Sois la mère que tu veux être

mother sleeping with baby

Dans la parentalité comme dans tout le reste, il y a des modes. Ta mère a vécu le mouvement fluo et celui où le lait en poudre et les couches jetables étaient une révolution. L’époque où elle te gaufrait les cheveux pour les photos de famille et où les robes fleuries à manches bouffantes étaient le summum de l’élégance pour une fillette de moins de dix ans.

À peu près au même moment, est arrivée la mode des femmes ayant des enfants tout en ayant un travail à temps plein. Celles-là s’échangeaient les numéros des meilleures nounous et des femmes de ménage les plus fiables. Ces femmes-là ont connu la mode du prêt-à-manger et des TV dinner. Elles ont clairement toutes donné du Coolaid à leur progéniture sans jamais se soucier des éléments chimiques contenus là-dedans et elles en ont couru des soirs pour arriver à l’heure pour l’histoire et pour se perdre quelques secondes dans les câlins de leurs enfants.

Puis maintenant, arrive la mode du parent proximal et du slow parenting. Une mode où les mères sont centrées sur les besoins de leurs enfants d’abord et avant tout. Avant le travail, avant le chum, avant elles-mêmes. Elles font du portage, de la DME, évitent les écrans et le Nutella. Elles recommencent à s’arrêter pour prendre le temps de prendre le temps. Elles recommencent à être des mères. Elles recommencent à se faire confiance et à élever leurs enfants selon leurs propres valeurs. Entre deux gorgées de café froid, elles savourent les petits bonheurs du quotidien. Elles ne sont pas parfaites, mais elles sont vraies.

Ces mères-là se font juger par les mères des autres époques. « Dans mon temps, c’était pas comme ça….. ». Ouin, pis?

Peu importe la maman que tu es, j’ai envie de te dire de prendre le chemin que tu veux. T’as envie de profiter pleinement de tes enfants? Ben vas-y! T’as envie que ton rôle de mère passe avant ta carrière? C’est correct! Ta carrière est importante pour toi ? Parfait. T’as envie de prendre le temps de savourer les petits moments? Fais-le.

Dans la parentalité comme dans tout, il y a des modes. Chacune a apporté quelque chose d’essentiel à celle qui a suivi. Et ce n’est pas fini. Profite donc de ce bagage inestimable et fais-toi le cadeau d’être la mère que tu veux être pour tes enfants, mais aussi pour toi!

Tu t’en remercieras plus tard quand tu diras toi-même à tes enfants devenus grands « dans mon temps là… ».

Amy Bureau
AMY BUREAU

Une réflexion sur “Sois la mère que tu veux être

  1. Chantal Côté Répondre

    Comme si une génération était mieux qu’une autres. Je crois que malheureusement le problème des femmes contrairement aux hommes ses qu on se juge plus facilement . Moi j’ai choisi ma famille dans la génération ou la carrière prévalait, je vous laisse imaginer la suite. Lorsque mes enfants ont été plus vieux j’ai travaillé a temps partiel et avait mes congés et vacances en même temps que les vacances scolaires. Se qui était parfait pour suivre l’horaire de mes 5 enfants . Il faudrait arrêté de dire qu une gegénération est mieux qu’une autres. Mais oui apprendre à se respecter les unes les autres . Nous sommes tous différentes donc avons le droit à des choix différents sans s’attendre à se fair juger. Je suis d’accord avec le fait que chaque femme a le droit d’être la mère qu’elle veut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *