À toi, la “fausse” matante de mon enfant

aunt with kid at home

Tu fais partie de ma vie depuis une éternité déjà et il y a quelques années, tu es entrée dans celle de mon enfant par la grande porte d’en avant tout juste quelques jours après sa naissance.

Tu te souviens à quel point il était petit ainsi que la fierté qui faisait briller mes yeux lorsque je l’ai déposé dans tes bras la première fois en lui disant qu’il allait rencontrer sa tante. Moi, je me souviens de la tienne, de ton regard rempli d’amour. Il n’a pas senti que vous ne partagiez pas le même sang. Même qu’il l’ignore encore. Dans sa tête, tu fais partie de la famille. Je vois déjà la scène d’ici quelques années lorsqu’il apprendra la véritable définition d’une tante et qu’il nous questionnera à savoir si tu es ma sœur ou celle de papa. J’en profiterai pour lui apprendre que les amis, c’est de la famille qu’on choisit, qu’ils sont précieux et pas moins importants que la famille de sang.

Tout ce temps, tu as été là pour moi, pour lui. Tu as refusé que je te paye pour le garder, disant que ce n’était pas une tâche et que tu te gâtais les quelques heures que tu pouvais l’avoir juste à toi. Et nous, nous sommes sortis, la tête tranquille que notre enfant soit bercé par une personne qui l’aime d’un amour vrai. Nous savions bien qu’il allait avoir des passe-droits qui ne sont pas permis avec maman et papa et c’est probablement cela, l’étincelle qui ajoute toute cette magie à votre relation. Tu lui as donné du temps et de l’amour, les seules choses dont un enfant a réellement besoin. Tu ne l’as pas gâté sous une pluie de cadeaux pour acheter son amour. Encore aujourd’hui, ce sont les activités que vous avez faites ensemble et les livres que tu lui as lus sur notre plancher de la salle à manger dont il se souvient le plus.

Mon garçon est chanceux de pouvoir compter sur un autre adulte que ses parents. Quand il vieillira, tu seras probablement la matante cool à qui il pourra se confier lorsque sa mère sera dépassée par les événements. Il se sentira assez proche de toi pour fuguer de chez nous à chez vous, le temps d’un chocolat chaud et d’une longue conversation. Puis, tu t’empresseras de m’appeler pour calmer mon angoisse, mais pour aussi me rappeler de l’écouter.

Il y a des mamans qui auraient jalousé votre proximité, mais pas moi.  Je ne suis pas ce genre de mère qui cherche à être la seule et unique personne dans le cœur de son enfant. Le lien qui vous unit ne m’enlève rien, au contraire; il me montre que mon fils est capable de créer des liens forts et sains, et ça, ça me rend tellement fière.

Je vous trouve beaux ensemble. Je le trouve chanceux de t’avoir, autant que je me trouve chanceuse de t’avoir.

Roxanne Lavoie
Roxanne Lavoie

3 thoughts on “À toi, la “fausse” matante de mon enfant

  1. Nathalie Répondre

    Les filles de ma chum, m’appelle MOM two! C’est tellement significatif pour moi et pour ma chum. Aujourd’hui elles sont des jeunes adultes accomplies, marie, enfants etc… mais on partage encore des lunch’ des secrets! Ma chum est fière de savoir qu’on est toujours aussi proche après plus de 20 ans. Je l’ai aie connu à 7 et 11 ans!

  2. Catherine Répondre

    Il faut aussi dire Merci à ces mamans et papas de partager ces petits bonheurs de la vie avec nous , de nous y faire une place. Moi je suis l amie qui n a pas eu la chance d avoir des enfants mais qui est la tante et qui partage de beaux moments avec ces beaux petits anges.
    C est gentil de nous faire une place dans leurs vies et nous permettre de les voir grandir et s’épanouir.

  3. Nathalie Emond Répondre

    J’ai reçu votre texte par une amie, elle a écrit au début: “Voici le texte que j’aurais aimé t’écrire.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *