Les bons côté du threenager

little boy drinking

On entend beaucoup parler en mal de la période du trois-ans. C’est une période très difficile, particulièrement au niveau de la discipline, je te l’accorde, mais je te jure qu’il y a du beau dans le fameux threenager.

#1  L’autonomie

Trois ans, c’est l’âge où tu peux commencer à laisser un peu de lousse à tes petits. Ils jouent dans le salon, toi t’es dans la cuisine, pis si t’as droit à un petit peek par-ci, par-là, reste qu’ils sont rendus assez vieux pour ne pas avoir besoin d’une surveillance constante et continue. Ils commencent à choisir leurs vêtements et à pouvoir les mettre seuls. Ils mangent seuls. Ils vont à la toilette seuls. C’est le début de ton break, peut-être même que tu pourras boire un café chaud (not).

#2  La personnalité

Quand ton enfant est dans sa quatrième année de vie, il commence vraiment à développer sa pleine personnalité. Il va te dire ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas, parfois avec pas mal d’énergie. Il pourra te verbaliser ce qu’il a envie de manger ou de faire, ce qu’il veut à Noël ou qui inviter à sa fête. Il devient une vraie petite personne avec ses forces et ses faiblesses, ses goûts et ses ambitions. C’est à peu près là que tu as une petite preview de ce que tu vas vivre dix ans plus tard, à l’adolescence.

#3  L’affection

Est-ce qu’il y a un moment plus attendrissant que celui où tu entends ton enfant, en pleine période de jeu, couper son élan pour te dire maman-je-t’aime? C’est fantastique de sentir l’amour que ton enfant décide de te partager. Il vient te voir par lui-même avec ses câlins, ses bisous, il te dit maman-tu-me-manques ou maman-tu-es-la-plus-belle. C’est souvent vers les trois ans que vraiment, ton enfant te verbalisera son amour et juste pour ça, on oublie son petit caractère opposant.

#4  La parole

La plupart du temps, un enfant de trois ans, ça s’exprime bien. Comme c’est agréable d’échanger avec lui, de lui poser des questions, de lui demander de raconter sa journée. C’est aussi sécurisant car on sait qu’il sera capable de nous prévenir si quelque chose d’important lui arrive. Il peut nous faire part de ses frustrations, de ses peines et de ses joies. Il te comprend et tu le comprends bien. Ça veut aussi dire qu’il va répéter ce que tu lui dis, alors ménage bien tes paroles parce que sinon la voisine va savoir que donner-du-manger-de-chat-au-bébé-c’est-mal-il-peut-mourir.

Alors va, apprécie le trois-ans parce que le f*cking four s’en vient et ça n’ira pas forcément en s’améliorant par la suite !

Émilie Verret
ÉMILIE VERRET

Une réflexion sur “Les bons côté du threenager

  1. Karine Bilodeau Répondre

    Je n’avais jamais entendu le terme threenager. Très rafraîchissant après une semaine relativement difficile avec mon threenager…merci beaucoup!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *