6 choses sur lesquelles tu dois lâcher prise si t’es enceinte

pregnant woman eat icecream

Tu viens d’apprendre que tu es enceinte? Toutes mes félicitations! Tu portes en toi le miracle de la vie. N’est-ce pas assez fantastique? Les quarante prochaines semaines de ta vie seront incroyables, remplies de nouvelles sensations et débordantes d’émotions. Tu apprendras à vivre en symbiose avec l’être humain que tu aimeras le plus au monde.

Maintenant que je t’ai félicitée, dit à quel point tout cela serait fantastique et tout le tralala autour du bonheur absolu de porter la vie. Passons maintenant aux choses sérieuses.

Ma belle future maman, j’ai quelques petits trucs à t’annoncer pour te permettre de vivre ces neufs longs mois dans une relative sérénité. Tu devras apprendre à lâcher prise sur quelques aspects de ton existence si tu ne veux pas y laisser ta santé mentale – et celle de ton chum. Parce que la grossesse, ça ne se passe pas tout le temps comme dans les livres.

#1  Lâche prise sur tes envies de pipi

Je t’annonce officiellement que le boss pour les prochains mois, ce n’est pas toi. Non madame! Le boss à c’t’heure, c’est ta vessie. Elle va mener ta vie une envie de pipi à la fois, vingt-huit fois par jour – et par nuit. Pis quand tu vas t’attendre à voir les chutes Niagara couler dans le fond de la toilette tellement tu peux plus te retenir, ce ne sont que quatre minuscules gouttes qui couleront. C’est de même. Ça fait qu’arrête de t’en faire pis tiens-toi proche des toilettes. Pis porte donc un protège-dessous, une fuite est si vite arrivée lors d’un éternuement.

#2  Lâche prise sur tes envies alimentaires

Je sais qu’il faut bien s’alimenter pendant la grossesse pis suivre les recommandations du guide alimentaire à la lettre. Mais ce sera plus fort que toi, tes envies de beignes fourrés aux fraises, de betteraves dans le vinaigre ou bedon de chips au bacon vont carrément t’obséder. Ça fait que vire pas folle la mère. Gâte-toi pis envoie ton chum te l’acheter ton pot de crème glacée triple chocolat. N’oublie jamais que pendant ta grossesse, ta santé mentale vaut aussi cher que le guide alimentaire. Pis tu vas voir, la semaine prochaine, le cœur va te lever juste à regarder ta crème glacée. C’est de fèves au lard dont tu auras envie.

#3  Lâche prise sur ton poids

Je ne te dis pas de viser de ressembler à un cachalot, je te dis juste d’arrêter de capoter avec ton poids. Je l’admets, c’est plus facile à dire qu’à faire quand tu prends quatre livres par semaine. Mais sache que certaines chanceuses ne prennent que vingt livres même si elles mangent du McDo six fois par semaine et que d’autres en prennent soixante-dix même si elles ne s’alimentent que de crudités. Pis je te l’annonce en grande pompe, t’as pas grand contrôle à laquelle des deux tu vas ressembler. Ça fait que respire pis arrête de te comparer à ta voisine.

#4  Lâche prise sur ton humeur

Bon. Ce conseil s’applique surtout à ton chum. Parce que pendant que tu porteras son enfant, tu auras une humeur de merde. Carrément. Tu vas paniquer, hurler, être la fille la plus heureuse du monde, puis te mettre à pleurer. Tout ça en l’espace de cinq minutes. Puis ça va recommencer. À l’infini. Je veux juste te dire que c’est pas de ta faute. Culpabilise pas trop pis mets ça sur le dos des maudites hormones. Pis le chum, toi, ne passe pas de commentaires. CHUT.

#5  Lâche prise sur ton look

Va pas croire que je te dis d’adopter le look de la chienne à Jacques avec une bedaine. Mais si ton but c’est d’avoir l’air des filles dans les pubs de linge de maternité, redescends de ton nuage. Oublie les talons hauts, par pitié. Anyway, tes pieds seront bien que trop enflés pour entrer là-dedans. Vise le confort, pas les jeans skinny. Les vieux t-shirts de ton chum, voilà la meilleure option. Une bedaine, ça a besoin d’espace.

#6  Lâche prise sur ta vie sexuelle normale

Je ne te dis pas que tu n’auras plus de vie sexuelle (quoi que ça fait partie des options), je te dis juste qu’elle ne ressemblera en rien à celle que tu vivais AVANT. Maintenant, ce sont tes hormones qui gèrent tes envies de sexe. Pis dans le genre dur à suivre, les hormones donnent pas leur place. Ça fait que ça se peut que tu aies la libido à moins mille, au grand désarroi de ton chum. Mais ça se peut aussi que tu ronges les pattes de table tellement tes envies de sexe seront incontrôlables, au grand bonheur de ton chum – ou à son grand désarroi de ne pas fournir la bête assoiffée de sexe que tu es subitement devenue. Mais peu importe, sache que tu devras faire preuve d’imagination point de vue positions. Une bedaine, ça nuit.

Pis tant qu’à faire, lâche donc prise sur le ménage pis les commentaires de ta belle-mère. C’est pour ton bien.

Bonne grossesse, la mère!

Audrey Roy
AUDREY ROY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *