Pourquoi je déteste Costco

shocked woman with long bill

ATTENTION : ce texte reflète l’opinion de son auteure et non l’opinion de la plateforme de La Parfaite Maman Cinglante dont le but n’est pas de prendre position mais d’offrir une tribune à toutes les mamans souhaitant faire part de leur vision de la maternité ainsi que de leur expérience personnelle. Par ailleurs, si vous souhaitez écrire un texte en réponse à ce billet, notez que vous pouvez le faire en tout temps et le faire parvenir à [email protected]

Si tu es propriétaire d’un ou plusieurs enfants et si tu as ces petits êtres en ta possession, tu dois, au même titre que tous les autres parents, passer ta vie à l’épicerie.  Tu y vas avec ta liste une fois par semaine pour être certaine de ne rien oublier, mais, malheureusement, la vie étant ainsi faite et ton cerveau ayant partiellement perdu sa capacité de stockage de nouvelles informations lors de ton dernier accouchement, ben, tu te retrouves immanquablement à l’épicerie dans les deux ou trois jours suivant ta première visite. C’est comme ça, malgré toute ta bonne volonté pis ta pseudo-organisation, c’est une fatalité : tu passes ta vie à l’épicerie (entendre ici un soupir).

C’est généralement à ce moment-là que les adeptes du Costco, nous les appellerons les costcoteux  pour les fins de ce billet, te diront « mais voyons toi, tu vas pas chez Costco? ».  Cette question s’accompagne généralement d’un regard empreint de panique, voire même de terreur.  Les costcoteux ne comprendront assurément pas que toi, le parent d’enfants consommant l’équivalent d’un dix roues de pattes d’ours par année, n’ailles pas au Costco! Ils s’empresseront inévitablement d’essayer de te convaincre à l’aide de leurs arguments béton d’adhérer à leur secte (oui, une secte) qui regroupe un nombre incalculable de suiveux, euh je veux dire, d’adeptes. Ça va de « tu sauves vraiment de l’argent (on s’entend-tu que, pas pantoute) » à « Tu trouves tout au Costco » ( nope, vraiment pas, excuse-moi!)» en passant par «  tu peux commander plein d’affaires en ligne »!

« Tes collations pour enfants, achète ça là »… « les olives, ça revient vraiment pas cher pis t’as un super gros pot! » «  Les vêtements aussi, moi j’ai acheté les habits de neige de mes petits, ça revenait genre à trente piastres ! »  Ben oui, toi chose, le pot d’olives là, ben j’ai des petites nouvelles pour toi, y va passer date avant que tu aies le temps d’en voir le fond et ça, c’est un fait indéniable.  Les collations, OK, je comprends que les enfants sont en général des trous sans fin et qu’ils peuvent ingérer une quantité impressionnante de bouffe par jour, mais encore là, jusqu’à quel point ton flo a le goût de manger tout le temps la même maudite sorte de barre tendre accompagnée de la même compote sous prétexte que les deux ne revenaient vraiment pas cher là et c’était des boîtes de huit mille. Ben je vais te le dire moi, y’aura pas le goût, point.

Pis les calvince d’habits de neige… ça c’est la pire joke du Costco. Il faut que tu fasses la file devant le magasin à l’ouverture de ce dernier à la seconde où t’as entendu ta voisine Julie dire entre les branches que ça avait l’air que telle date les suit de neige sortaient chez Costco. Pis là là, tu vas te ruer comme les trente-douze autres mamans un peu timbrées devant le rack à suit, qui va, soit dit en passant, être à peu près aussi bordélique que la chambre d’un ado boutonneux de quinze ans.  ANARCHIE!! Tu vas fouiller pendant vingt minutes, jouant quelque peu du coude avec tes féroces adversaires. ANARCHIE!  Pis tu sais quoi? Tu vas pas trouver la grandeur qu’il te faut, c’est presque garanti!. Mais c’est pas grave parce que tu vas faire les allées et te ramasser pareil avec un bill de quatre cents piastres, inquiète-toi même pas avec ça fille. Parce que, Costco, ça coûte tellement pas cher pis y’a de tout.

Costco est tellement big que tu dois de leur verser une somme annuelle afin d’avoir l’immense privilège de pouvoir aller juste magasiner dans leurs divers points de vente de cossins en beaucoup trop gros formats.  T’as besoin de ta petite carte ne serait-ce que pour mettre les pieds dans la bâtisse… c’est pas rien, on se sent important. Ils ont tellement enrôler leurs membres, qu’ils ne se bâdrent même pas d’essayer de rendre le magasin attrayant; pas besoin, les costcoteux déambulent dans les larges allées de ces entrepôts le sourire aux lèvres sifflotant et persuadés de faire d’énormes économies et de rentabiliser leur investissement de membership initial. J’aimerais bien connaître le secret de Costco pour convaincre les gens de la sorte, je pourrais certainement appliquer quelques-unes de leurs techniques de persuasion chez moi, avec mes rejetons.  Costco est tellement au-dessus de ses affaires et convaincu que les costcoteux reviendront en demander davantage qu’il n’a même pas besoin de fournir d’emballage aux achats de ses adeptes, non, une vieille boîte du fond de l’entrepôt, toute défraîchie, fait amplement l’affaire.

« Mais tu fais tellement d’économies chez Costco »…

En fait, pas vraiment. Parce qu’on va se le dire, si tu check tes spéciaux ma belle, tu vas économiser pas mal plus d’argent qu’en allant chez Coscto où la facture finale n’est jamais tellement vraiment sous la barre des quatre cents piastres si t’es chanceuse.  Au final, si t’as pas un minivan rempli de rejetons, le Costco, c’est un attrape-nigaud.

Si tu veux vraiment sauver de l’argent, sors tes ciseaux pis tes circulaires, pis découpe chère!

Crédit : Stokkete/Shutterstock.com
Isabel Lepage
ISABEL LEPAGE

12 thoughts on “Pourquoi je déteste Costco

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *