Les 7 devoirs et leçons les plus détestés des parents

kid doing homeworks

Dès les vacances finies, les devoirs et leçons reviennent gâcher ton quotidien. D’après un sondage pas scientifique pantoute, voici le palmarès de ceux que les parents détestent le plus, tant pour ce qu’ils sont que pour leur côté répétitif à mort.

#1  Les mots-étiquettes

D’abord, tu les découpes, et ensuite tu les flash dans la face de ton enfant qui doit les reconnaître en une fraction d’un millième de seconde. Chatte! Elle! École! Rouge! Avec!

Non, fille, ça formera jamais une phrase cette affaire-là. C’est pas si pire au début mais quand ton Ziploc en contient cent-quatre-vingt-cinq pis que ton kid garroche ses mots de la semaine dedans, ça se peut que tu en prennes cinq au hasard en disant que c’était ceux-là.

#2  Les phrases à écrire avec les mots de vocabulaire

Que ton enfant ne soit qu’en première année et ne sache pratiquement pas écrire n’y change rien, les maudites phrases font partie de ta vie. D’ici trois ans, ton grand devrait commencer à être autonome, juste à temps pour que tu recommences avec ton plus jeune. Lâche pas, la mère, et slaque-toi le pompon sur la correction des fautes, laisses-en un peu pour la prof.

# 3 La surlecture

Si tu sais pas c’est quoi la surlecture, t’es ben chanceuse fille, va tout de suite t’acheter un billet de 6/49. L’enfant adore la lecture. La maman aussi adore la lecture. La maman aime moins la surlecture. La maman trouve ça abrutissant de faire lire à l’enfant cinq fois le même texte pas intéressant pantoute. Heureusement, la maman boit du vin pendant la surlecture. Le papa trouve que la maman boit beaucoup de vin depuis que l’enfant va à l’école. La maman dit au papa que s’il n’est pas content, il peut s’occuper de la surlecture. Le papa va à la SAQ acheter d’autre vin.

#4  Les petits livres de collection

Ton enfant doit te lire quarante-cinq millions de petits livres de collection à voix haute (et à la vitesse d’une tortue) chaque semaine pour se mériter un dîner avec son professeur au bout de dix mois de souffrance. Ne songe même pas à inviter l’enseignante à dîner au restaurant pour t’en sortir, tu sais ben que ça marchera pas. Démontre plutôt de l’enthousiasme, car la lecture, c’est important, même quand les livres sont plates.

#5  Les exposés oraux

Tu gagerais ton cocktail du lundredi là-dessus, dans le programme du Ministère de l’éducation, à quelque part, c’est écrit : à la discrétion de l’enseignant, la compétence à communiquer oralement pourrait être enseignée par les parents. Ça expliquerait qu’à chaque étape depuis des années, ton enfant te ramène un exposé-oral-à-préparer-pour-dans-deux-semaines. Quand vous avez en dessous de 80%, je comprends que t’es déçue la mère, parce que tu l’as travaillé fort, ton son exposé.

#6  Les tables d’addition et de multiplication

La maudite table du 7 est pas apprenable; comment ça se fait que tu t’en rappelles, toi qui es même pas bonne en maths, pis que ton ptit Einstein y arrive pas? Mystère. Heureusement, y’a des beaux trucs sur les zinternets pour apprendre ses tables avec ses doigts. Prive-toi surtout pas d’en abuser, parce qu’y a rien de plus interminable dans la vie que de faire répéter des tables à l’infini.

#7  Les projets spéciaux (comme si le reste c’était pas assez)

Fabriquer une maquette de ta maison, un instrument à percussion, un spécimen de dinosaure. Les profs ont beaucoup d’imagination pour te faire sortir de ta zone de confort côté bricolage et créativité. Tu finis toujours au Dollarama pour acheter des gugusses pis de la colle chaude afin de fabriquer de quoi de potable, rien que pour mieux mourir de honte quand tu visiteras l’exposition de la classe. Y’a des parents qui ont la motivation le talent manuel qui te fait défaut, mais rappelle-toi toujours que tu as d’autres qualités.

Si t’es une espèce rare dont l’enfant n’a pas de devoirs, parce que le personnel illuminé de son école primaire a jugé que t’étais capable de mieux utiliser ton temps familial, dis-moi où tu restes, que je me magasine une maison dans ton quartier.

Les autres, on lâche pas… Huit fois sept égale quoi déjà?

La Collaboratrice dans l'Ombre
LA COLLABORATRICE DANS L’OMBRE
Crédit : Brian A Jackson/Shutterstock.com

9 thoughts on “Les 7 devoirs et leçons les plus détestés des parents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *