Tes enfants qui ne te ressemblent pas

woman and kid

Plus jeune, dans tes cours de bio, on t’a appris que, lorsqu’un des deux parents avait les yeux bruns, c’est cet allèle qui remportait le plus souvent la victoire lors de la procréation. Tu te dis donc fièrement que tes enfants ressembleront sans aucun doute à la brunette que tu es : oh! un joli garçon au teint basané, ah! une petite chouette aux yeux noisette. Tu te vois déjà porter le même kit Adidas que ta future fille et répondre aux gens qui t’arrêtent au magasin en s’exclamant que ton enfant est une vraie copie conforme de sa mère.

Ben non. Tes deux enfants ne te ressemblent pas. Pas pantoute. Y’a sûrement quelque chose de disjoncté dans ton ADN. Ta génétique a-t-elle pris le bord ou défié toutes les lois de la nature? Mystère.

Quand même, il faut le faire. Deux enfants sur deux qui ne portent pas ta signature. Tu dois maintenant te résigner à accepter le fait que le gène récessif de ton mec a largement gagné la bataille biologique. Non seulement tes enfants n’ont pas tes caractéristiques dites dominantes, mais en plus, leurs traits n’ont rien à voir avec les tiens. Ça, c’est le bouquet.

En effet, quand ton fils naît, la première chose que tu dis en le voyant, c’est : « Oh boy, c’est le portrait craché de son père, celui-là! ». Tout le monde confirme devant un papa très fier de lui. Aucun doute sur sa paternité! Plus ton enfant grandit, plus il ressemble à son géniteur. Et toi, là-dedans? Niet, nada, kaput. Tu n’as AUCUNE ressemblance avec ton fils. On pourrait croire que tu l’as kidnappé ou adopté.

Ensuite arrive ta fille. Tu as espoir de voir apparaître une mini-toi à bichonner. Quand ton regard l’accroche pour la première fois, tu t’exclames : « Elle ressemble trop à son frère! », ce qui sous-entend qu’elle retient encore une fois de son père. On repassera pour le portrait maternel.

Plus tes enfants vieillissent, plus les gens remarquent des traits de leur père. Menton, nez, joues, bouche. Rien n’y fait, tu n’es toujours pas présente dans le visage de ta progéniture. Tu te sens même blessée un peu quand on souligne la ressemblance père-enfants en ignorant la tienne.

Sur les photos de famille, tu cherches, tu cherches frénétiquement des points similaires. Ah! oui, peut-être un peu la forme des yeux. Ou des oreilles. Oh! mais oh… le pli du coude de ta fille est le même que le tien! Génial. Attends attends, tu remarques un grain de beauté au même endroit sur vos chevilles! Rien n’est perdu.

Quand une amie lointaine te lance un  « Je te vois dans ta fille! » pour te faire plaisir, tu n’y crois pas, mais tu t’accroches à ces belles paroles. Et tu te convaincs que c’est vrai, elle te ressemble vraiment. De l’esbroufe, la mère… Tu peux toujours rêver. La craque de plancher a plus de points communs avec la commissure des lèvres de ta fille que la tienne.

Chère maman, dis-toi que, même si ta descendance semble avoir été fabriquée par la mère d’à côté, tes cocos retiendront sans doute de toi pour ben d’autres affaires. Des affaires plus abstraites et importantes, comme le caractère ou des façons de voir le monde. Après tout, le physique reste superficiel et c’est pas ce que tu voulais transmettre à tes enfants de toute façon.

Vas-tu en faire un troisième pour conjurer le sort de la génétique? Penses-y sérieusement avant. Tu pourrais fabriquer un p’tit roux aux yeux sarcelle…

Crédit : Halfpoint/Shutterstock.com
Brigitte
BRIGITTE

6 thoughts on “Tes enfants qui ne te ressemblent pas

  1. Sien Répondre

    Quand j’étais jeune, tout le monde disait que j’étais le pur portrait de mon père, j’avais des traits similaires et ses cheveux noirs, ses yeux bruns.
    Aujourd’hui je ne lui ressemble absolument plus, on ne demande même pas à ma mère qui je suis, leur première réaction c’est “c’est ta grande, elle est pareille comme toi!”
    Je suis devenue le portrait de ma mère au niveau de la forme, mais avec les couleurs de mon père.
    Peut-être que les vôtres vont faire la même chose!

  2. Varnier Répondre

    L’histoire est exactement pareille que la votre avec en + la belle mêre qui vient casser les couilles avec des photos. Histoire de bien remuer le couteau ! Quelle garce ! Enfin bref lol en espérant qu’en grandissant ils brunissent des cheveux 😂

  3. Anissdij Répondre

    Article très bien écrit et très drole. Moment rafraîchissant. Merci

  4. Myriam Répondre

    Moi j’ai deux filles une grande de 8 ans même visage rond que moi mais les gros yeux de son père et la petite sœur 3 ans des gros yeux et le visage qui ressemble soit disant au père .Je suis assez vexée car j’ai eu deux grossesses difficiles et on me dit souvent qu’elles ont les gros yeux du papa je suis la seule avec des petits yeux.Et point de vue ressemblance plus le père et cela c’est les gens qui aiment bien dire cela.J’ai l’impression d’être un spécimen à part et de ne pas être la mère.Cela m’énerve..

  5. Muller Répondre

    Non mais pourquoi tout le monde veut que son enfant lui ressemble ? Si ca se trouve on ne lui rend pas service en lui transmettant ses propres gênes. Il faut arreter de se prendre pour le centre du monde. Si j’ai un enfant un jour, j’espere qu’il sera en bonne santé mentale et physique. le reste … Au contraire je trouverais ca mignon si il ne me ressmble pas du tout. Et meme si il me ressmble… quelle importance !

  6. Noemie Répondre

    … comment dire que je pensais pas y prêter attention lorsque j’ai su que j’allais être maman et pourtant. Que c’est douloureux d’avoir droit casi tout le jour des que l’on croise une connaissance à ces remarques sur le physique de son enfant. Alors oui le plus important c’est que mon bébé soit en bonne santé mais non ça ne me fait pas plaisir d’entendre à tout va à quel point elle ne me ressemble pas. Parce que oui je suis ravie qu’elle ressemble à son papa parce que je les aimes plus que tout mais Ça nous exclut … On l’a porté, on l’a sortie et puis plus rien c’est comme si finalement nous n’étions renvoyé qu’à notre rôle de matrice.
    Sans parler du fait que si elle ressemble à papa du coup elle ressemble forcément à sa tante. Et là le drame si cette dernière se complet à vous dire que dans la rue les gens doivent se dire que sa fille à elle. Alors oui c’est blessant. On le sait que nous l’avons fait heureusement mais c’est tout les jours que nous y avons droit et on doit toujours être de bonne composition et bien le prendre sinon nous sommes rabat joie ou hystérique.
    Alors oui, je l’avoue même si j’adore ma fille telle qu’elle est que je suis la plus heureuse au monde de l’avoir dans ma vie et bien si un jour un petit trait de sa maman pouvait venir se glisser sur son si jolie minois j’en pleurerai de joie. Juste un petit bout d’elle qui semble venir de sa maman, qu’on puisse lui dire qu’elle beau mélange et pas le Fidel “dit donc c’est qu’elle a tout prit de son papa ou elle est le portait craché de sa tante” voir de la voisine tient….
    Les gens n’ont vraiment pas conscience de la lourdeur que sa deviens ou fil du temps parce qu’on ne l’entend pas que de leur bouche mais de toutes une ribambelle de personnes parfois même que l’on ne connait pas et pas toujours avec politesse et douceur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *