À toi mon ex, qui te pètes les bretelles avec notre bonne entente

upset mother

C’est vrai qu’aux yeux du monde, on s’entend vraiment bien. On est capables de se parler, on est flexibles et on ne se chicane pas. « On a pas réussi notre couple, mais on a réussi notre famille» ! qu’on se vante…

Plus les années avancent, plus je dois admettre mon cher ex, que cette phrase-là me fait sourciller. Parce que plus les années passent justement, plus je prends conscience des sacrifices que je m’impose comme femme pour la garder cette «bonne entente».

Le sais-tu que si on s’entend aussi bien, c’est surtout parce que je me tais ? Le sais-tu que si je suis une aussi bonne ex, comme tu le dis, c’est parce que je manque de courage la majorité du temps ? As-tu conscience de tout ce que je laisse passer pour préserver ce climat familial que notre enfant chérit tant, malgré notre séparation ?

C’est vrai que t’es toujours physiquement là pour notre enfant. Je n’ai rien à dire là-dessus. Mais faut que je t’avoue que j’en ai plein le cul de réaliser que beaucoup de choses reposent sur moi. En fait, c’est surtout pour ça qu’on est plus ensemble, mais ça fait pas longtemps que j’ai réalisé à quel point ça me pesait lourd de le subir encore, malgré notre séparation.

Je suis à boutte de te voir fermer les yeux quand c’est le temps de payer quelque chose à notre enfant. Tu répètes souvent à tout le monde que je suis une ex parfaite. Que t’es chanceux parce que «la tienne, elle ne t’a jamais rien demandé».

Pis c’est dans ces moments-là que je me demande si tu me prends pour une conne ou si tu ne vois vraiment pas. Tu ne les vois pas les cahiers à acheter à chaque nouvelle année ? Tu t’en rends pas compte qu’à chaque saison, notre petit a besoin de nouvelles chaussures, d’un nouvel habit de neige? Tu les vois pas ses nouvelles lunettes, sa nouvelle coupe de cheveux?

J’ai du mal à comprendre ta logique. Penses-tu que je fais tout ça pour me faire plaisir à moi ? Juges-tu que je gâte notre enfant quand je paie les frais scolaires à chaque mois de septembre ?

J’ai toujours détesté demander… ça me donne l’impression de quêter. Mais chaque fois, même si c’est pas toujours évident pour moi non plus, j’ose le faire. Tu as toujours une bonne raison de refuser et parce que notre enfant m’est si important et que je ne voudrais surtout pas qu’il en souffre, je laisse tomber. Et j’assume. Seule. Encore une fois.

Je ne dis rien parce que t’sais … on s’entend tellement bien. Faudrait pas gâcher ça.

C’est pour la même raison que je continue à te backer quand tu ne tiens pas tes promesses. Parce que pour moi, notre famille, ensemble ou séparés, c’était important qu’elle soit solide, qu’on prenne soin de nous. J’ai donc excusé chacun de tes rendez-vous manqués, chacun de tes projets qui n’aboutissent jamais. Sans que tu me l’aies demandé, je l’ai fait. Tu m’as remerciée des dizaines de fois de t’avoir sauvé la face. «C’est pour ça que tu es une ex en or» que tu m’as déjà dit. Si tu savais comme ce n’est pas pour toi que je le fais. C’est juste que je suis convaincue que chaque enfant devrait avoir le sentiment que son père, c’est le plus fort.

À toi qui es convaincu qu’on forme une team de feu, j’aimerais ça te dire aujourd’hui que je suis déçue quand tu dis à qui veut bien l’entendre que « Mon ex et moi, on s’entend tellement bien, on gère toujours toute ensemble». Si par ensemble tu veux dire que tu n’as qu’à m’écouter te dire ce que je pense qu’il est mieux de faire pour ensuite faire comme tu le veux, alors oui, on gère tout ensemble. Vu de même dans le fond, c’est vrai qu’on s’entend bien.

Je veux juste te rassurer, je ne perd pas de vue tes qualités ni tout ce que tu as fait de bien pour notre enfant jusqu’à présent. Mais aujourd’hui, j’ai envie de m’accorder un peu de mérite dans ce que tu appelles notre “bonne entente”. À toi qui es si fier de la façon dont on s’entend, j’aimerais ça des fois me vider le cœur un peu. Mais je ne le ferai pas. Pas encore.

Parce que t’sais, toi pis moi, on s’entend si bien… faudrait pas scraper ça.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *