À la mère séparée qui fêtera Noël sans ses enfants cette année

mother with kids at x-mas

À toi, la mère séparée qui fêtera Noël sans ses enfants cette année,

Je sais que tu anticipes le temps des fêtes depuis le mois de septembre. Que chaque fois que tu te rappelles que tes enfants seront chez leur père à Noël cette année, ta gorge se noue jusqu’à ce que tu ne puisses plus respirer. Que le cœur t’arrache toutes les fois que tu envisages le silence qui règnera dans la chambre de tes p’tits et sous le sapin lorsque tu te réveilleras le 25 décembre au matin.

Je sais que tu te dis que Noël est une fête qui se célèbre en famille et que rien n’est moins humain que d’en être privée. Que personne ne devrait vivre cette journée sans les leurs. Que personne ne devrait pouvoir ressentir ce sentiment de peine, d’impuissance et de colère qui fait vibrer ton cœur depuis que les premières décorations ont illuminé les rues de ton quartier.

Cette année, le 25 décembre, personne ne viendra te réveiller au petit matin avec des étoiles dans les yeux en hurlant de bonheur, impatient de déballer les cadeaux sous l’arbre que tu as décoré à contre-cœur.

Cette année, le 25 décembre, tu ne sortiras pas tes tournevis pour munir les nouveaux jouets à batteries des leurs sous le regard excité de tes petits.

Cette année, le 25 décembre, personne ne se précipitera vers toi, les bras ouverts en te répétant que tu es la meilleure maman du monde jusqu’à ce que tes oreilles ne puissent plus l’entendre.

Cette année, le 25 décembre, tu ne blottiras pas ton nez dans le creux du cou de tes enfants pour respirer leur odeur pendant le brunch au pain doré que tu prépares chaque année.

Cette année, le 25 décembre, tes orteils glacés ne fouleront pas la bute de neige sur laquelle vous glissiez jadis pendant des heures.

Cette année, le 25 décembre, tu ne te coucheras pas la tête pleine des souvenirs d’un autre Noël magique qui se termine déjà.

Cette année, le 25 décembre, tu te lèveras dans une maison silencieuse.

Mais lorsque ton cœur éclatera et que tu verseras une marée de larmes, promets-moi de te parler.

Promets-moi de prendre soin de toi. De boire un café chaud. De te faire couler un bain et de t’y glisser avec ton roman préféré et un verre de vin. De manger un litre de crème glacée et deux sacs de popcorn devant une comédie romantique quétaine à souhait.

Promets-moi que tu ne resteras pas seule. Que tu partageras un café avec ta mère et que vous vous remémorerez les Noël de ton enfance. Que tu iras prendre un verre avec une amie et que vous évoquerez les souvenirs des quatre cents coups de votre jeunesse. Que tu appelleras ta cousine à qui tu parles rarement pour savoir ce qu’elle devient et lui souhaiter de joyeuses fêtes.

Promets-moi de te rappeler que tes enfants ont besoin de célébrer les fêtes avec leur père au même titre qu’ils trépignent déjà d’impatience à l’idée de fêter avec toi. Qu’au-delà des amoureux que vous avez été, des choix que vous avez faits pour assurer le bonheur de votre famille et de ce Noël que tu passes seule, il reste quelque chose de beau. Il reste cette porte ouverte sur un bonheur nouveau.

Promets-moi de te rappeler que le 25 décembre n’est qu’une date parmi tant d’autres et qu’aucune loi ni aucune règle n’en atténuera la magie lorsque tu le fêteras demain quand tes petits seront de retour.

Joyeux Noël, ma belle Maman.

Crédit : Angela Luchianiuc/Shutterstock.com
logo parfaite maman cinglante

5 thoughts on “À la mère séparée qui fêtera Noël sans ses enfants cette année

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *