La télé est la meilleure alliée de la mère moderne

kid watching tv

En tant que mère de famille, ta télé, c’est ta meilleure alliée.

Fait que c’est dit. Que personne ne capote. La télé n’est pas cet instrument du diable que plusieurs tentent d’éliminer. Ce n’est pas Satan qui a inventé ce divertissement. Ni Lucifer qui l’a commercialisé.

La télé est ton amie, mon amie.

Parce que quand tu souhaiteras préparer un souper équilibré à ta gang qui contient plus de trois étapes, tu seras bien contente de pouvoir parker ta marmaille devant l’écran sans les entendre se taper dessus après deux minutes.

Parce que quand tu auras besoin de prendre un café – ou même un verre – avec une amie, dans ta cuisine, tranquillement et pouvoir jaser entre grandes personnes pour ventiler un peu sans entendre tes petits te réclamer aux trente secondes, tu pourras toujours compter sur ta télé pour entertainer ta trâlée d’enfants.

Parce que quand tu auras attendu trois heures à l’urgence avec ton petit de quatre ans, lui remettre le code de ton cellulaire peut être une option envisageable quand t’as épuisé ce que tu avais de patience… et celle des autres.

Parce que quand le samedi matin, ton corps refusera de sortir du lit à 5h30 du matin, comme il l’a fait pour les quinze dernières journées, ta télé sera toujours disponible pour capter l’attention de ta marmaille le temps que tu récupères quelques précieuses minutes de sommeil.

Parce que quand tu décideras d’aller visiter la famille à trois heures de route puisqu’elle s’ennuie de tes rejetons, tu seras soulagée de pouvoir gentiment les ploguer sur un film – éducatif ou non – et éviter ainsi la troisième guerre mondiale drette sur la banquette arrière de ta voiture.

Parce que la télé, ma chère, pourra toujours te servir de monnaie d’échange contre quelques petites corvées à effectuer. Je te le dis, un cinq minutes de télé peut te permettre d’avoir des lits faits, un lave-vaisselle vidé et du linge plié!

Parce que quand tu leur proposeras un ciné-pop-corn dans ton salon, tes enfants seront toujours fous comme des balais à l’idée de ce moment spécial où, toute la famille, collée, se permet de partager cet instant de bonheur… et ce, sans avoir à hypothéquer la maison. T’sais, un sac de pop-corn, c’est beau, bon, pas cher!

Parce que les jours de pluie, de tempête ou de canicule extrême… ça peut parfois être long et venir en séquence de plusieurs jours.

On a démonisé l’écran depuis quelques années, et sans doute que c’est parfois nécessaire. Mais faudrait pas non plus tomber dans l’extrême chasteté anti-écran. Il y a un équilibre à aller chercher. Il y a des moments où faut bien admettre que c’est la solution rêvée. Il y a des instants où même Nounou McPhee et Mary Poppins combinées ne la remplaceraient pas.

Et aussi, très honnêtement, parce que, ça se peut que toi aussi, le soir, une fois ta descendance endormie, en pliant tes quatre brassées de linge, ça te tente de décrocher de ton quotidien et de rêvasser devant ton écran.

Marie-Claude Lamarre
MARIE-CLAUDE LAMARRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *