Laisse le pauvre âne dépressif de la ferme de Pâques du centre d’achats d’à côté tranquille

little boy with rabbit on farm

En fin de semaine prochaine, c’est Pâques. On ne se rappelle plus trop ce qu’on fête, mais on mange du chocolat, pis c’est ben correct. Mais Pâques, ça veut aussi dire quatre jours de congé. Et si tu ne pars pas en croisade pour chercher de l’eau bénite à la source d’un ruisseau, c’est fort possible que tu sois à court d’inspiration d’activités familiales éducatives et stimulantes bien avant le lundi matin. Et c’est là que tu vas avoir la bonne idée d’aller visiter la ferme de Pâques du centre d’achats du coin pour voir les poules peinturées en rose et l’âne dépressif qui ne bouge pas dans sa boîte en bois.

Qu’on se comprenne bien, je mange de la viande et je ne suis pas une fan de PETA. T’sais, on est le prédateur des animaux, c’est clair. Mais dans la définition du mot prédateur, j’entends « manger du poulet rôti le dimanche soir ». Pas « aller visiter une poule teinte en vert dans un centre d’achats ».

Je le sais, tes enfants trouvent ça cute les animaux, pis c’est une maudite belle occasion pour eux de pouvoir en voir pour vrai. En plus, tu vas pouvoir en profiter pour leur apprendre plein d’affaires intéressantes connexes. Genre, une poule ça pond des œufs pis ça a des plumes, un âne c’est gris pis ça bouge pas ben ben quand il est enfermé dans une boîte, pis des chèvres ça fait des petits cacas ronds.

En t’y arrêtant une minute, tu n’arriveras peut-être pas au même raisonnement que moi. Mais moi, je trouve ça ridicule pis un peu épouvantable. Parce que t’sais, il me semble qu’on arrache des milliards d’animaux à leur habitat naturel chaque année pour les mettre dans des aquariums ou des volières ou pour les exposer comme des bibelots. Pis je me demande sérieusement pour quelles bonnes raisons au juste ?

Je sais ben que la poule peinturée en violet serait sûrement cordée dans un poulailler si elle n’était pas au centre d’achats en fin de semaine. Et que l’âne ne gambaderait sûrement pas dans le bois s’il ne fêtait pas Pâques entre le Sports Experts et La Senza.

Mais ça, c’est un autre débat.

Pis c’est un pensez-y bien.

Après, t’en fais ce que tu veux.

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L'OMBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *