Maman avant majorité

pregnant teenager hold teddy bear

À toi, qui viens d’avoir la surprise du test de grossesse positif du haut de tes dix-sept ans,

Au cours des prochaines années de ta vie, le jugement des autres par rapport à ta grossesse et ton enfant fera partie de ton quotidien. Alors, j’avais envie de t’apporter un peu de soutien.

Après avoir assimilé ce que représente les deux petites lignes roses sur le test de grossesse, tu vas devoir annoncer aux gens qui t’entourent la bonne (ou pas si bonne) nouvelle. Parce que oui, apprendre une nouvelle comme celle-là à un si jeune âge, ça peut ne pas être une si bonne nouvelle que ça. En tout cas, pour l’instant.

Bientôt, tu recevras des commentaires horribles. Parmi eux, il y aura les fameux « Tu vas scrapper ta vie », « Tu ne peux même pas sortir dans les bars et tu crois pouvoir être mère », « Tu es un enfant qui aura un enfant », « Tu n’auras plus de vie et tu vas le regretter », « J’espère que ce ne sont pas les grands-parents qui vont s’occuper de ton enfant » et également « Les moyens de contraception, tu ne connais pas? ». Rassure-toi, la plupart des gens n’oseront jamais te dire tout cela en plein visage. Ils aimeront mieux te regarder et juger ta grosse bedaine de six mois de grossesse en pensant que tu ne les entends pas.

Quand ton enfant naîtra, ce sera le même combat, mais pour d’autres raisons. Tu devras jongler entre ta vie de jeune femme, ta vie de couple, ta vie de maman et devoir te justifier pour la moindre décision qui concerne ta petite progéniture. Prénom original ou non? Baptême ou non? Couches lavables ou couches jetables? Allaitement ou préparations commerciales? Suces ou non? Circoncision ou non? Garderie en milieu familial ou centre de la petite enfance? Cododo ou non? Bassinette ou moïse à la naissance? Crème solaire avant 6 mois ou non? Bon, ce sont quelques petits exemples, mais la liste est encore bien longue. Tu le verras assez rapidement par toi-même.

Le seul conseil que je peux te donner, c’est de tenir ton bout. Peu importe le nombre de fois où tu devras argumenter, assume tes choix. Rappelle-toi le pourquoi du comment tu as fait ces choix. Il n’y a pas de meilleures décisions.

Si ça peut te rassurer, que tu aies dix-sept ans ne change en rien le fait que tu seras une excellente mère. Si tu te demandes comment être une bonne maman, c’est que tu en es déjà une. L’âge ne fait pas la maman.

Beaucoup de gens croient en toi et sont derrière toi. Le jugement est bien présent, c’est vrai. Mais au-delà de ça, il y a tellement de ressources et de gens si généreux pour t’aider dans cette grande aventure. Ne le perds jamais de vue.

Je te souhaite bonne chance. Sois fière de la maman que tu deviendras.

Crédit : Photographee.eu/Shutterstock.com
Alyson Laroche
ALYSON LAROCHE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *