La légalisation du pot ou une autre bonne façon de scraper l’avenir de ton p’tit

woman hands cannabis

J’ai toujours su que le monde manquait de constance, qu’il n’était pas juste et particulièrement peu conséquent. Ce qui manquait à ma culture, naïvement, c’est à quel point il pouvait être épais.

Depuis des années, le Guide alimentaire, Santé Canada, les hôpitaux, les médecins pis le gouvernement me somment de prendre soin de ma santé pis de celle de ma famille. À un point tel que je suis devenue une capotée de la verdure, que je me sens coupable d’amener mes p’tits chez McDo une fois par six mois, que je me sens ben mal d’acheter des plats surgelés pleins de sel pis que j’essaie de couper les gâteaux Vachon par souci de limiter le sucre susceptible de bloquer les artères de mon chum comme les miennes. Je m’assure que tout le monde bouge pour brûler ses calories en trop, je favorise le développement cognitif de ma famille en limitant les épisodes de jeux vidéos pis j’essaie d’y aller mollo sur l’alcool en me limitant aux conseils prodigués par Éducalcool. J’apprends aux enfants que la drogue c’est mal, que ça crée des dépendances en plus de vider tes poches pis que ça rend malade. Même affaire pour la cigarette.

Sauf que là, le monde vient de se revirer de bord comme il faut pis on légalise le pot.

Qu’on se comprenne bien. De la drogue, j’en ai déjà pris. J’en ai essayé une couple de sortes pas clean pas clean dans ma petite jeunesse. C’était le fun. Mais c’était aussi interdit. Ça fait qu’on y allait mollo pis ça nous sonnait une cloche que si c’était pas légal, c’est que ça devait pas être fameux pour nos neurones.

Ça fait que j’aimerais ben ça que quelqu’un m’explique comment je vais introduire le pot, au même titre que l’alcool (à prendre avec modération) et la cigarette (à proscrire) à mes p’tits. Comment je vais leur expliquer que le gouvernement a donné le go, mais que moi je pense que ça peut scraper ta vie.

Comment ça se fait qu’on se tue à enrayer tout ce qui est mauvais pour le corps pis l’âme à qui mieux-mieux, qu’on dépense l’argent du contribuable pour lui expliquer de pas trop boire – parce que la prohibition ne s’est pas avérée un succès – qu’on claire la cigarette de tous les lieux publics, qu’on les cache même dans les dépanneurs pis qu’on met des vieux poumons noirs sur les emballages, mais qu’on va légaliser quelque chose qu’on SAIT déjà foncièrement MAUVAIS ? Genre VRAIMENT MAUVAIS.

Semblerait-il que le monde va pas se mettre à en fumer plus. Qu’il va y avoir un peak d’une couple d’années, mais qu’après, ça va aller mieux. Pis si, dans le peak, c’était mon gars ou c’était le tien, le gros fumeux de pot qui aurait passé son tour si ça n’avait jamais été légalisé ? Si c’est sa vie à lui qui était fuckée par le pot qui mettrait sa blonde en beau maudit quand les petits sont couchés ou qui lui ouvrait la porte vers des drogues plus dures ?

Comment ça se fait que l’état peut endosser ça ? Comment l’état peut dire : “Ouais, OK, on prend vingt ans pour donner le go pour mettre un remède qui guérit une maladie grave en vente par souci de santé et de sécurité, mais on légalise de la drogue qu’on sait pertinemment mauvaise pour la santé”.

Entre toi pis moi, il me semble que le monde va assez mal sans avoir besoin de chercher le trouble de même.

J’ai jamais été pognée. J’ai jamais été du genre à vouloir limiter mes p’tits dans leurs expériences, en ayant moi-même fait plusieurs.

Mais là, j’ai peur.

logo parfaite maman cinglante

24 thoughts on “La légalisation du pot ou une autre bonne façon de scraper l’avenir de ton p’tit

  1. Susy Côté Répondre

    Je me pose exactement les mêmes questions!!! Je suis une infirmière responsable d’un Centre d’abandon du tabagisme (CAT) et je suis payée por faire de la prévention du tabagisme et pour aider les fumeurs à cesser de fumer. Je peux prescrire les thérapies de remplacement à la nicotine qui sont remboursés par le gouvernement… Mon coeur est triste devant autant d’incongruence en légalisant le cannabis!!!!! Quel gouvernement inconséquent et irresponsable!!! Je n’attends que l’ouverture des CATM… Triste!!!!

    1. Alex G Répondre

      C’est pas mal plus inconséquent et irresponsable de prétendre que les lois actuelles parviennent à restraindre l’usage du cannabis. Car ce n’est pas le cas, et les jeunes y ont facilement accès. Les nouvelles lois stipulent des peines plus sévères pour le traffic aux mineurs, donc réjouissez-vous.

      Aussi facile de voir une liste de gens prominents qui fait usage du cannabis, premier ministres (Trudeau, Harper, Martin, Chrétien), présidents américains (Obama, Bush, Clinton, Kennedy), vedettes (Brad Pitt, Anjelina Jolie et Hollywood quasi-complèt), milliardaires (Bill Gates, Steve Jobs, Richard Branson), et légendes (John Lennon, Bob Marley). Selon les lois actuelles, tout ces gens seraient des criminels.

      Et justement, si des gens qui en abusent ont besoin de support à l’abandon, un CATM serait de mise, car actuellement il n’y a rien, et il faudrait admettre d’avoir enfreint la loi pour avoir de l’aide. Inversement, les gens que vous supportez au CAT, pourquoi ne pas rendre le tabac illégal et jeter tout ces gens en prison?

      1. Ju

        Meilleur commentaire possible.

      2. Roch Rioux

        J’aime la justesse de vos propos et j’abonde dans le même sens!

  2. Chantal R. Répondre

    Je vis présentement cette situation…J’ai un fils de 15 ans et demi qui depuis l’âge de 13 ans, fume du pot….les mauvaises influence de Hochelaga Maisonneuve, jme dis j’aurais donc du jamais déménagé ici, mais tsé, je suis une bonne maman, il a aussi un bon papa, nous sommes deux parents exemplaires, tsé le genre de bons parents qui travaillent, qui mènent une vie saine et le fun, on est cool et on est pas des caves là. On a toujours discuté avec notre fils dès son jeune âge…..on a toujours montré les bonnes valeurs, on l’a éduqué aux dangers…MAIS….quand ton enfant passe la porte de la maison, tu ne peux plus contrôler comment il va agir….et ce même si té un maudit bon parent cool et sain d’esprit…..

    Faut je te dise qu’on est en garde partagée le papa et moi, moi je vis seule en logement avec mes chiens et chats, petite vie tranquille, son père a refait sa vie…vit dans une maison avec sa blonde de longue date et mon fils a 2 demi soeur issus de ce couple. Ils mènent une p’tite vie bien ordinaire aussi, une p’tite vie familiale et cool…SAINE…

    On a tout fait pour aider notre fils, on a consulté oui…….on l’a conscientisé, parlé, apporter de l’aide, y’a eu des punitions, des restrictions , des si et des ça…..Y’A RIEN qui n’a fonctionné….ah oui sur le coup ça fonctionne les restrictions, mais aussitôt les restrictions levé, pas long que le mauvais beat reprend…..

    Mon fils a 15 ans et demi…on a lâché prise, après 2 ans à avoir tout essayé….on continue les restrictions et règlements….on lui a dit que c’était “moins pire” ( et non en endosse pas, mais on est épuisé de se battre )….de fumer un ptit joint la fin de semaine que pendant la semaine quand il a de l’école….on a essayé de limiter sa consommation sans quoi il y aurait d’autres conséquences ( punition restriction ) …..si il n’essayait pas de gérer sa consommation….TU IMAGINES, il a juste 15 ans et demi…..

    à cause du pot, il s’est fait suspendre 3 fois de son école et a du changé d’école 2 fois…

    Le pot pour lui c’est rendu comme n’importe quoi de bien banale….il en parle comme si de rien était, ne se cache plus, s’en fou, c’est bien TROP COOL TSÉ…..Je me suis apercu que c’était un genre 80% des ado de son âge qui fumaient….je vois ses conversations facebook….sont tous “pognés” sur le pot et ils ont tous entre 14 et 17 ans….

    Pis tu sais quoi? Rendu à 14 ans, c’est l’ADO selon la loi qui décide, bein oui toi….c’est lui qui doit avouer qu’il a un problème de consommation et c’est lui qui DÉCIDE si il rentre en désintox, bein oui c’est de même que ça marche….
    NOUS on le voit qu’il a un problème, on le voit qu’il a toujours besoin de se geler, qu’il est rendu accro, mais on se fait dire par TOUS les travailleurs social, psychologues et j’en passe que IL A plus de 14 ANS et c’est lui qui décide de rentrer ou pas…..en désintox…comme l’endroit pour les jeunes qui s’appel LE GRAND CHEMIN. Non on peut pas le rentrer de force, c’est LUI L’ADO de 14 ans qui décide, donc lui il peut mentir devant tous les psy et travailleurs socials..et dire que NON y’en a pas de problem, mais tsé ça fait 3 fois qu’il se fait suspendre de l’école à cause de la drogue, qu’il y a plein de conflits à la maison, qu’il arrive gelé à maison 3-4 fois par semaine…etc…et ce pendant 1 an, bein non la société me dit Y’EN A PAS DE PROBLÈME, il peut pas rentrer en désintox, c’est l’ado qui décide si il veut y aller ou pas….

    Assez spéciale…..que à 14 ans, c’est lui qui DÉCIDE tout ceci…..

    Donc ce que la société envoie comme message: attend que ton fils fasse une overdose….ah là on agira avec la DPJ genre….attend que ton fils se fasse pogner avec la police, AH la peut être qu’on pourra le forcer à rentrer….

    Je peux tu te dire la frustration qu’on a vécu depuis 2 ans, nous les SUPERS BONS PARENTS qui aime leur fils et qui essaie TOUT mais TOUT pour l’aider, mais que le CR**** de gouvernement et les lois déjà en place fait en sorte que l’on doit regarder notre fils s’enfoncer….parce que c’est LUI QUI DÉCIDE à partir de 14 ans…..

    Alors tu peux tu imaginer comment on se sent face au TDC de Trudeau avec sa légalisation? Tu imagines comment on se sent face à ça?

    Notre fils dit maintenant ” spa grave dans 1 an ça va être legal ” quand on s’astine avec….pis là on doit se fâcher et lui dire, ouin mais TU SERAS ENCORE un ADO selon la loi, tu auras que 16 ans….donc encore illégal pour toi…et il sourit en coin….

    En tout cas….je ressens toute ma frustration en écrivant se message et en ce moment je me cherche une maison bein loin en campagne, ouais je songe à partir de HOCHELAGA et couper ça SEC à mon fils….jvais quitter Montréal même si j’aime la ville….et attendre qu’il pogne son 18 ans, pour peut être revenir jouir de MA VIE ici et que lui se pogne un appart…car je ne le ferai plus vivre à 18 ans…il devra être responsable.

    JE LE VIS présentement tout ce qui en découle de la DROGUE qui s’appelle le POT…j’ai de la peine pour mon fils…Je suis anti drogue, je suis pro police, je suis anti criminel….pis malgré tout, je mèene une vie SUPER LE FUN et c’est ceci que j’ai éduqué à mon fils, mais je le redis, une fois que ton ado franchit la porte de ta maison, tu ne sais pas ce qu’il va décider de faire et ce même si tu l’a élevé dans la ouatte, même si tu lui a donné une super belle éducation et une belle vie remplie d’amour, de toute….

    Pis pour combler le tout, je vis dans Hochelaga comme je disais plus haut et ici c’est le quartier des poteux, ça sent à chaque coin de rue que tu fais…., je suis prise avec un voisin qui fume dans sa cour , oui il est dehors, mais il fume matin au soir, et si mes fenêtres sont ouvertes, l’odeur entre dans ma maison, puis je ne peux plus relaxer dans ma cour , non je me fais bronzer , je joue avec mes chiens et ça sent que le pot à journée longue…..Je l’ai déjà avertis, sa réponse de poteux fu : “voyons cri** je suis dehors, j’ai bein le droit de faire ce que je veux”…..

    Présentement, LE POT gâche ma vie et c’est même pas moi qui en prend…..

    Une maman frustrée et impuissante….qui va crissss** son camps en campagne pour avoir la cr*** de paix…

    ( désolé des sacres, c’est ma frustration qui sort )

    1. Alex G Répondre

      Bonjour Chantal

      Votre argument est un peu illogique. Actuellement le pot se trouve illégal et votre fils se trouve consommateur et vous n’êtes pas capable de le faire plier à vos demandes. Donc ça change quoi que ce soit légal ou pas pour les adultes?

      Ça restera illégal pour les jeunes, et votre fils va continuer de contrevenir à la loi et aux règlements. Trudeau n’y peut rien, le gouvernement pourrait passer tout les lois du monde, votre fils choisi de les ignorer. Le fait que vous avez perdu votre autorité parentale, surement pour de bon à ce point ci, ne justifie pas de maintenir des lois désuètes, et de pénaliser des adultes qui préfèrent le cannabis à l’alcool ou les anti-dépresseur, somnifères etc.

      Soyez au moin heureuse que, grâce à la légalisation et l’Honorable Trudeau, l’habitude de votre fils ne le mènera pas à un dossier criminel ou au pénitencier alors qu’il aura 18 ans et qu’il se fera attraper avec un joint, ce qui n’est pas bien pire que de fumer des cigarettes ou boire de l’alcool.

      1. Isa

        D’accord avec Alex. Et oui, en effet, une désintox doit se faire de manière volontaire et la raison est bien simple: si tu ne veux pas, elle ne sera pas efficace. Tu aurais beau l’envoyer dans toutes les désintox du monde, si ça ne vient pas de lui, ça va être du temps perdu pour les intervenants et de l’argent gaspillé.

    2. Pierre Répondre

      Chère Chantal, je suis un peu triste pour toi mais par expérience tu te prends pas de la bonne manière dont je vais être direct avec toi. Ce qui fonctionne bien c’est de ne pas chialer car tout ce que sa fait c’est d’attiser le feux de faire le contraire est difficile mais fonctionne bien comme j’ai déjà passé là je sais et ce qui a été la solution c’est l’amour inconditionnel de ma mère qui est même venu me donner un lift pour aller chercher de la drogue et en plus de payé pour en me disant avec un amour sage quelle le fesai pour moi parce qu’elle aimait pas me voir malheureux et que elle était pas trop pour ça mais c’est moi qui décidai donc sa fait pas fruits immédiatement mais laisse moi te dire que c’est pire que d’avoir un coup de poing dans la face sa frappé où il fallait dans ma vie dans ma conscience et tout le reste quand on dit que l’amour inconditionnel est fort crois moi c’est vrai et sa fonctionner pas immédiatement comme on voudrait mais sa mûri crois moi.
      Sa va te prendre de la patience mélangé avec beaucoup d’amour sa fait son travail avec le temps et sa fonctionner pour moi pourquoi pas pour ton fils bonne chance tu as l’air assez écoeuré et a mérité bonne chance Pierre xxx

  3. Alex G Répondre

    Votre site encourage visiblement les mamans à consommer un drink du jour, et pourtant l’alcool tue. Alors si la maman se saoule, le papa peut bien se geler, personne va en prison, et tout le monde est content, une belle histoire positive…

  4. Amélie Auclair Répondre

    “Comment je vais leur expliquer que le gouvernement a donné le go, mais que moi je pense que ça peut scraper ta vie.” De la même façon qu’avec la cigarette, l’alcool et le Mcdo! 😉

    1. Pierre Répondre

      Avec respect et de l’amour inconditionnel et beaucoup de confiance en eux aussi

  5. Yvan Fortier Répondre

    Gouvernement doter conséquent
    Légaliser tout, du pot a l héroïne
    Gouvernement va faire le profil du crime organisé

    Mais si les gens sont assez stupides de consommer ses drogues
    Qu ils paient les soins de santé reliés à leurs consommations
    Pas d assurances maladies pour ceux qui consomment, ils le savent les conséquences avant de le faire.

  6. Anna Arsenault Répondre

    Je suis pour la légalisation du cannabis car c’est naturel et pas chimique comme les médicaments en vente libre ou prescrits. Et le pot a des bénéfices pour la santé beaucoup moins nocive que le poison contenu dans les fameux médicaments qui provoquent des maladies chroniques souvent incurables.

  7. Marie Répondre

    Je lis les habituels “arguments” dans les commentaires. Comme “ah il y a aussi pire (alcool)” (on reconnait ici le sophisme de la double faute. En voici d’ailleurs un exemple : “monsieur l’agent, ne me donnez pas de ticket pour ce feu rouge brûlé. Après tout, plusieurs ne font même pas leur stop !!”). Il y a aussi un beau lien fourni sur la situation au Portugal. Sophisme de la fausse analogie ici ou l’art de “comparer des pommes et des poires”. Parce qu’au Portugal, cher internaute avisé, un système d’aide est organisé. Lorsque tu es attrapé avec de la drogue, on ne te met pas en prison, non. Mais on te donne un beau petit ticket qui t’oblige à suivre une thérapie dans les mois qui suivront. Ta possible dépendance est alors prise en main par l’état et, oui, leurs résultats sont incroyables. Mais Est-ce que notre cher gouvernement a l’intention de prendre le même virage ? Est-ce qu’ils feront autre chose qu’empocher les profits d’une telle légalisation ? Rien de planifier autre que cela en tout cas !
    Ah mais voilà un autre sophisme, celui-là appelé “la caricature” : votre site encourage de prendre un petit drink. Ce genre de conclusion hâtive se passe de commentaire je crois…

    Honnêtement, vous avez raison d’être inquiète. Et peu de gens arrivent à justifier cette décision de bouette avec des arguments qui ont de l’allure. J’ai beau être ouverte à comprendre cette décision, lire des articles pro-légalisation, rien y fait, je reste sur ma position.

    Quel monde opportuniste dans lequel on vit… là où faire de l’argent est plus important que la santé physique et psychologique des gens. Désolant…

    1. Ju Répondre

      Marie,

      La légalisation du cannabis par le gouvernement est le premier pas vers un contrôle de cette substance, justement.

      Êtes-vous si naïve? Je parie qu’un gramme de pot se trouve à moins de 300 mètres de vous et ce, à n’importe quel moment et à n’importe quel endroit. C’est partout. Ceux qui en veulent, et ceci inclut les jeunes, peuvent s’en procurer en criant ciseaux.

      Je vous assure qu’il est plus facile pour un écolier de 14 ans de se trouver une “dix” (quantité de cannabis vendue pour 10 dollars) que de s’acheter une bière. Ce n’est même pas comparable. Encore plus difficile pour le vin et les spiritueux vendus à la SAQ.

      Avec la légalisation et la future commercialisation, on peut au moins espérer que le niveau de difficulté pour l’achat sera au moins équivalent à celui-ci.

      Pour l’instant, les gens semblent jouer à l’autruche. On fait comme si ce n’était pas déjà là. Un peu comme nos voisins du sud et l’éducation sexuelle. Moins on en parle, plus les conséquences sont néfastes.

      Une éducation narcotique appropriée ferait comprendre aux gens, consommateurs ou non, qu’il y a un temps et un endroit pour chaque chose. Je ne me saoule pas le matin avant le travail; je ne fume pas de pot non plus, cela va juste de soi. L’éducation pourrait justement débanaliser le phénomème. Mais avant de pouvoir en parler ouvertement, il faut d’abord accepter que ces produits font partie de nos vies.

    2. Alex G Répondre

      Marie

      Vive l’opinion non fondée. Vous pouvez bien vous munir de l’argumentaire du sophisme tout en vous y livrant généreusement. Réservez-donc ce pitoyable appel à l’autorité pour votre classe de Philo 101.

      1 – Vous comparez deux infractions: rouge=illégal et arrêt=illégal, alors que cannabis=illégal et alcool=légal. Et vous nous servez des trucs de sophisme de fausses analogies et pommes poires bananes alors que la votre ne tient pas la route? On n’argumente pas que deux mal font un bien. On débat du fait qu’un mal bien fait ne fait jamais bien mal, si mal il était.

      2 – Au Portugal, chaque personne peut posséder jusqu’à 25 grammes de cannabis pour son usage personnel à domicile. Ni ticket donné, ni thérapie requise. Vous fabulez largement. Si votre but état d’être spécifique, ou même honnête, vous ratez la cible.

      3 – Nous sommes dans une société capitaliste. Ne discutons pas profits alors qu’il s’agit de taxes, c’est sans équivoque (tien – un autre sophisme). Est-ce que le gouvernement déficitaire ’empoche’ les taxes et impôts comme profits? Pouvez vous produire l’évidence de cette planification d’empocher les profits, ou fabulez-vous encore.

      4 – Ce site a une section “ton drink du jour” – c’est bien du jour, non de la semaine, ou du mois. Comment cela se passe t’il de commentaires selon vous? Ce n’est pas de la caricature de démontrer l’hypocrisie de ce fait.

      5 – “Honnêtement” – je vous demande pardon mais vous utilisez bien mal ce mot.

      6 -“Opportuniste” – quel autorité morale avez vous de juger les gens en tant qu’opportunistes, alors que vous souhaitez maintenir la criminalisation de simple utilisateurs de cannabis, alors que vous cherchez à vous protéger de peurs infondées. Je vous rappel que le pot est actuellement illégal, et tout le monde est apte à se le procurer.

      Bien à vous
      Alex

      1. La Parfaite Maman Cinglante

        Je ne me pencherai pas sur l’ensemble des arguments cités ici mais la section “Ton drink du jour” ne vise en aucun cas à encourager les gens à boire tous les jours mais plutôt à s’y référer le jour où les lecteurs ont envie d’un verre. Si on veut parler de mauvaise foi, je pense qu’on en a aussi un bon exemple ici. 😛

  8. Sonya Répondre

    Je crois vraiment que vous devriez lire et vous instruire sur le cannabis. Oui, c’est vrai que consommé avant que le cerveau soit complètement développé soit, à l’âge adulte. La schysophrénie est une des conséquences. Mais le cannabis peut servir aussi à soigner des cancers, il apaise les symptômes du Parkinson, l’épilepsie etc… La plupart du temps ils utilisent l’huile de cannabis (CBD). Il faut instruire nos enfants, les renseigner et c’est de NOTRE responsabilité de les sensibiliser. C’est pareil comme l’alcool. C’est à nous d’élever nos enfants et de les protéger du mieux qu’on peut. Et au final, anyways… nos enfants nous sont-ils pas seulement prêté?? Renseigner nos enfants comme il se doit est la meilleure façon de les protéger, après le sort en est jeté ?

  9. Diane Huot Répondre

    Oh my God! Ri-di-cu-le! Mon amie travaillait au 911. Combien d’appels pour problèmes causés par l’alcool. Si le pot demeure illégal, alors que l’alcool le devienne aussi! ??Mais c’est drôle, rien, elle ne recevait pas d’appel par apport au pot, sauf quelqu’un qui dénonce sont voisin… ?Et accessible comme cela l’est déjà, la légalisation ne changera pas grand chose.Allez la petite maman cinglante, va te verser un verre de vin. ????

  10. Marie-Eve Répondre

    J’en ai fumé du pot. J’en ai fumé pour toi, toi, toi, toi, et toi là-bas. J’ai arrêter il y a maintenant 5 ans. J’ai consommé pendant 15 ans et j’ai 35 ans (je te laisse faire le calcul).
    Loin de moi l’idée d’en faire l’éloge mais m’en procurer n’a jamais été un problème et je suis bien d’accord avec ce choix gouvernemental. Et je suis même fière que mon pays se lance dans cette voie.
    Du pot si tu veux en fumer tu peux en trouver partout. Suffit de demander.
    Aucunes cartes aucunes règles ne sont nécessaire pour s’en procurer.
    Le réglementer c’est justement protéger nos enfants.
    Limiter l’âge à son accessibilité ça c’est protéger nos enfants.
    Avoir un dialogue ouvert c’est protéger nos enfants.
    Garder à l’oeil la qualité et la quantité de produits psychotropes c’est protéger nos enfants.
    Est-ce que ça a nuit à mon développement, à mon ambition et à ma qualité de vie actuelle?
    Heu….effectivement
    Et bien humblement, je crois qu’il est temps de prendre ce virage. Il en va justement de l’ avenir de nos p’tits.

  11. LAM Répondre

    Madame,

    Ma suggestion serait de mieux vous informer sur le cannabis et ses effets sur la santé. Ils ne sont pas tous mauvais. Le cannabis sert déjà de remède à plusieurs maladies et qui sait de quelle façon il pourrait nous permettre de guérir le cancer. De plus, l’économie du pays pourrait aussi bénéficier des retombées de la légalisation du cannabis. Vous n’empêcherez pas vos enfants de fumer ou de boire, que ces substances soient legales ou non. Tout ce que vous pouvez faire c’est de les éduquer à faire le bon choix. Une meilleure façon serait de parler des effets néfastes de ces substances à vos enfants.

  12. Danny Répondre

    Le pot… j’en ai consommer plus jeune, maintenant c’est terminé, mais ami avec je fumais la plupart ont stoppé aussi, d’autre ont continué, d’autre ont perdu leur permis de conduire à cause de l’alcool ou bien même leur couple! J’ai un ami qui est décédé du cancer du poumon à cause de la ciguarette, pas vieux 42 ans!

    Nous sommes tous à la meme place dans la vie, maison bonne job kid, sauf que l’alcool et la ciguarette a fait beaucoup plus de ravage que le pot!

    Faut pas non plus se cacher la tête dans le sable. Tout le monde connait quelqu’un qui fume un joint ou qui a fumer et rarement les gens sont réellement affecter comme l’alcool peut faire ou bien la drogue de synthèse!

    Maintenant la drogue de synthèse… elle peut tuer après une seule consommation, elle rendre une personne comateuse après une seule consommation. Cette drogue souvent nommé speed xtc, elle est léthal!! Elle se retrouve dans les autobus, dans les cours d’école pour 4$ et je répète elle est léthal!! Mais tout le monde capote sur le pot… conscientisé plus les enfant sur le fentanyl et la carfentanyl ceci est le vrai problème!

  13. […] En réaction à La légalisation du pot ou une autre façon de scrapper l’avenir de ton p&... parfaitemamancinglante.com/2017/06/12/la-legalisation-du-pot-ne-gachera-pas-ta-vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *