En plus d’être une super maman, souviens-toi que tu es aussi une femme magnifique

mother with kids mirror

T’as enfanté. Et ça a tout doucement débuté. Ton oubli. De toi. Déjà, tu commençais à te faire passer en deuxième, puis au moment de ta deuxième grossesse, tu es tombée en troisième position et ainsi de suite. C’est ainsi que va la vie d’une maman, non?

Tu as dépensé une fortune pour habiller tes petits, même s’ils n’avaient que quelques mois, pour ne pas dire quelques semaines, fière de tes petites cartes de mode. Tu as investi dans des REEE pour t’assurer qu’ils aient les fonds nécessaires à leurs aspirations. Tu as acheté tout le nécessaire et l’inutile à leur vie d’enfant, mais tu as laissé en vitrine cet item qui te faisait tant rêver. Parce qu’il t’était destiné mais que dans le fond, en avais-tu vraiment besoin?

Et c’est là que l’anguille pernicieuse s’installe. Tranquillement, mais sûrement, tu commences à t’oublier. Et te délaisser. À chuter dramatiquement dans ton ordre de priorités. Ton surplus budgétaire (s’il existe) est destiné à tes enfants. Ton temps libre (s’il existe), tu le consacres également entièrement à tes petits parce qu’ils en ont tellement besoin. Et toi? Tu te remets à plus tard, continuellement.

Ce qui fait que faute de budget et/ou faute de temps, tu adoptes le confort du mou et le look on-s’assume-au-naturel. Et c’est vrai que t’es belle naturellement. Mais on va se l’avouer : ce n’est pas toujours motivant de voir notre reflet dans le miroir quand pour la huitième journée de la semaine, on n’a pas pris le temps de s’arranger un tantinet. Quand tes cernes touchent ton menton. Quand tes cheveux n’ont pas aperçu l’ombre d’une paire de ciseaux depuis des siècles. Quand ton fond de teint s’est desséché à force de ne pas servir.

Mais un bon matin, tu te lèveras, et ton linge mou, ta toque ramassée sur ta tête à la va-vite et ton teint terne, t’en auras assez. Tes joggings vont te lever le cœur et ton fer plat va te faire dangereusement de l’œil. Et tu vas finalement succomber à l’un et choisir de rompre avec l’autre.

Et à mesure que tu vas étendre ton maquillage, même si les couleurs sont passées de mode depuis au moins cinq-six saisons, tu vas te sentir vivante à nouveau. En choisissant des vêtements autres que le t-shirt qui te sert de pyjama à l’occasion, tu vas redécouvrir la femme confiante, sûre d’elle et sexy avec qui t’as passé tant d’années. Tu vas sentir qu’une ancienne partie de toi tente d’émerger de ses trop longs hivers à hiberner. Ce sera l’amorce de ta renaissance. Ne tente surtout pas de la freiner. La mère en toi a probablement pris trop place avec l’arrivée de tes petits. C’est normal. Mais ça fait son temps.

Et comprends-moi bien. Je suis certaine que ton chum te trouve belle malgré ton certain je-m’en-foutisme des derniers temps. C’est pour toi qu’il importe de te trouver belle à nouveau. Peu importe ta façon de le faire et d’y arriver. Fais-le pour toi. Pour ce que ça va te permettre d’être et de dégager. Pour cette confiance qui va émaner de toi et qui va te permettre d’être une coche plus heureuse et plus assumée en tant que maman et surtout en tant que femme.

Parce qu’en plus d’être une super maman, souviens-toi que tu es aussi une femme magnifique.

Marie-Claude Lamarre
MARIE-CLAUDE LAMARRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *