont enrichie, moi, du haut de mes dix-huit ans.

L’été s’achève et je constate qu’au début, je ne savais pas ce que c’était que de passer mes journées avec une gang d’enfants surexcités. Ça peut paraître banal pour toi, qui as les tiens et leurs amis souvent à la maison, mais pour moi, c’était assez spécial de gérer les lunchs de dix enfants affamés. Ceci dit, c’était aussi très spécial de partager des moments de pur bonheur avec eux, que ce soit à chanter des chansons, à jouer au chat avec les plus jeunes ou à aller au skate park avec les plus vieux. J’ai même appris c’était quoi la danse du Fortnite. Grâce à ces dernières semaines, j’ai retrouvé mon cœur d’enfant.

L’été s’achève puis pour la première fois de ma vie, je suis devenue une adulte de confiance. Ça m’a prise de court, je vais t’avouer. Je ne m’attendais pas à endosser ce rôle qui peut être lourd de responsabilités. Au départ, je ne me sentais pas à la hauteur de devoir m’assurer de la sécurité de dix enfants à la fois. Mais tes enfants m’ont témoigné une telle confiance en me racontant leurs histoires, leurs joies mais aussi leurs peines et leurs vécus qui n’étaient pas toujours roses. J’ai été touchée par la relation privilégiée que j’ai pu développer avec chacun d’entre eux. Bref, le temps d’un été, j’ai pris des rôles que je me croyais incapable de prendre il y a de cela trois mois. J’ai appris à prendre soin des autres et pour cela, je leur serai éternellement reconnaissante.

L’été s’achève et je vais me souvenir de cette saison qui a passé beaucoup trop vite. C’est la dernière journée et ça me fait une boule dans la gorge de devoir saluer une dernière fois tes mousses, de leur donner un dernier câlin. S’ils me regardaient avec un air méfiant en juin, je souhaite sincèrement que les sorties à la piscine, les jeux intérieurs, les promenades en vélo et même les après-midi plus tranquilles à chiller leur ont donné le sourire durant l’été… et leur auront donné le goût de revenir au camp de jour l’an prochain.

Christine M.
CHRISTINE M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *