Comment survivre a un voyage outre-mer avec ta préado

girl travel airplane

*L’utilisation du féminin dans ce texte ne se veut aucunement discriminatoire et ne veut pas alléger du tout ce dernier. C’est simplement que l’auteure est convaincue que les difficultés se multiplient à vitesse grand V avec la gente féminine en poussée hormonale précoce.

Quand tu as pensé à troquer ton voyage dans le sud pour un périple outre-mer avec ta préado (probablement ton enfant «du milieu » avec qui t’as jamais eu de temps de qualité), tu t’es  trouvée pas mal wise. En plus, il fait beau en avril en Europe, et on est-tu un-ti-peu-pas-mal tannée de l’hiver qui finit pu de pas finir à Québec. Ben au jour -10, quand ta progéniture adorée te tape solidement sur les nerfs, tu te trouves tout à coup pas mal moins wise d’avoir acheté un billet pour elle aussi. 10 JOURS … YOUPI! Genre.

Altruiste dans l’âme que je suis, je t’ai pondu un petit “kit de survie” si jamais tu as une bulle au cerveau comme moi oses te lancer dans une telle aventure.

#1  Des gravols

Parce que t’sais, tu virevoltes encore sur ton petit nuage rose et tu te dis que, en plus d’éviter le mal des transports, ta fefille va bien dormir cinq heures sur les neuf heures de vol que tu auras à faire. Pis que les Gravols vont optimiser ses chances. La vérité est que tu auras peut-être juste droit à un trois heures raboutées (vive les tablettes personnalisées dans les avions modernes!) et je pense compter en devises U.S.

#2  Un adaptateur

Pour recharger tes multiples bidules électroniques. Parce que plogué sul’ 220, ça se peut que la tablette/le cell/ leDS /whatever explose, et pulvérise ton cerveau par la même occasion. Parce que, une préado en puissance, ça a besoin d’être entertainée. FULL. TIME. Oui, les livres, le coloriage, l’écriture, la photographie, la musique, ça occupe. Mais, force est d’admettre que si tu planifies quelques excursions en TGV ou autre dignes de ce nom, un gadget électronique peut s’avérer ton meilleur ami. Fait qu’oublie pas l’adaptateur.

#3  Une trousse de premiers soins

Ta préado, elle ne sait probablement pas marcher. Non, mais elle gambade, court, saute, virevolte…. et tombe, s’enfarge, fonce dans les gens, les branches et déboule les marches. Peut-être peut-elle même faire ça en une seule journée… toujours avec le sourire (ou presque).  Une mini-trousse de premiers soins peut s’avérer utile. Des fois que le Becquer-Bobo serait passé l’âge.

#4  Des livres, et encore des livres

Ouin.  Je regrette amèrement de ne pas y avoir pensé cette fois-ci, donc je te conseille ceci : va à la bibliothèque avant de quitter ton sol natal avec ta préado. Parce que ça se peut que les deux romans à cinq dollars achetés à l’aéroport toffent pas la run. Mais avec dix livres méticuleusement choisis, tu devrais être bonne pour survivre une couple de jours de l’autre bord de l’océan. C’est fou comme les voyages peuvent améliorer les capacités en lecture (et les minutes silencieuses), je te jure!

#5  Connaître le concept du « enjoy »

Ok. C’est abstrait et ça se met pas vraiment dans des valises. Mais le hic, c’est qu’un enfant, une préado avant son temps, ça n’a pas la même vision du terme « vacances » qu’une maman en urgent besoin de break.  Peut-être parce que trop habitués à suivre un programme à l’école ou ailleurs, les zinfints (je veux pas généraliser… mettons 90% de ceux que je côtoie) sont adeptes du « quesskonfaaaaaaaiiiiiit  maintennnnaaaaaant? » tonitruant à l’octave supérieurement trop haut.

Fait que informe ton kid que le mot « vacances » ça veut aussi dire pas de presse. Relaxe. No fucking stress. Tes journées seront parfaites si ta jeune demoiselle a, ne serait-ce qu’une infime idée, du concept du « enjoy ».

Qu’à cela ne tienne, voir du pays à travers les yeux de la chair de sa chair, quand celle-ci peut prendre des photos, transporter des sacs d’épicerie et enligner plus que cinq mots d’affilée, ça a des bons côtés. Faut juste savoir que la patience est toujours de mise. Tu apprendras mille et une chose en voyageant avec ta préado, mais sache que si tu as ces quelques éléments (ci-haut mentionnés) dans ta valise, tu t’éviteras quelques maux de tête …

Bon voyage, là!

Crédit : TravnikovStudio/Shutterstock.com
Lysiane Beaubien
LYSIANE BEAUBIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *