Toi, la veuve des séries

man watching hockey bored woman

Tu as sûrement déjà entendu le terme « veuve de chasse ». T’sais, ce sont ces femmes qui, à l’aube de l’automne, restent quelques jours seules à la maison, avec les enfants, pendant que leur homme part chasser dans le creux des bois, pour manger ou pour le plaisir. (Ce que les hommes ne savent pas toujours, c’est qu’elles en profitent souvent pour faire la fiesta sans remords !)

Toi, tu es une veuve des séries.

Des séries éliminatoires de la LNH.

Pas parce que tu sors avec un joueur de hockey professionnel ou un membre proche de l’organisation. Non non. Tu es une veuve de hockey de salon.

Et on parle de hockey parce qu’on est à quelques semaines de la fin de la saison, mais tu pourrais aussi dire qu’à tes heures, tu es une veuve de Tournoi des maîtres, de Grand Chelem, de séries de la MLB, NBA, MLS, FIFA et de matchs de boxe et de MMA.

Tout ça de salon, évidemment.

Revenons au hockey. En temps normal, ton chum est un grand jaseur, un papa drôle et divertissant et un collaborateur occasionnel sur le plan domestique.

Quand les séries commencent, tassez-vous de d’là, toi y compris, parce que le hockey vient d’escalader son échelle de priorités dans un moyen temps ! Et tu as même pas besoin qu’un présentateur de nouvelles t’annonce le début des matchs éliminatoires; tu le sais simplement par les changements de comportement de ton chum qui se traduisent par les points suivants.

  • Coucher l’enfant plus tôt ou sauter un soir de bain, parce que t’sais, il y a le match à la télé.
  • Donner un soir de congé à sa propre hygiène.
  • Brasser un jouet devant l’enfant tout en gardant les yeux rivés sur la télé.
  • Se scotcher l’iPhone à la main pour pouvoir consulter, à tout moment, les scores des différentes équipes.
  • Vérifier son rang dans le pool. Parler de son pool. Texter ses amis à propos du pool. Me parler du pool parce que ça m’intéresse je fais semblant de l’écouter.
  • Souper devant la télé les soirs où un match commence plus tôt.
  • Laisser sa vaisselle sale à l’endroit où il a mangé.
  • Rire un peu quand tu lui dis que tu aimerais écouter ton émission ce soir.
  • Multiplier les 5 à 7 qui finissent tard et les sorties pour aller regarder un match avec ses chums dans un bar sportif.
  • Quand il est ben ben chanceux, aller voir un match en vrai de vrai, revenir à la maison super content ou hyper déçu, regarder les meilleurs et les pires moments dudit match sur différentes chaînes de télévision spécialisées ET sur les sites de nouvelles avec son iPhone.
  • Ne plus savoir quoi faire de ses dix doigts le soir où OMG, il n’y a pas de matchs. Mais fiou ! Il trouve une émission de commentateurs sportifs/Has-been qui déblatèrent en long et en large sur les séries en cours avec leur piteux vocabulaire et leur sens de l’humour douteux.

Si tu reconnais ton homme dans au moins trois de ces comportements, tu es officiellement une veuve des séries (et ce, applicable à n’importe quel autre sport qui accapare ton homme beaucoup trop longtemps à ton goût).

Bienvenue dans le club et tiens bon, le mois de juin arrive bientôt !

 

Mlle B.
MLLE B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *