Lettre à mes filles

couple fight with kid

Mes filles adorées,

Je sais que je ne suis pas la meilleure des mères ces temps-ci et croyez-moi que je m’efforce de l’être. Je m’en veux de vous faire subir ça et ce, par égoïsme pur et dur. Vous savez, dans le monde adulte, ce qui se passe n’est pas toujours évident et je me déteste parce que mes problèmes d’adulte empiètent sur votre vie d’enfant. Je ne veux surtout pas que vous pensiez que c’est de votre faute ou que papa et maman ne vous aiment pas. Bien au contraire, il ne s’agit que de papa et maman et le problème était là bien avant que vous soyez de ce monde; j’étais simplement trop aveuglée par l’amour pour me rendre à l’évidence que je ne devais pas accepter tout ce que j’ai accepté.

Aujourd’hui, j’apprends du passé, mais je n’arrive pas à y mettre un terme. Comment vouloir mettre un terme à une famille unie? À renoncer à l’image de la famille idéale? Comment y mettre un terme en sachant que je devrai vous partager avec papa? Alors je continue, je m’accroche en espérant qu’un jour je me réveille, que tout aille pour le mieux et que notre famille s’épanouisse tout en sachant que mes cicatrices sont bien trop profondes et ancrées pour que j’arrive à pardonner.

Puis je me dis que je ne veux pas que vous grandissiez avec cette image de papa et moi en pensant que c’est le vrai amour. Non, car ce n’est pas ça. L’amour, le vrai avec un grand A, est celui qui prône le respect mutuel, celui où on a totalement confiance en l’autre, celui qui guide, encourage, console, supporte. Celui qui gâte, mais aussi celui qui sait ramener à la raison lorsque tout part en vrille. Il y a bien assez de choses dans la vie qui sont difficiles et le couple ne devrait pas l’être.

Un jour vous vous rendrez compte qu’on agit souvent en fonction du regard des autres, par peur de tout, du rejet, de l’inconnu, mais il ne faut pas, parce qu’alors viennent les regrets. J’espère arriver à vous montrer à vivre selon vos envies, selon vous, à vous écouter et ne pas vivre pour les autres.

La sphère de votre vie la plus importante est la famille et je vous promets que notre sphère familiale redeviendra solide. Je ne peux encore dire si ce sera notre famille complète ou seulement vous deux et moi, mais sachez que ce tourment finira bientôt. Je dois arrêter d’être la maman épuisée et impuissante que je suis aujourd’hui. Je dois accepter que la vie nous amène vers un chemin imprévu, mais qui sera plus beau et calme. Je redeviendrai votre super maman, je vous le promets.

Je vous aime tellement.

Maman

Karina Bureau
KARINA BUREAU

Une réflexion sur “Lettre à mes filles

  1. Nicole Répondre

    Toute séparation d’un couple a deux cote de médailles c’est pas plus un que l’autre c’est égale. Et les cotés vous aimez vos enfants et ne doit pas être pour le bien être et stabilité être question chantage ou autre mais les aimées plus durant cette période difficile à passer pour toute la petite famille. Les enfants ont 6ième sens elles savent que vous les aimer elles seront pas les premières ni les dernières mais sauront plus heureuse. Les enfants le sauvent depuis longtemps que ça fonctionne plus par vos façons d agir , par chicanes, éloignement mutuelles (baiser ,collés sur le divan, dialogue etc…) tous ces signes la les enfants vous ont observés. Dure à dire mais quelques fois la séparation est un bienfait pour la famille c est vous adultes vous séparés pas les enfants eux vont toujours la pour les petits bonheurs, les pleurs, que vous allez partagés pas de la haine déchirure des gros envers l autre les enfants
    doivent jamais voir cela ou entendre celaé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *