Les bébelles qui font de toi un bien meilleur parent

mother buy supplies

Quand tu deviens parent, tu deviens aussi un aimant à une panoplie d’offres de patentes qui interpellent ta fibre maternelle et qui te font sentir comme de la schnoute si tu ne te les procures pas. Et oui! De toute part, on t’offre plein de bidules pour devenir un parent responsable et des services pour te coacher dans ton rôle; c’est à se demander comment tes parents ont bien pu faire pour t’élever sans affecter ta santé mentale sans tous ces guedis inutiles. Enfant, tu n’as pas eu de brosse à dents en bambou et poil de lama (le lama a été nourri de manière éco-responsable et le bambou a été certifié équiterre) fabriquée une à une à la main par un sorcier Chirpa (et oui les Ewoks de Star Wars) et tu te sens très équilibrée. Tu as même toutes tes dents pour le confirmer. Say: CHEESE !!!!

Pour les géants de ce monde, nouvellement parent, tu te transformes en une grosse machine à imprimer des billets et ils s’amusent à jouer avec ton piton ON, soit ton sentiment perpétuel de culpabilité. Eh oui, on te joue dans la tête en te disant : “Si tu ne te procures pas une écharpe de portage, ton kid va souffrir dans son estime socio-affective et BANG, tu vas en faire un sociopathe. Tu cours te procurer une écharpe de portage; ce n’est pas demain la veille que tu vas élever le prochain Sadam Hussein. Tu n’y échappes pas.

Tu veux bien montrer la simplicité volontaire à ton kid pour en faire un bon citoyen de demain, mais en même temps, on te vend plein d’affaires pour y arriver. Paradoxal, non? Tu veux lui montrer que l’environnement, c’est important. Ben, inquiète-toi pas, les géants de ce monde ont pensé à une vaste gamme de produits pour te faire sentir que tu as transmis de bonnes valeurs à ta progéniture. Le hic, c’est que tu es prête parfois à brûler cinquante piastres de gaz pour acheter le gobelet fait de plastique recyclé sans BPA fait à partir de bouteilles bio recyclées qui, elles, proviennent de vieux pneus recyclés et re-re-recyclés…achetés en Chine…

On a pensé à tout, je te le jure. On ne s’occupe plus seulement de la santé physique, mentale et socio-affective de ton rejeton, mais aussi de sa santé esthétique également. Et oui, ton bébé ne sera plus juste rose et sentir ce qu’il devrait normalement sentir comme bébé, c’est-à-dire le bébé et une fois de temps en temps une odeur qui te rappelle que tu dois changer ton bambin… non, il peut avoir maintenant accès à une vaste gamme de produits de beauté.

Shampoings, savons, poudres, crèmes, pommades, parfums, huiles, lotions tonifiantes, etc. Le marché des cosmétiques pour bébé est florissant et tu pourras trouver de tout, si tu as le budget… Ton enfant pourra se vanter qu’il arbore la collection complète de la compagnie « Bébé Sent-Pu-le-Bébé-Mais-la-Crème-à-quatre-vingt dollars-le-pot-de-30-ml et ainsi dire que sa maman a eu à coeur, dès ses premiers balbutiements, son esthétisme.  Et si maman a le goût de le faire elle-même, on se charge de te vendre des ateliers au relent de patchouli et de lavande pour faire de belles petites crèmes dont la certitude qu’elles sont bio calmera tes petits doutes de maman qui ne veut surtout pas que son petit bambin perde son teint de pêche en le badigeonnant de ta dernière création.

Des bébelles, il s’en vend des tonnes. Tu vas t’en créer plein de besoins, car comme nous toutes, tu veux que tes enfants soient intelligents, beaux et surtout en santé. Tu souhaites même secrètement que tes enfants soient des modèles sachant vingt langues différentes, aient les dents blanches et affichent un sourire de futur athlète olympique. La mère, je te dis ça de même, il ne faut pas se leurrer. C’est pas parce que tu l’as porté dans une écharpe en chanvre bio, que tu lui as brossé les dents avec The Ultimate ThoothBio Brush et qu’il sent l’huile d’argan biologique fabriquée dans une coopérative de femmes au Maroc que tu vas en faire le futur Gandhi ou le prochain Wayne Gretzky. Non, c’est avec du temps de qualité, des rires, des sourires et de l’amour… du moins, c’est ce que tu dois te répéter pour te convaincre de ne pas acheter l’autre gogosse à 150$ qui finira comme les autres dans le placard.

Gevie
GEVIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *