Le terrible two, est-ce vraiment si pire que ça?

toddler crying

Quand ton bébé n’était encore qu’un nouveau-né, tu écoutais chacun de ses cris, de ses pleurs et de ses soupirs afin d’être en mesure de répondre à ses besoins le plus rapidement possible. Même si tu manquais cruellement de sommeil, tu voulais lui éviter toute souffrance ou peine inutile. Tu étais là, fidèle au poste, calmant les crises et les hurlements de ton poupon avec la ferme conviction que tu faisais ce qu’il y avait de mieux pour lui.

Puis ton bébé a vieilli.

Et ta tolérance a comme sacré le camp en même temps que les pyjamas douze mois de ton petit.

Tu as statué que ton poupon embarquait désormais dans sa phase terrible-two. Pis que tu trouvais ça vraiment franchement terrible pour vrai.

Mais le terrible-two, est-ce vraiment si pire que ça?

Parce que tu sais, il n’y a pas si longtemps, on avait des bébés, des enfants, des adolescents puis des adultes.

Maintenant, on a ajouté tout plein de noms de phases par lesquelles tes petits sont supposés passer dans leur enfance : le terrible-two, le fucking-four pis même le threenager entre les deux. Sans oublier la phase préado qui débute, à en écouter certains parents, dès six ou sept ans. Puis à chacune de ces phases sont associés une trâlée de comportements dérangeants et bien peu de positifs. On ne va pas se le cacher, ces phases ont le dos bien large.

T’sais, c’est toujours la faute au terrible-two, c’est bien connu.

minute, la mère.

Tu trouves pas que c’est en mettre beaucoup sur les épaules de ton enfant tout ça?

Je ne dis pas que ces catégories d’âges chez les enfants ne comportent pas leurs particularités. C’est vrai qu’à chacune de ces étapes, les enfants évoluent et font des apprentissages d’une façon qui nous bouscule parfois en tant que parent.

Mais voilà justement mon point : c’est toi qui es bousculée, la mère.  C’est pas juste ton enfant qui n’est pas du monde parce qu’il vient de pogner son deux ans.

Ça fait qu’arrête de tout mettre ce que ton enfant fait sur le dos du terrible-two. Ça commence à faire.

Ben oui, des fois ton deux-ans fait des crises pas possibles en public. Ben oui, ta patience est mise à rude épreuve quand ton petit veut tout faire tout seul le matin quand toi, t’es super pressée. Ben oui, ça te gosse pas à peu près quand il change d’idée comme il change de couche, surtout pour la couleur de son verre de lait ou la façon de couper ses toasts.

Mais relaxe, la mère. Tout ça est vraiment normal.

Au lieu de capoter que ton enfant fait exprès de te tomber sur les nerfs pis de pu te pouvoir à attendre que son terrible-two finisse par passer –pis que son threenager commence-, prends une autre gorgée de café pis réfléchis au fait que ton petit est juste en train d’apprendre à faire des choix, à être autonome pis à gérer ses émotions.

Pis ça serait vraiment pas pire que tu gères un peu les tiennes pour lui montrer le bon exemple – plus facile à dire qu’à faire, j’en conviens.

Je suis consciente qu’une mère, ça a le droit de perdre patience. Ça m’arrive vraiment plus souvent qu’à mon tour. Mais une maman, ça a aussi le droit d’être patiente afin que son enfant puisse continuer d’apprendre en se sentant soutenu, comme quand il n’était qu’un petit bébé.

Pis des fois, ce n’est pas une question d’âge ce que ton enfant fait : c’est aussi qu’il a un tempérament bien à lui. Et des enfants colériques, ça existe. Pis c’est pas toi qui décides, malheureusement. Et si t’arrêtes un peu de te dire que c’est la faute du terrible-two, tu vas être pas mal plus en mesure d’accompagner ton enfant là-dedans.

Pis tu sais quoi? Quand ton enfant fait une crise, c’est peut-être juste qu’il a eu une grosse journée. Qu’il est brûlé des amis qui ont crié toute la journée à la garderie. Qu’il a mal dormi parce que son nez était bouché. Qu’il est tanné de se faire trimballer d’une place à l’autre tout le week-end. Pas parce que son terrible-two veut te faire suer.

Toi aussi, la mère, quand tu as eu une grosse journée à la job, tu t’endures pas le nez dans la face rendue à sept heures le soir. Pis quand ton chum met toujours ça sur le compte de ton SPM, ça te fait royalement chier.

Ça fait que lâche ton petit avec son terrible-two.

Pis profite donc de son enfance qui s’envole beaucoup trop vite. Il a encore tellement besoin de tes câlins de réconfort.

Audrey Roy
AUDREY ROY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *