9 avantages à avoir plusieurs enfants

brother and sister playing

Force est d’admettre que même si on les aime comme le ciel, les enfants, c’est du trouble. Ce qui est ben paradoxal, c’est que quand tu en as plusieurs, des fois, c’est plus simple. Voici donc neuf avantages à avoir plusieurs enfants. Pis aye, si t’as rien qu’un enfant, l’objectif de ce texte n’est pas de te rendre coupable de quoi que ce soit; en fait, il ne s’adresse tout simplement pas à toi. Merci.

#1  Ils s’entertainent entre eux autres

Même si certains enfants ont la capacité de s’entertainer sans l’intervention de personne, la plupart d’entre eux ont besoin d’être divertis. En tout temps. Ceci étant, quand t’es la mère d’un enfant unique, tu passes ben du temps à quatre pattes à jouer aux petits chars pis à la poupée qui fait caca et même si ça te fait ben plaisir de jouer avec ton p’tit, des fois, t’en as ton tas. En tant que mère de plusieurs enfants, ce problème-là se présente beaucoup plus rarement parce que tes p’tits se lâchent jamais et jouent ensemble du matin au soir. Le ratio de temps que tu passes à quatre pattes est donc pas mal moins élevé pis c’est fair enough parce que ça compense pour les centaines de chicanes que tu gères quotidiennement.

#2  Les plus forts poussent les plus faibles par en haut

Quand t’as plusieurs enfants, les uns entraînent les autres. Même si des fois, c’est dans des plans plus ou moins brillants qu’ils se poussent mutuellement, bien d’autres fois, ça les amène à se dépasser, à essayer plus fort et plus longtemps. Comme quoi il n’y a pas que des désavantages à l’influence des pairs.

#3  Ils s’entraident : pas de besoin de ton aide

Il manque trois pouces à ton plus jeune pour atteindre le robinet pour laver ses mains ? Ton trois-ans a soif mais la pinte de lait est trop lourde pour ses petites mains ? L’un des p’tits de ta gang a perdu quelque chose dans sa chambre ? Pas de problème, la fratrie est là pour donner un coup de main pis toi, tu peux rester assise avec ton café chaud.

#4  Ils ne seront jamais seuls

Sans vouloir être pessimiste, un bon jour, tu vas mourir. Pis ce jour-là, tes enfants ne se retrouveront pas comme Rémi sans famille parce qu’ils vont pouvoir continuer de compter les uns sur les autres. Ça fait que laisse faire les préarrangements funéraires; à la gang ils s’arrangeront. Ben non, c’t’une blague, fais pas ça.

#5  Ils ont le partage inné

C’est un fait, les enfants de familles nombreuses ont le partage pas mal plus facile que les enfants uniques non pas parce qu’ils sont plus smart, mais simplement parce qu’ils ont dû commencer à partager leurs bébelles avec leurs frères et sœurs avant même d’avoir un an. On va se le dire, ils ne le font pas toujours de gaieté de cœur, mais pour eux, la plupart du temps, ça va de soi.

#6  Ça fait de toi une organisatrice du tonnerre

Entre les cours de l’un pis de l’autre, le plus jeune à aller chercher à la garderie, le plus vieux à aller chercher à l’école, les souliers trop petits de celui du milieu pis la fête d’amis de ton dernier, la vie t’a forcée à devenir une gestionnaire hors pair. Personne ne manie mieux le calendrier que toi; tu serais un excellent bras droit pour la Reine d’Angleterre.

#7  Ça fait inévitablement de toi une gestionnaire de crise hors pair et ça boost ta patience

Des chicanes, dans une journée, t’en gères une pis une autre. Même si les motifs sont douteux la plupart du temps (couleur de verre, injustice de sortir du bain en premier, injustice de sortir du char en dernier, dégât de lait, genou de l’un qui accroche le genou de l’autre sur la banquette arrière de la voiture, etc.), tu gères chaque crise avec une efficacité qui jetterait n’importe quel PDG d’entreprise à terre.

#8  Ils vont être une gang à s’occuper de ta vieille peau

Avant de mourir, tu vas passer une importante partie de ta vie à être vieille. Pendant cette période-là, dépendant de ton degré de désagréabilité, tes enfant vont probablement avoir plus ou moins le goût de te voir. En en ayant plusieurs, tu multiplies les chances d’en voir un te visiter et débarquer avec tes p’tits-enfants à ton plus grand plaisir.

#9  Ça fait de la main-d’oeuvre chez vous

Bien exploitée, une famille nombreuse peut devenir un must plutôt qu’un poids; il ne faut pas sous-estimer tout ce que tes p’tits sont capables de faire dans la maison. Époussetage, remplissage du lave-vaisselle, pliage de linge (lâche prise, ce sera pas drette comme dans l’armée), balayage, balayeuse, name it. Confier des tâches ménagères à tes p’tits ne fait pas de toi la marâtre dans Cendrillon; ça fait de toi la femme qui élève des enfants vaillants.

Ça fait que la prochaine fois que tu vas te demander ce qui t’es passé par la tête le jour ou t’as engendré ton deuxième, ton troisième (?) pis ton quatrième (?!) petit après avoir géré six chicanes en moins de deux heures, rappelle-toi que malgré tout, des avantages à élever une colonie, y’en a une couple.

logo parfaite maman cinglante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *