Voici pourquoi les enfants coûtent cher

baby money

Que tu sois une acheteuse compulsive ou une économe finie qui n’achète que du used, un jour ou l’autre, tu regardes ton compte de banque et tu réalises que les enfants coûtent un bras. Voici pourquoi.

#1  Parce que le lait et les couches font un trou dans le budget à eux seuls

Certains parents ont pour leur dire que dans les faits, tout ce que ça coûte élever un enfant, c’est du lait pis des couches. C’est faux. Mais même si c’était vrai, ces deux affaires-là ont tôt fait de mettre ton compte en banque dans le rouge et c’est ce que tu constates toutes les fois que tu passes chez Walmart acheter trois canisses de lait pis une boîte de couches et que ça te coûte la modique somme de cent cinquante piastres. Si allaiter est un choix personnel pour la santé de ton p’tit, on va se le dire, c’est aussi un choix solidement économique. Pareil pour les couches lavables. Reste à déterminer la valeur de mettre tes mains dans la marde quotidiennement. Ben non, ben non, je le sais ben que ça marche pas de même.

#2  Parce que les activités en famille coûtent la peau des fesses

Une fois tes p’tits en âge de sortir de la maison plus que trois minutes et quart avant de se mettre à brailler pour cause de couche à changer ou de biberon à donner, les choses ne s’améliorent pas beaucoup parce que toutes les sorties, outre celles dans ta cour et au parc d’à côté, coûtent une petite fortune. Avec trois enfants, au cinéma, tu ne t’en sors pas en bas de cent piastres. Chez McDonald, pas en bas de cinquante. Évidemment, je t’épargne les nuits à l’hôtel (au cours desquelles tout le monde se réveille à quatre heures du matin), les zoos (pis le maudit toutou souvenir), les parcs aquatiques (pis les hot-dogs à cinq piastres) et le camping (pis toute l’équipement et le gros fun noir qui vient avec). Tout ça pour dire que sortir de chez vous, quand t’as des p’tits, ça demande pas juste de la logistique, ça demande du bidou. La bonne nouvelle, c’est qu’avec un peu de créativité, y’a ben des affaires que tu peux faire qui ne coûtent rien. Reste plus qu’à faire les bons choix.

#3  Parce que les cours en tout genre coûtent un bras, surtout quand on les multiplie par 2, 3 pis 4

Quand tes enfants atteignent l’âge de quatre-cinq ans, la ronde des cours en tout genre commence. Un cours de soccer, à lui tout seul, ça coûte juste 150,00$. Plus les souliers. Plus les protège-tibias. Mais quand t’as deux, trois, pis quatre enfants, il faut que tu multiplies ça par le nombre de kids pis que tu remultiplies ça par deux parce qu’ils ne se feront pas aller qu’une seule saison par année. À trois enfants, on en est à neuf cents piastres sans équipement pis on est chanceux parce que le soccer est l’un des sports qui coûte le moins cher, je dis ça de même. Ça me semble donc l’occasion rêvée d’apprendre à tes p’tits à faire des choix plutôt que de réhypothéquer la maison pour leur permettre de suivre deux cours différents chacun à chaque semaine.

#4  Parce que ça prend un budget de chaussures illimité

Bébés, les enfants n’ont pas besoin de souliers et ça vaut la peine de ne pas en acheter juste pour “faire cute” question de préserver un tant soit peu son budget parce qu’à partir de deux-trois ans, ça déboule; les pieds grandissent à une vitesse hallucinante en se fichant éperdument qu’une paire d’espadrilles ne coûte jamais en bas de quarante piastres (les cheap). Mais le boutte du boutte survient à l’entrée à la maternelle quand ça se met à prendre deux ou trois paires de souliers en MÊME temps. Une pour dehors, une pour en dedans, une pour le gymnase pour les plus fanatiques. Et ce kit à cent piastres là (minimum) doit être changé tous les six à huit mois dépendant de la vitesse à laquelle les pieds de tes p’tits s’allongent. Quand tu multiplies ça par deux, trois, quatre, cinq enfants, ça vient de te coûter la totale de chausser tes p’tits qui ne sont pas encore habillés. Vivement l’adolescence que tes filles se mettent à porter des souliers cheap Ardène à trois pour vingt piastres.

#5  Parce que le linge coûte cher et doit aussi être renouvelé à toutes les trois secondes et quarts

À la vitesse que tes enfants poussent, tu as la cruelle impression de passer ta vie dans les Children’s Place et/ou les Kijiji de ce monde. Mais que tu profites ou non des soldes, que tu achètes neuf ou used, la vérité, c’est qu’il faut que tu remettes le couvert plusieurs fois par année si tu ne veux pas que ton p’tit de six ans ait de l’eau dans la cave et porte des gilets bedaines. Ceci étant, c’est pas donné. Reste maintenant à savoir si tu arrives à te contente des t-shirts en rabais à cinq piastres ou si tu tiens mordicus à ce que ton enfant soit brandé Quick Silver et compagnie. Y’a un voyage dans le sud à sauver ici.

#6 Parce que les fêtes d’enfants sont devenus des événements Pinterest

Quand t’étais jeune, ta mère te faisait un gâteau deux étages à la vanille avec du crémage entre les deux, elle achetait un paquet de suçons au Dollorama, trois-quatre ballounes pis un deux litres de jus chimique, tout le monde avait du fun pis l’affaire était ketchup. Aujourd’hui, dans une fête digne de ce nom, ça prend une pinata, des sacs cadeaux personnalisés, des sandwiches carrées hypoallergènes, un gâteau à l’effigie d’un super-héros avec du fondant pas mangeable, des guimauves trempées dans le chocolat, des jeux gonflables pis un poney. Bon OK, peut-être pas de poney. L’important, ce n’est plus d’avoir du fun, c’est que ça coûte un bras. Ou pas. Parce qu’ici, c’est toi le chef et tu peux tout à fait imposer tes limites budgétaires en rappelant à ta progéniture que l’important à sa fête, c’est d’avoir du plaisir avec les gens qu’on aime.

#7  Parce qu’enceinte, tu veux ce qu’il y a de mieux pour ton p’tit 

Enceinte de ton premier, t’as pas le goût de lésiner sur la qualité; ton enfant mérite ce qu’il y a de mieux. Ceci étant, entre le kit de literie à cinquante piastres et celui à trois cents, ton choix est vite fait. À bas la rationalité, vive l’amour inconditionnel, hen ? Question d’en rajouter une couche, toutes les entreprises de ce bas monde sont bien au courant de ton désir ardent d’offrir la crème de la crème à ton p’tit et elles pèsent régulièrement sur le bouton afin de  t’inciter à acheter la nouvelle poussette révolutionnaire two-thousand-three, la poubelle à couches qui change les crottes en diamants et la chaise berçante qui se lève la nuit pour s’occuper de ton p’tit. Ça fait qu’avant même la naissance de ton p’tit, ne minimise pas tes chances de faire faillite si tu ne t’arrêtes jamais pour mesurer la rationalité de tes choix.

#8  Parce qu’il FAUT acheter des jouets aux enfants

C’est la fête de ton p’tit et tu te demandes sincèrement ce que tu vas lui offrir car il possède déjà la moitié des jouets du Toys « R » Us ? Ne t’en fais pas, tu vas trouver une idée de génie et dégoter le jouet de l’année qui va finir dans la garde-robe avec la panoplie d’autres que tu ne sais pas où mettre. À Noël, ta famille t’harcèle à l’infini pour savoir ce que tes enfants veulent comme cadeaux pour les fêtes ? Que tu leur fasses des suggestions ou non, compte sur eux pour ne pas arriver les mains vides. Tout comme toi d’ailleurs. Pour une raison obscure, quelqu’un quelque part (qui devait beaucoup aimer l’argent) a décidé qu’il FALLAIT impérativement offrir des cadeaux aux enfants aux anniversaires et dans le temps des fêtes même s’ils n’ont besoin de rien pantoute. C’est de même.

Évidemment, je t’épargne le secondaire et les goûts de luxe qu’auront potentiellement tes p’tits, leur iPad, leur iPhone, leurs études collégiales et universitaires, leur bazou, leur départ en appartement pis leurs voyages (scolaires, humanitaires, name it).

Ceci étant dit, c’est donc un fait que les enfants coûtent cher et que ben des dépenses t’amènent régulièrement à te demander si ce ne serait pas plus simple de vendre un rein pour boucler ta fin de mois. C’est aussi un fait que, ben oui, les gens qui n’ont pas d’enfant n’ont pas besoin de donner leur paye à Pampers et Souris Mini et peuvent l’investir ailleurs. Mais entre toi pis mois, investir dans tes p’tits pis l’avenir de la planète, ça me semble une maudite bonne dépense même si c’est pas donné.

Pis, juste de même, en tant que parent, ben souvent, t’as des choix à faire et ces choix-là, ils ont une part de responsabilité considérable sur ce qu’il reste dans ton compte en banque le mercredi soir avant que la paye rentre.

Pis toi, trouves-tu que tes p’tits te coûtent cher ?

logo parfaite maman cinglante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *